dimanche 20 mai 2007

611 - Torpeur dominicale

Le père Gaga mon voisin est content : aujourd'hui dimanche 14 mai c'est fête sur les quais du Mans. Exposition de peintures d'amateurs. Les bords de la Sarthe ont été joliment parés pour l'occasion : rubans colorés et fleurs éclatantes illuminent le quartier. Gais, fleuris, ensoleillés, et pour tout dire mortels, les quais n'ont jamais été aussi bien endeuillés de blanc. Des rapins sortis du fin fond de leur province étriquée exposent sans complexe leur caca pictural. Des groupes de crétins au pas alangui s'extasient à voix basse.

Me mêlant à la détestable assemblée, je décide de suivre le père Gaga dans son expédition de sénile.

Les poussettes sous le soleil éclatant que précèdent des géniteurs à la flamme amoureuse éteinte finissent par me dégoûter définitivement de l'honnête hyménée, mais ravissent quelques bonnes soeurs tout de noir vêtues.

Mon héros de voisin au cerveau ramollot, enchanté devant cet étalage interminable de mauvais goût (le quai est long), continue son chemin en réajustant de temps à autre sa casquette.

En passant à côté d'une croûte infâme, j'ai cru qu'il allait s'étrangler d'admiration. En fait il s'est étonné de la forme de la chaise sur laquelle était assis le "peinturluteur".

Plus loin une vendeuse de gâteaux-maison lui a cédé un quartier de farine cuite à prix d'ami. Il était très content le père Gaga. Il faut dire qu'ils se connaissent depuis quarante ans tous les deux, étant du même quartier. Une complicité de quarante ans de propos météorologiques les unit. Castor et Pollux peuvent aller se rhabiller !

- Ha il fait-y beau aujourd'hui, n'est-ce pas ?

- Ha ça le Père Gaga pour faire beau, il fait beau, hein !

Affligé par ces sommets de nullité rassemblés sur ce seul quai, je n'ai pas eu la force de poursuivre jusqu'à son terme ma filature.

Je suis rentré, j'ai pris mon clavier et me suis confié méchamment à lui.

Ainsi est née cette pitoyable et édifiante histoire dominicale.

Que cette lamentable histoire serve de leçon à tous les pères Gaga de la terre.

Aucun commentaire: