dimanche 20 mai 2007

619 - Notre belle jeunesse

Jeunesse, tu m'inspires de profonds remous intestinaux.

Imbécile, morveuse, crétine jeunesse de vingt ans, piètre, abrutie, écervelée jeunesse des préservatifs, des téléphones portables, des blogs illisibles, pauvre, vaine, misérable jeunesse issue des discothèques du samedi soir, sotte, creuse, insignifiante jeunesse des radios musicales débilo-énergisantes, l'idée même de ton ombre qui me frôle dans la rue provoque en moi des réflexes de haine non dissimulée.

Hors de ma vue, petit produit humain rigoureusement formaté à la pensée de synthèse ! Dégage de mon horizon, veau hormoné accumulant vingt années de pures inepties sous ta casquette fluo de nabot dégénéré dûment piercé !

Blanc-bec de vingt piges, poulet industriel bagué de l'arcade sourcilière au prépuce, ne t'avise pas de me manquer de respect : j'ai le double de ton âge et dix fois le poids de ta cervelle atrophiée.

Aucun commentaire: