jeudi 17 mai 2007

391 - Une tête dure

Il sortait toujours avec son casque à pointe. On l'appelait d'ailleurs "tête de pique". Oscar, c'était son nom, affectionnait les "soirées poésie". Il se moquait de la poésie mais venait pour goûter aux bières irlandaises qu'on servait aux poètes. Il aimait les femmes mais détestait passer pour un coureur. Aussi évitait-il de les fréquenter. Sauf la bonniche du curé qu'il couvrait de cadeaux empoisonnés. Ou sans valeur. Les rats étaient ses ennemis. Il les chassait avec rage et emportement.

Un jour Oscar se demanda quel goût pouvait avoir la poésie. Il cessa de boire pour écouter chanter les poètes. De même il se demanda quel goût pouvaient bien avoir les femmes. Il cessa de les fuir pour les engrosser. Il voulait encore savoir quel goût pouvait avoir la gentillesse et offrit sans tarder des fleurs à la bonniche du curé. Oscar éprouva autant de curiosité envers les rats : il en fit frire quelques-uns pour le dîner.

Après avoir goûté à toutes ces choses, il désira ardemment retrouver le goût des bières irlandaises, de la solitude, de la méchanceté et de la chasse ratière.

On l'appela plus que jamais "tête de pique".

VOIR LA VIDEO :

http://www.dailymotion.com/video/x17l3so_une-tete-dure-raphael-zacharie-de-izarra_news

Aucun commentaire: