mercredi 16 mai 2007

317 - Les estivants

Combien sont-ils encore cette année à être entrés dans la vaste danse commerciale, tous consciencieusement conditionnés par un savant abrutissement de masse orchestré depuis des lustres par les marchands de crèmes solaires, de canicules et d'eau de mer ?

Le peuple inonde les plages de France avec une joie parfaitement bovine, des attentes spécialement conçues et organisées par les professionnels de la manipulation des foules. Parce qu'un jour des industriels (ou quelque gourou de la cause épidermique) ont lancé la mode du bronzage, je constate qu'aujourd'hui des millions d'esprits faibles, influençables, inaptes à la critique la plus élémentaire s'exposent indûment, ridiculement, stupidement à un soleil de plomb, se croyant sottement à l'abri de ses méfaits parce dûment oints avec les dernières inventions coûteuses mais bien huileuses des industriels de la cosmétique...

Le Mont-Saint-Michel en période estivale n'est plus qu'un enfer de laideur : embouteillages permanents et faciès hilares ou bien placides des travailleurs moyens en mal de Mère Poularde, de glaces à la vanille et de souvenirs de pacotille "made in Hong-Kong". Le Mont-Saint-Michel attire la plus détestable espèce de touristes qui puisse exister. Venise quant à elle, n'est en été rien d'autre qu'un vaste cloaque infecté par des singes en sacs-banane. La place Saint-Marc concentre à elle seule le plus fort taux au monde de faux esthètes mais vrais béotiens. Quant à Lourdes, c'est un miracle de hideur au quotidien.

Et tout ça pour quoi ? Juste pour divertir, faire voyager, rêver, bronzer, consommer la famille Dupont.

VOIR LA VIDEO :

http://www.dailymotion.com/video/x124ahl_sable-fin-esprits-epais-raphael-zacharie-de-izarra_news#.Uerzh40Wrns

Aucun commentaire: