samedi 19 mai 2007

561 - L'incroyable consistance de la particule

Sans ma particule, que suis-je ? Rien.

L'identification à ma particule est telle que sans elle je ne pourrais plus respirer. Ma particule, c'est mon air hautain, mon oxygène social, mon sang mondain.

La particule m'a sauvé dès je jour de ma venue au monde. J'étais fait pour n'être pas comme les autres, la particule me mettant d'emblée sur un piédestal. Dés lors mon existence était vouée au lustrage incessant de ma particule, mais pas seulement : je devais aussi être digne de la grâce accordée par les dieux huppés de l'Olympe.

Porter la particule, c'est être condamné, douce crucifixion ! à porter chapeau, canne et lorgnon. Ce que je m'ingénie à faire avec zèle.

VOIR LA VIDEO :

Aucun commentaire: