mardi 15 mai 2007

225 - Une conquête littéraire

Mademoiselle,

Vous avez rejoint la seule étoile de mon Olympe, de mon triste Olympe de pierres et de mélancolie. Mademoiselle, vous êtes une icône parée d'or et couverte d'ombre, un vitrail d'azur chargé de plomb, une statue sainte et malheureuse, et ma lyre soupire avec délectation au bord de cette tombe que vous êtes.

Vous êtes belle comme une condamnée. Vos yeux ont les grâces fatales et suprêmes des phtisiques : il y a du Chopin dans votre regard expirant. Votre front pâle me fait songer à Ophélie, la noyée aux allures de naïade. Vos joues creuses et blêmes sont celles d'une morte. Ou d'une ensorcelée. Et le charme qui se dégage de ce cadavre encore chaud, de cette fleur coupée, de ce vivant silex a l'âpreté des grandes croix dressées dans les salles nues. Et l'infini douceur de la rédemption.

Vous êtes un violon brisé et je perçois l'écho de votre chant plein de détresse.

Votre beauté est une plante amère dont on tire un suc suave. Elle est désespérée comme le chant dernier du cygne, déchirante comme les cris d'un écorché, héroïque comme un jour sans amour, troublante comme un voile sur une face éplorée... Elle est sèche comme le pain dur dans la bouche du misérable, dure comme les fruits secs du mendiant, âcre comme le vin de l'ascète : votre beauté est un festin bien austère Mademoiselle. Vous êtes une pluie glaciale que recherchent les fronts en fièvre, un désert, une rocaille, un sel qu'affectionnent les âmes exaltées. Seuls les déments, les poètes, les cyniques savent vous apprécier.

Je sais que ces mots cruels que je viens de vous écrire vous feront mal Mademoiselle. Tant pis. Ou plutôt tant mieux, car ils n'en paraîtront que plus beaux sous le voile déformant de vos larmes.

Je vous aime à la manière d'un peintre sans âme, d'un collectionneur sans scrupule, d'un esthète sans coeur, certes. Consolez-vous cependant, car je vous aime aussi de toute ma plume.

VOIR LA VIDEO :

https://rutube.ru/video/b88497cd129f7244eb827637262b7d23/

http://www.dailymotion.com/video/x4f3oyv

Aucun commentaire: