dimanche 20 mai 2007

629 - Moi, Raphaël...

Je m'appelle Raphaël, j'ai peur du noir, je suis plein de panache, j'habite le Mans.

Il paraît que je suis invivable mais je ne le crois pas. J'ai des amis, beaucoup d'amis. En fait c'est faux, je n'ai pas d'amis du tout vu que je n'ai que des ennemis. Peu de gens savent m'apprécier. Et ceux qui m'apprécient habitent loin du Mans... A Marseille, sur l'île de Ré ou à Istanbul. Ce qui n'est pas plus mal.

Je m'appelle Raphaël mais je préfère qu'on ne m'appelle pas autrement. Je suis humble, mon ego est peu développé, j'aime beaucoup TF1. Je suis très sociable surtout envers mes gros connards de voisins, mon abruti d'épicier qui me dit toujours "bonjour" et ce crétin de postier qui se trompe de boîtes aux lettres !

Je suis très attentionné à l'égard de mes semblables d'une manière générale. Je ne les raille jamais étant donné que, je le répète, je suis sociable. Le boucher-charcutier est mon meilleur ami. Sensible, raffiné, pas moustachu du tout, efféminé et amateur de grande littérature, végétarien convaincu, mon boucher-charcutier est un être d'exception. Nous parlons souvent philosophie et peinture ensemble.

Sa femme quant à elle est plutôt versée dans les activités horticoles. Je lui fais lire des livres en latin et admirer les arts chinois.

Je m'appelle Raphaël, je suis manceau comme je viens de le dire, j'aime énormément les chiens, les bons gros toutous qui me lèchent le visage avec leur bonne grosse langue baveuse (langues canines qui ne me dégoûtent pas du tout), les bons gros toutous qui puent et qui aboient sans arrêt en plein dans mes zoreilles. J'aime beaucoup les enfants aussi. Les gentils petits enfants qui chient dans leur froc et braillent tout le temps dans mes petites noreilles très réceptives à ce genre de concert si doux...

Je n'ai jamais eu le désir de foutre une balle dans le crâne d'un gros toutou qui vient me lécher la main, jamais, je le jure sur la tête de mes chats. J'aime trop les gros chiens baveux. Surtout les méchants et aussi les qui puent fort le chien.

Les enfants, je les préfère petits, avec des couches qui se remplissent de merde au moment des repas. C'est très appétissant les petits enfants merdeux. Plus tard à quatre ans, qu'ils sont mignons ces petits quand en hiver ils ont de la morve au nez qui coule au-dessus des plats chauds sur la table familiale des honnêtes citoyens où je suis invité (on m'invite souvent dans les familles normales, ordinaires, tant je suis apprécié des gens moyens) !

Vraiment, les chiens et les mômes, quel pied !

Les femmes sont ma plus estimable compagnie, surtout les laides. Elles ont du coeur, celles à qui je joue de ma lyre grinçante ! Je puis déverser sur ces oiseaux sans éclat ma plus aimable musique ! Servir la cause perverse des esthètes de mon espèce est leur plus glorieuse revanche de laides... Les belles aiment moins se faire railler, aussi dois-je être encore plus odieux envers ces créatures qui finissent toujours par pleurer comme dans les bons films au cinéma où à la fin c'est le héros qui gagne pas.

Je m'appelle Raphaël, j'habite le Mans, les gros chiens sont mes meilleurs amis à quatre pattes, j'adore les enfants, je dîne souvent chez les gens sans histoire, le travail est ma religion et finalement j'aspire à devenir un anonyme, irréductible, définitif Monsieur Dupont.

VOIR LA VIDEO :

http://www.dailymotion.com/video/xnio76_moi-raphael-raphael-zacharie-de-izarra_news

Aucun commentaire: