jeudi 17 mai 2007

394 - La violoniste

Elle s'ingéniait à jouer du violon bien qu'elle n'eût aucun talent pour la musique. Ses gammes stupides chassaient toute quiétude dans son voisinage. Sourde aux fausses notes qu'elle émettait et irrémédiablement sotte, elle prenait le silence réprobateur de ses auditeurs pour du respect. La joueuse s'imaginait pouvoir bientôt interpréter le répertoire de Paganini, imperméable au ridicule.

Je la laissais s'illusionner sur son prétendu art de manier l'archet, sachant inutile toute discussion. Hermétique à la raison, à la critique, à la beauté, et surtout à la musique, la violoniste excellait dans la vanité. Détail important pour la chute de cette histoire, ajoutons qu'elle avait le séant fort avenant...

Elle jouait merveilleusement mal donc. De charitables mélomanes se seraient apitoyés. J'optai pour la raillerie : sa maladresse était comique. Et son déhanchement plaisant (elle se dandinait doctement en jouant !).

A force de savantes flagorneries je fus bientôt admis jusque dans son salon pour mieux apprécier les arabesques beuglantes de son jeu. Amusé par tant de fatuité, d'ineptie, et tout à la fois charmé par les qualités fessières innées de l'interprète, je dégustais thé et petits fours avec un air admiratif.

Lorsque enfin je parvins à déchirer son hymen, n'ayant plus de raison d'entretenir d'illusion je lui révélai le fond de ma pensée :

- "Vous fûtes détestable instrumentiste mais excellent pantin ! Croyez-moi, vous avez plus d'avenir en duettiste de chambre qu'en soliste de salle ! "

Tous furent définitivement débarrassés de la virtuose qui se reconvertit aussitôt dans l'art de la pantomime.

VOIR LA VIDEO :

https://www.youtube.com/watch?v=08d_RKYabaU&feature=youtu.be

http://www.dailymotion.com/video/x3jkqo8

Aucun commentaire: