jeudi 9 juillet 2009

850 - Voyage dans l'étrange

C'était le soir, la forêt était dense, ténébreuse. A peine eus-je pénétré dans la sylve que des sirènes mystérieuses se mirent à retentir autour de moi. Impossible d'identifier la nature de ces mugissements venus des profondeurs -ou des hauteurs- d'un autre monde... Je m'enfonçai dans la forêt, plus intrigué qu'effrayé tandis que se turent progressivement les sirènes. Là, je croisai un homme à tête de cheval. Non, ça n'était pas une tête d'équidé mais un front de bronze. Et puis non, il avait une tête d'homme. Avec des pommettes pareilles à celles des Mongols. Mais d'où tenait-il ces oreilles de chien ? Non, il avait une face ordinaire. En fait je ne savais plus. Étaient-ce ses mains qui attirèrent mon attention ? Des écailles oranges les recouvraient. Il tenait une pétition qu'il semblait vouloir me faire signer. Mais non, ses mains étaient normales... Avait-il vraiment une tête de cheval ? Je refusai de signer sa pétition. Il partit au galop.

Une main me tapa sur l'épaule. Je me retournai. D'une voix sonore et ridicule, un miroir s'excusa de ne pas être à la hauteur de mon image. Le miroir me parlait à travers une ombre qu'il recelait en lui : je pensai à un reflet capturé, prisonnier de la glace. Je brisai l'importun. Entre temps l'homme à tête d'homme ou de chauve-souris ou de cheval -comment savoir ?- parti un instant plus tôt au galop revint aussi vite vers moi en faisant des yeux placides et je signai sa pétition sans discuter. Cinq écailles tombèrent sur la feuille. Non, en fait c'était la main qui venait de me taper sur l'épaule : la silhouette du miroir survécut au bris pour se matérialiser devant moi et faire tomber sa main comme cinq étoiles oranges sur la pétition dûment signée.

Les sirènes reprirent leur concert monocorde. Une pluie de cordes s'abattit sur la forêt. A l'aide d'arrêtes de poissons surgies de nulle part, je confectionnai une échelle rigide. Très vite, elle atteignit des dimensions célestes. Je grimpai aussitôt vers la cime des arbres. En descendant le gouffre, je rencontrai un puits bavard. Il se montra intarissable sur les questions de sociologie. Je ne compris rien à ses discours sans fin. Enfin, j'eus faim. Je sortis de la forêt par une porte enfarinée.

Cette curieuse histoire n'est pas un songe. J'ai vraiment signé la pétition. Contre le CPE ? Pour l'abattage des arbres morts en Sicile ? Contre la sortie des langues des vipères jaunes de Provence entre mai et juin ? Pour la pêche à la truite ? Contre l'heure d'été dans le département de la Meuse ? Je ne saurais le dire. Mais j'ai signé la pétition du cheval bipède, soyez-en sûrs.
 

De ma main couverte d'écailles orange.

VOIR LA VIDEO :

76 commentaires:

Vérité féroce a dit…

J'ai apprécié cette historiette. La rédaction est soignée, le sujet fournit "la levée des écrous." Ce texte poétique ? farfelu ? féerique ? saugrenu ? offre à l'âme une quiétude à jamais ou toujours méritée.
J'en ai repris deux fois tant je l'ai trouvé digeste. Utile...

Rafounet,
Je vous autorise à vous acheter une nouvelle paire de charentaises...Choisissez les avec talons: j'ai continuellement ma scie à portée de main...

Le dernier survivant a dit…

Que ce passe-t-il sur ce blog ? C'est l'apocalypse ? tous les humains virtuels sont morts ?
J'ai l'impression de visiter un énième cimetiere virtuel.

Ce serait bien que je sois au courant des derniers potins...

La seule rescapée (c'est un miracle !) a dit…

Ouh ouh, je suis là, sous les décombres de ce blog ! je ne sais pas ce qui s'est passé, il y a eu une grosse explosion de commentaires, et pouf plus rien, silence total, et moi enfouie sous les commentaires en ruine. Encore un coup des fanatiques intégristes de la pureté izarienne, qui ne supportent pas d'autres commentaires que leurs textounets propagandistes de la particule. Maintenant pour aller se balader à Ostende, il faut se convertir au rafounisme, avec commentaires pertinents obligatoires, sinon c'est extermination systématique des mécréants dissidents qui osent déranger l'ordre izarazounesque.

La poupée qui fait non non non a dit…

Les derniers potins : figurez-vous que sarko a failli terminer comme Michaël Jackson. Malheureusement il a pu être ranimé. Dommage, on aurait eu droit à l'homélie funèbre de Rafousky.
La prochaine fois, il faudra un peu plus enfoncer les aiguilles dans le coeur de la poupée vaudou, ça ne suffit pas de piquer en surface, faut y aller franchement.

épisode 1 a dit…

"ça ne suffit pas de piquer en surface, faut y aller franchement."
J'aime réaliser des miracles...Le blème, c'est que la plupart du temps, je me trompe de film...


Rafou,

Vous aimez, Rafounet, qu'on parle de vous ? Soyez exaucé !
Je vous avise que les propos qui vont suivre ne seront pas rédigés d'un point de vue de polémiqueur, avec un sentiment de représailles, doté d' animosité, ou autres petites défectuosités humaines. Je laisse ces exiguïtés aux ternes d'esprit, aux tristes sires, aux critiqu'ailleurs. Aux minus nabots de jardin, culturés ou non. Seules l'oisiveté et la volupté d'écrivailler vont guidés mes mots.
Malgré vos abondantes et ô combien humaines tares, j'apprécie le personnage que vous vous êtes imaginé sur Internet. Certainement que votre authentique personnalité n'a rien d'enviable, de reluisant, d'héroïque dans la vie de chaque jour pour refuser de sortir de vos rôles de Cartoon et d'univers Marvel sur Internet. C'est donc avec une jubilation non dissimulée, une âme de photographe amateur, que je vais me donner la peine -qui n'est que plaisir- de vous tirer un portrait sur papier hygiénique...
Mes cancanages vont concerner une de vos dernière action négligeable mais qui est passible d'être soulignée : la suppression cavalière des causeries de vos lecteurs.
C'est un remake...

épisode 2 a dit…

Vous vous posez en tant que juge, qui condamne ou innocente - avec états d'âme qui manquent de dressage...- nos interventions. Pour la plupart, elles sont façonnées d'une technique puérile, sarcastique, mais non dénuées de sens et de suivi feuilletonesque.
Si vous saviez lire les mots rédigés en noir, visionner ceux qui sont en blanc, ainsi que ceux que l'on contorsionne entre sel et poivre, tel Champollion, vous traduiriez nos déliriums et vous amuseriez avec. Ou, tout au plus, les ignoreriez. Tout comme, si vous aviez l'âme lyrique, vous accéderiez à Rimbaud...Il était un spécialiste de la langue blanche... Chacun entrevoit la littérature avec ses quinquets, pénètre la poésie à sa guise... sans Rochefort. L'essentiel étant, sur ce blog, que les différents protagonistes interpellés se comprennent. Ou font comme si.
Un tel comportement -l'effacement des commentaires- ne serait pas à souligner si vous ne vous réclamiez pas d" "Esthétique subversive et vues olympiennes" et de "Vérités féroces, éclat de l'esprit"
Vos sectaires réactions d'exaspérés, de piètre internaut réactionnaire, de mécréant capitaliste propriétaire de demeure virtuelle, sont à l'image des êtres que vous vitupérez candidement dans vos textounets. Or, il me semble que la pertinence et l'héroïsme, lorsque l'on accable la société actuelle, passée ou à venir, serait de ne pas réagir comme un de ses clone hautement conditionné...
La censure est un acte facile, donc humain. Mais le "pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font ou ce qu'ils disent" est, visiblement, beaucoup plus difficile d'accès pour l'humble et congénital terrien que vous représentez. L'autoroute n'est pas le bon chemin pour se rendre sur le mont Olympe. Seules ses sentes buissonnières, tortueuses, voire sadiennes et masochiennes nous y conduisent. Les rares élus ont enduré avec volupté toutes les morsures de ronces pour accéder à la noblesse de l'esprit et à la sainteté du corps. ( A savoir: elle ne se transmet que par lien divin...) Un jour peut-être serez-vous un des nôtre Rafounet et atteindrez-vous le mont si convoité. Sachez que si ce jour arrive, je me ferai un devoir de vous y accueillir avec les honneurs qui vous seront dûs. Je vous présenterai même d'autres amis dieudonnets.
Mais en attendant, je vous suggère de tenter de vous montrez tel que vous désirez qu'on vous voit et non tel que vous êtes: un sans-originalité de la communauté terrienne et virtuelle. Essayez de vous montrer différent du troupeau, Rafou ! Noble, pur, intègre. Plus blanc que blanc...

épisode 3 a dit…

Vous vous croyez pertinent, ou des personnes mal intentionnées vous l'ont laissé croire. Si cette distinction- la pertinence- vous revêt, vous ne devez donc pas être sans savoir que vos "détracteurs" sont des personnes qui vous estiment puisqu'ils prennent le temps et de lire vos textounets et de vous écrire leurs remarques en excluant le sentimentalisme pervers. Seulement, leurs activités oisives sont vastes. Les Dieux sont des mutants mutins. Ils passent leur existence à jouer. Vous n'êtes pas le seul personnage de fiction sur qui ils daignent s'incliner. Vos adulateurs, sont pour votre stagnation: de fait, votre régression...
Dans ce cas-là, comment voulez-vous Rafou, que l'on prenne vos textounets ou votre blog au sérieux lorsque vous agissez aussi médiocrement ? C'est humainement ou divinement impossible ! A l'arrière de l'acte, il y a obligatoirement l'acteur. L'auteur ! Ils ne font qu'un ! Pour exemple: comment évoquer Mona Lisa sans penser à Léonardo ou au hamburger sans penser à Mac Do ? Comment croire en Raphaël Zachari de Izarra s'il ne sait pas se déplacer sans son ombre Rafounet...?

Dieu vous prends trop souvent à défaut, petit d'homme...


Vous avez écrit:
"Malheureusement on ne pourra plus commenter ce texte, techniquement je ne peux rien faire d'autre."
Seul un innocent en informatique, avec qui vous aimez vous confronter (qui se ressemble s'assemble" et son contre-poison: "les contraires s'attirent") aurait pu vous croire...
Pourtant, comme j'aime les miracles, en débarquant sur ce blog, je ne demandais qu'à gober celui qui se fait qualifier de "Oisif mélancolique, oiseau unique, ange joliment plumé," (j'en passe...j'ai pas la nuit devant moi. Quant à mon éternité, elle est comptée...) tout comme je ne demande qu'à reconnaître le talent poétique ou polémiste de vos textounets. Dieu ne demande qu'à croire en l'homme... Seulement il s'avère, que tel Tournicoti Tournicota, vous mixez les plumes de paon aux plumes d'oie dans un même plat. Lorsqu'on est épicurien, l'on trouve votre présentation inesthétique et de goût indigeste. Nous sommes à dix milles lieux d" "Esthétique subversive et vues olympiennes" de "Vérités féroces, éclat de l'esprit"
Lorsqu'on s'arroge de tels slogans publicitaires comme décorum de blog, il faut s'en montrer digne. Être apte à assumer... Sinon, gare à la sanction lorsque l'on tombe sur Dieu. Ou plutôt, lorsque Dieu pose sa main sur vous...Il n'est pas fan de publicité mensongère...

épisode 4 a dit…

Pour qu'une plume soit spirituelle, il faut qu'elle soit lestée de plomb. Rimbaud, entre autres talentueux poètes ( Mallarmé, Baudelaire, Verlaine, Aragon...) l'avait compris. Leurs oeuvres poétiques/philosophiques resteront immortelles. Tout comme celles d'Homère, Rabelais, Diderot etc. Elles ont passées, passent et passeront toutes les modes. A l'inverse de vos textounets qui sont trop dans l'air du temps (la provoc facile: Coluche et Desproge avaient eux, ouvert la voix avec talent) ) et que l'on peut comparer, à l'heure d'Internet, à des milliers d'exemplaires similaires. L'on peut constater, au travers de cet enchevêtrement virtuel de textounets,que seules, les signatures diffèrent.Vos textounets, quoique correctement écrits dans l'ensemble (je dois faire abstraction de "la lumière retournant à la lumière. Homère et la saucisse" pour ne citer qu'eux deux. La liste serait trop longue...)" , manquent invariablement de métal lourd. Quant à leur légèreté que vous vantez souvent d'éthérée, ils ont le poids d'un cormoran au corps mourant.

L'amour de son prochain c'est de ne jamais lui dire qu'on l'aime. Seulement, lui démontrer. Dans un monde qui est mensonger (devrais-je dire "diplomate" ? ) depuis la nuit des temps (et c'est heureux...) , la vérité, aussi féroce soit-elle, se doit d'être révélée. Et qui communique la vérité, respecte l'être. Tant que ma connaissance de l'être dit humain et mon appartenance à sa race ne se démentiront pas, je respecterai mon peu semblable... Tout comme, je respecte l'animal qui ne dort que d'un oeil en lui...
tient !
Il serait intéressant de savoir, pour l'avenir de l'humanité (bien que je pense le connaître...) si les animaux se racontent des balivernes entre eux...

Je terminerai sur une dédicace de philosophie populaire: bien que reniée ou réécrite par vanité, donc bêtise, par ceux qui se vantent d'être hautement cultivés, ses sagesses ont le mérite d'être immortelles et d'être connues, citées, prisées du plus grand nombre. Vain, au vu de "l'évolution" de l'être, de se demander pourquoi...

"Ne fais pas à autrui ce que tu ne veux pas qu'il te fasse..."

Chiron

Sérieux s'abstenir a dit…

Peut mieux faire...

Plus concentré que les textounets ou la sauce tomate, les aphorismes...
-Les discours politiques ? de la philosophie pour pensée capitaliste

son contre-poison: (chais pas qui l'a écrit)
"si tu ne t'occupes pas de politique, la politique s'occupe de toi"

Peut mieux faire, peut mieux faire, c'est vite dit...
Je laisse à Esprit et Rafounet leur volonté virtuelle à vouloir refaire le monde. Je vais me contenter de me gaver de Nutella et de m'enivrer de coca. Light, cela va de soi...Le coca, pas le nutella... C'est toujours ça que les anglais n'auront pas...
Quant au riz de Canton, faut s'en méfier ! il conspire (zut ! il constipe ) s'il n'est pas complet.

L'épisode du jour à ne pas manquer sera:
Les réactions de RafouNet face à la crise...

Aster Risque et Obi Lisse

Pénélopage de blog a dit…

"Ne fais pas à autrui ce que tu ne veux pas qu'il te fasse..."

S'il n'y avait qu'une seule règle à retenir pour régir la société, ce devrait être celle-là. Et si tout le monde observait cette règle, le monde serait plus harmonieux. C'est pas le cas.

J'approuve tous les épisodes de votre saga à la première lecture pas très concentrée (je viens de me réveiller), il faudra que je relise car c'est intéressant ce que vous écrivez là. Si j'ai le temps de relire... aussi je ne vais pas tout recopier ici vous l'avez très bien écrit, mais ailleurs que chez rafou, dans "Mes documents", que j'efface si je veux quand je veux. Précaution qui va devenir indispensable si on veut lire ou relire les commentaires ici, voire y répondre plus ou moins pertinemment ou impertinemment, c'est selon l'humeur et l'humour du moment et des intervenants, avant qu'ils soient effacés en totalité.

Psssittt, si Rafou tombe sur nos commentaires et les efface, rendez-vous sur la page d'avant ! bonne tactique, vous l'avez mise en oeuvre quand j'étais en train d'y songer en venant sur cette page d'avant ;-)) mdr, comme on dit en langage textonien (ne pas confondre cette technique minimaliste d'abréviation des mots où on garde quand même des lettres avec le langage rafougnonnien, qui consiste à réduire ce qu'on écrit en l'effaçant purement et simplement). Mais si Rafou veut faire la compétition il va être obligé d'effacer les commentaires de toutes les pages antérieures. Un sacré boulot qui l'attend... va falloir embaucher des petites mains pour ce travail répétitif sans intérêt, Rafou, si vous voulez continuer d'exercer des activités créatrices (?).

En attendant, on va relire et commenter les anciens textounets puisque vous ne nous permettez plus d'accéder aux nouveaux, cher propriétaire de ce blog qui expulsez les locataires alors qu'ils payent bien leur tribut de commentaires et leurs charges de commentateurs. Bon il y a un peu de bordel et de nuisances écrites, mais ça ne dérange que vous ; nous on s'en accommode très bien, des recettes du riz japonais (que j'ai pas pu noter à cause de vous, ya quelqu'un qui a recopié la recette dans "Mes documents" à lui ? merci d'avance), des chansons de Georges Brassens (tant qu'il ne chante pas), des esprits tordus, des détracteurs de la France freudienne coquillettoise, des amants autistes et des femmes libérées. Et j'en passe, ça va être effacé de toute façon, pas la peine de passer la matinée à élaborer une liste non exhaustive des interventions qui seront effacées la nuit (en cachette, pendant qu'on dort, c'est lâche, même pas le courage en plein jour, devant nos yeux zébahis remplis de stupeur et d'incompréhension).


A dernier Episode de la Saison précédente :
J'ai pas pu répondre à vos sourires (narquois hein ?) sur la femme libérée, par manque de réactivité avant effacement, mais que préférez-vous à première vue et qui allez-vous songer à aborder de préférence : une femme "libérée" (de la domination excessive de l'homme, si si) en jupe et talons ou une femme soumise à dieu (et à la domination excessive de l'homme, oui oui) en burka et tennis ? bon après faut voir à la maison si elle sait faire une bonne fellation, l'habit ne fait pas la geisha, ni la vierge ni la pute ni la soumise, il faut voir ce qu'il y a en-dessous, un slip ou pas de slip... mais pour l'instant le sujet c'est "à première vue".

Pour en revenir au sujet Rafounet qui nous préoccupe, pas la peine d'écrire des nouveaux textounets, contentez-vous de passer votre temps à effacer nos nouveaux commentaires sur vos anciens textounets, ça vous occupera autant sinon plus. Mais c'est pas de la création, c'est de la destruction, on est plus constructifs que vous, on crée des nouveaux commentaires pendant que vous, vous passez votre temps à les défaire. Mais telle Pénélope on remet toujours notre ouvrage.

Gauloise sans filtre a dit…

"L'épisode du jour à ne pas manquer sera:
"Les réactions de RafouNet face à la crise...
Aster Risque et Obi Lisse"

ça va être "voyage dans l'étrange" comme l'indique le titre du textounet où on a posé notre nouveau campement qui résiste à l'envahissement d'héros nains, avec projection dans la grande poubelle du néant géant.

En même temps, je me demande des fois si ce n'est pas nous qui envahissons son blog ?? Hum, ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu'ils te fassent. Mais moi je n'ai pas de blog, donc il ne risque pas de me faire ce que je ne voudrais pas qu'il me fasse héhé. Mais je suis sûre que si j'en avais un je n'effacerais aucun commentaire. Réponse ou indifférence, mais respect des écrits. Si je ne veux pas qu'on touche à mon blog de textounets, je ne le fais pas partager à tout le monde sur le net, je le planque pour moi tout seul dans "Mes documents" et je me fais les commentaires qui me plaisent. Il faut être cohérent quand même.

Tradition d'égout a dit…

"Je vais me contenter de me gaver de Nutella et de m'enivrer de coca. Light, cela va de soi..."

Sacrilège, le coca light, c'est comme le camembert pasteurisé ou le couscous sans harissa, ça n'a pas le même goût du terroir.

Raphaël Zacharie de Izarra a dit…

Je ne cherche pas à faire l'original mais à dire la VERITE.

Ce qui est BEAU, BIEN, BON, JUSTE, VRAI.

Le reste n'est que puérilité.

J'ai effacé les commentaires sans queue ni tête, que j'assimile à de la vulgaire pollution. Je ne suis nullement contre la raillerie -même très féroce- de ma personne, je suis simplement contre les messages vides faussement impertinents (genres "Hi Hi !" ou bien "et hop !", etc.).

Raphaël Zacharie de IZARRA

Sourifolle a dit…

"Je ne cherche pas à faire l'original mais à dire la VÉRITÉ. "
Vous avez bien raison Rafounet. Vous n'avez rien d'original ! Vous êtes dramatiquement banal.
Sinon, de quelle vérité parlez-vous ? de celle qui n'appartient qu'à vous ? Ben dites-la ! J'aimerai bien avoir de l'inédit à lire. J'ai dis de l'inédit, pas de l'ineptie. Va falloir creuser Rafounet et profond pour surprendre votre lectorat.

"Ce qui est BEAU, BIEN, BON, JUSTE, VRAI."
Ce qui est "BEAU, BIEN, BON, JUSTE, VRAI." pour vous ne l'est pas pour moi.
Nous ne volons pas à même altitude. Un colvert n'aura jamais l'envergure d'un aigle royal...Il faut absolument que vous vous le rentriez dans la tête Rafounet. Chais pas moi ! cognez dessus pour que ça rentre. Au cas ou ça sonnerait creux, n'insistez pas...Vous êtes perdu pour l'olympe !

"Le reste n'est que puérilité."
Je l'espère bien ! Seuls les insensés (c'est pour être gentil...) traversent la vie avec sérieux. Si bien que lorsque ces fous sont vieux, la fortune qu'il ont en puissance sont les regrets et les re-mords...

"Je ne suis nullement contre la raillerie -même très féroce- de ma personne,"
c'est certainement vrai car facile. En revanche, entendre la vérité, c'est beaucoup plus douloureux...


"(genres "Hi Hi !" ou bien "et hop !", etc.)."
Vous lisez drôlement vous... Vous ne lisez que les onomatopées sur des pavés de commentaires. Je comprends mieux vos suppressions...Je vais essayer dans mes prochains commentaires, d'écrire comme vous lisez...ça ne devrait pas être trop difficile. Il me suffit de redescendre à mes 4ans pour vous rejoindre...

Allez-vous nous textouner le malaise de Sarkoko ? Si oui, n'oubliez pas d'évoquer Carla éplorée à son chevet.
C'est probablement la première punie qu'il soit ressuscité...

Publier commentaire a dit…

"En même temps, je me demande des fois si ce n'est pas nous qui envahissons son blog ??"
Meuh non ! Rafounet est heu-reux comme tout de nous avoir sur son blog. Ca lui donne de l'importance...Sans nous pour l'animer, son blog serait agonisant.

"Mais je suis sûre que si j'en avais un je n'effacerais aucun commentaire"
Moi itou et je sais de quoi je cause.Mais bon ! en même temps , tout le monde ne reçoit pas que des éloges...

"Si je ne veux pas qu'on touche à mon blog de textounets, je ne le fais pas partager à tout le monde sur le net, je le planque pour moi tout seul dans "Mes documents" et je me fais les commentaires qui me plaisent. Il faut être cohérent quand même. "

M'enfin Mes documents (les vôtres...) ! Soyez sérieux ! Rafounet ne peut comprendre ce que vous avez écrit... Ca fait pas partie de son entendement. Sa vérité n'est ni la vôtre, ni la mienne...

Docteur Housewife a dit…

"Je ne cherche pas à faire l'original mais à dire la VERITE.
Ce qui est BEAU, BIEN, BON, JUSTE, VRAI."
"Sa vérité n'est ni la vôtre, ni la mienne..."

La VERITE c'est que chacun a sa vérité, qu'il existe autant de vérités que d'individus. Chacun a sa propre notion du beau, du bon, Dubonnet ! Tenez un exemple, hier la conversation avec un chauffeur de taxi tournait, en même temps que le compteur, sur Sarkosy : il le trouvait beau ! et vrai ! passe encore qu'il le trouve vrai, on peut confondre le vrai du faux et prendre les mensonges pour des vérités, c'est d'ailleurs une erreur que la majorité des électeurs reproduisent à chaque élection. Mais beau ??? J'en déduis que je n'ai pas la même notion du beau que les chauffeurs de taxi. Esthétiquement (je fais abstraction de toutes idées politiques dans ce sujet, ils sont aussi menteurs les uns que les autres, gauche ou droite même combat le pouvoir la puissance la domination l'argent les privilèges de la fonction), j'aurais préféré Ségo à l'écran que Sarko. Niveau santé, elle me paraît plus robuste, pour le même âge elle ne fait pas de malaise cardio-vagal en plein jogging. Plus de bon sens aussi, elle ne fait pas de jogging en plein soleil en sortant de l'avion. Il faudrait que Roselyne Bachelot lui rappelle les consignes sur les vieux qui ne doivent pas sortir en pleine canicule et que Carla prenne des nouvelles régulièrement. ça va bien aux mannequins la tenue d'infirmière.

Hip Hop chez Rap de Zac a dit…

"je suis simplement contre les messages vides faussement impertinents (genres "Hi Hi !" ou bien "et hop !", etc.)"

Hihi ! je suis passée à travers les mailles de la lecture attentive et de la censure implacable de Rafou, il a gardé le message où je mets héhé ("il ne risque pas de me faire ce que je ne voudrais pas qu'il me fasse héhé")

Ono Matopé a dit…

"L'amour de son prochain c'est de ne jamais lui dire qu'on l'aime. Seulement, lui démontrer."

Et l'aimer comme il est, avec ses vérités ses mensonges ses tares et ses qualités. Et ses onomatopets. Prout !

Je vais et je viens entre des riens a dit…

"L'amour de son prochain c'est de ne jamais lui dire qu'on l'aime. Seulement, lui démontrer."

Exact, si on vient et revient sur le blog de Zachary et pas sur le blog de Sarkosy, ça prouve bien qu'on aime Zachary. Par contre lui et l'autre, ils nous prouvent qu'ils ne nous aiment pas comme on est parce qu'ils veulent toujours nous censurer.

A ma zone a dit…

"La VERITE c'est que chacun a sa vérité, qu'il existe autant de vérités que d'individus."
Nous sommes d'accord. Je m'étale en disant qu'il est dommage que chaque individu cherche à vendre sa vérité (coucou Rafounet !!!) . Perso,lorsque j'expose la mienne, je ne la brade pas. Je n'aime pas la guerre des prix, pas plus que la guerre des pensées. Je ne me plais que dans la guerre d'amour.

"Chacun a sa propre notion du beau"
Vrai aussi mais j'ajoute un bémol. Les goûts de chiottes sont tout de même légion...Toutefois, je n'ai jamais prisé les canevas ou les puzzles encadrés et autres petites cruautés pour un regard délicat (coquillages/ figurine de Bernadette (pas la Chirac, la Scoubidou)/ tous gadgets de piège à cons en vacances)

"il le trouvait beau !"
Ou vôtre chauffeur de taxi était un extra-terrestre ou un homosexuel qui s'ignore (coucou Esprit !!!). L'on peut envisager également qu'il le trouvait beau grâce à Carla... Il entendait peut-être par "beau" viril ? Perso, Sarkoko m'apparaît comme un sanguin... C'est que sa "petite" femme, c'est pas une première main... Je l'imagine pro et exigeante...

" ils sont aussi menteurs les uns que les autres, gauche ou droite même combat le pouvoir la puissance la domination l'argent les privilèges de la fonction"
OUI. Tous des humains, donc tous tarés

"j'aurais préféré Ségo à l'écran que Sarko."
Alors là, un grand NON ! Trop tarte. Sa religiosité, sa compassion trafiquée pour ses compagnes, ses sourires commerciaux, son arrivisme réel, sa féminité inexistante me donnaient des poussées d'eczéma. Sincèrement, je l'ai trouvé très tarte durant toute la campagne (et même après: elle n'a pas su remonter la pente). Sarkoko le roué l'a balayé sans forcer durant la rixe pour le trône. A vouloir pisser comme un homme, elle aurait dû penser à soulever la lunette des toilettes avant de se présenter cette courgette.
S'il est au pouvoir, c'est en partie la faute de cette grenouille qui se croyait plus grosse que le boeuf.

J'ai quand même tendance à penser qu'elle n'a été qu'un pion sur l'échiquier de l'évolution de la politique...Il était dans l'ordre des choses qu'une femme pose UN pied sur le podium...Je pense que cette oie a servi à ouvrir une brèche.

"ça va bien aux mannequins la tenue d'infirmière."
Alors comme ça on phantasme sur Carla ? Vous avez bon goût mais j'espère pour vous que vous avez le coeur solide...C'est qu'il y en a de l'amazone en Carla...Elle, c'est loin d'être une oie...

Coquillages et cruches tassées a dit…

"Chacun a sa propre notion du beau"
Vrai aussi mais j'ajoute un bémol. Les goûts de chiottes sont tout de même légion...Toutefois, je n'ai jamais prisé les canevas ou les puzzles encadrés et autres petites cruautés pour un regard délicat (coquillages/ figurine de Bernadette (pas la Chirac, la Scoubidou)/ tous gadgets de piège à cons en vacances)"

Pourtant, ce que vous décrivez, je vous assure que c'est très beau dans les chiottes. C'est là où je les mets, car le goût de chiottes n'a pas d'autre destination que la déco des chiottes. C'est ça que les gens n'ont pas compris en les mettant dans le salon, il faudrait rajouter un mode d'emploi : "Utilisation strictement réservé à la déco des sanitaires - Ne pas utiliser dans le salon, ou alors avec parcimonie". Une fois qu'on suit le mode d'emploi, je vous assure qu'on n'est pas déçu. Car la Bernadette Soubirou fluo qui veille sur nous quand on fait caca dans le noir, c'est la révélation de la grotte, ça vaut tous les couchers de soleil du monde* (fonction déco donc, mais utilitaire aussi, ça éclaire quand l'ampoule a pété dans les vécés).

*Les cartes postales coucher de soleil sur la mer ou sur les monuments, pareil, c'est d'une beauté à chier, je les ai donc affichées au-dessus de ma chasse d'eau. Vous verriez mes toilettes, sans rire, c'est plein de souvenirs de vacances des goûts de chiottes des autres. J'ai même la cuvette de WC miniature-cendrier, qui s'harmonise parfaitement avec le mobilier des lieux.
ça s'explique parce que j'ai du mal à jeter les cadeaux, même moches, sauf quand j'aime pas la personne, mais en général quand j'aime pas la personne elle ne me fait pas de cadeaux non plus... jeter les cadeaux, c'est comme effacer les commentaires, c'est nier les bonnes intentions et le temps passé pour nous. Car en nous ramenant un souvenir, la personne a pensé à nous, elle nous a consacré un petit moment de son emploi du temps à faire son choix pour nous faire plaisir. C'est souvent raté, mais il n'empêche que c'est l'intention qui compte.

Anonyme a dit…

"Alors comme ça on phantasme sur Carla ? Vous avez bon goût mais j'espère pour vous que vous avez le coeur solide...C'est qu'il y en a de l'amazone en Carla...Elle, c'est loin d'être une oie..."

Vous pensez que c'est elle qui a mis le petit coeur de son chouchou dans cet état à force d'ébats fougueux ? je crois qu'il est plutôt dans la performance que dans les préliminaires vu qu'avec lui il faut que ça aille vite. ça doit être pareil au lit que dans la politique. Le genre à faire le sprint du début à la fin. C'est pour Carla que j'espère qu'elle a un coeur solide.

Quant à moi, j'ai de l'endurance, je fais du vélo et je monte des côtes car j'habite en haut de Paris ; mais j'évite en plein soleil. Et je ne suis pas dans la compétition, plutôt dans la promenade touristique, je fais attention aux monuments, la Tour Eiffel, l'Obélisque... De plus j'ai pas mal pratiqué l'amazonérogène en son temps. Education sexuelle à la campagne, où il n'y a pas mieux que la nature pour apprendre la nature. En plus, c'était l'époque faites l'amour pas la guerre, du film Emmanuelle... C'était déjà la zone dans les banlieues, mais elle n'était qu'érogène. Cependant, j'ai perdu beaucoup de temps à confondre désir avec amour et à croire des je t'aime qui n'étaient que des paroles en l'air, des prétextes pour s'envoyer en l'air. Les je t'aime, c'est comme les promesses, quand les actes ne suivent pas, ça ne veut rien dire.

"L'amour de son prochain c'est de ne jamais lui dire qu'on l'aime. Seulement, lui démontrer."

La St Valentin, c'est la Bernadette Sousbiroute de l'amour. Goût de chiottes. Pas preuve d'amour. S'il y a des femmes qui ne sont pas contentes quand leur chouchou ne pense pas à la St Valentin ou à leur anniversaire, elles ont tort, ce n'est pas ça qui compte ; penser à quelqu'un deux jours par an c'est un peu juste pour prouver un amour de tous les jours. A moins de lui offrir un diamant bien sûr, car un diamant est éternel.

Rillette Bordochénelle a dit…

"Je ne cherche pas à faire l'original mais à dire la VERITE.
Ce qui est BEAU, BIEN, BON, JUSTE, VRAI."

La Vérité fait rosse, c'est que vous continuerez à nous effacer quand vous le déciderez, que ça soit beau, bien, bon, juste et vrai ou pas. Car nous n'avons pas les mêmes valeurs. Du libre-arbitre à l'arbitraire, c'est vite fait avec vous. C'est ainsi que des démocraties deviennent des dictatures.

Rillette Bordochénelle partie 2 a dit…

J'ai frappé fort là, j'espère que ça va pas approfondir la crise. Qui vivra vérat. Bande de porcs comme dirait l'Autre...

Nu Anse a dit…

"OUI. Tous des humains, donc tous tarés"

OUI, mais il y en a qui sont plus ou moins humains que d'autres, donc plus ou moins tarés. Et en général, moins ils sont humains, plus ils sont tarés.

Le 8eme péché... a dit…

"OUI, mais il y en a qui sont plus ou moins humains que d'autres, donc plus ou moins tarés. Et en général, moins ils sont humains, plus ils sont tarés".

Intéressant !
Si seulement l'on pouvait savoir où commence la tare et où s'arrête la qualité, je pense que l'être de Cro-Magnon progresserait. Évoluerait... Mais tout comme la vérité, la notion de tare et de qualité appartient à chaque individu. Tout comme la notion innocent ou coupable.
Pour ma part et depuis j'ai fais le tour des êtres, je ne m'arrête qu'à leurs tares sympathiques . Ces coquetteries me distraient. Je les trouve enrichissantes. Elles sont peu nombreuses, mais si juteuses, si espiègles, chez chacun des individus que le stock est inépuisable. Je m'amuse avec les tares telle une petite fille en adoration devant sa poupée Barbie ou un petit garçon, ébahi devant sa kalachnikov en plastique.
Je suis bon joueur. Lorsque l'on m'accuse de telle ou telle tare j'éclate de rire si je reconnais qu'ils ont raison (connais-toi toi-même..) En règle générale, plus on m'accuse d'une tare et plus je la perfectionne... Un de mes desseins étant de toutes me les approprier avant l'heure de ma dernière heure. A chacun son ambition ! Certains l'ont politique, d'autres artistes, d'autres écrivains, certains rèvent de devenir stars. Moi j'ambitionne d'être riche de tares. Je trime toujours pour réussir. Comme j'ai commencé très jeune, je suis sur la bonne voie...La chance que j'ai- si l'on peut appeler ça de la chance- c'est que toutes les places pour obtenir des tares sont vacantes. Personne n'en veut...
Au contraire ! Tous se disent généreux, travailleurs, sociables, courtois, etc. Tous se montrent sous leur plus beau costard Tatiarmani ou tailleurs tatidior. Leur méconnaissance d'eux me fait peine...
Mais toutes les réussites ont leurs revers: Plus je me montre authentique - "je jure de dire toute la vérité, rien que la vérité, que la vérité. Je le jure" et plus les personnes invectivés en redemandent. En quelques mots: Plus vous vous montrez désagréable (avec le sourire, cela va de soi ou sans dire) plus les personnes recherchent votre compagnie. C'est épuisant !
Mais bon ! N'est pas Dieu qui veut mais qui peut.
En parlant de Dieu, je trouve qu'il a été mesquin de nous distribuer que 7 péchés capitaux. Je le trouve assez Salaud sur ce coup-là. Il aurait pu se montrer plus généreux. Monsieur se paie je ne sais combien d'épouses et à nous, il nous offre que 7 péchés. Dieu était capitaliste. Le partage équitable, il n'est pas passé par lui.

Je ne trouve de qualités que chez les enfants. Ils ont la pertinence de leur âge. Je les adore. Surtout lorsque je leur dis: "Vous n'avez pas de chez vous que d'être trop souvent fourré chez moi ? partez-vite ! " Eux au moins, la vérité les fait éclater de rire...
Les adultes auraient beaucoup à apprendre des enfants si seulement, ils savaient les écouter et les entendre...
La première de leur tare commence là. Vanité pour le père, égoïsme pour la mère. C'est en partant de ces deux tares, que l'éducation de l'enfant se fait. Ensuite la société éducatrice le prends en main et lui concède gracieusement toutes les autres...

mi-kado a dit…

"C'est souvent raté, mais il n'empêche que c'est l'intention qui compte."
Je ne suis pas Ok avec cette sagesse.
Ne vous est-il jamais arrivé de dire: "oups, j'ai encore un cadeau à faire pour telle occasion"
"zut, faut que je me tape tous les magasins pour trouver un cadeau" "Chais pas quoi prendre. Il ou elle n'aime rien ou il ou elle a tout " etc.

Je préfère ne rien revevoir que d'accepter un cadeau qui n'est pas totalement personnalisé. Mon entourage le sait. De fait, je ne reçois pas forcément des cadeaux le jour J. Ceux qui arrivent à l'improviste ne sont jamais ratés. 1) effet de surprise (il n'y avait aucune occasion) 2) cadeau forcément réussi

Toutes les sagesses ne sont pas sages

Blancheneige et les 7 nains a dit…

"En parlant de Dieu, je trouve qu'il a été mesquin de nous distribuer que 7 péchés capitaux. (...) Monsieur se paie je ne sais combien d'épouses et à nous, il nous offre que 7 péchés (...)"

7 jours de la semaine, 7 péchés capitaux, de quoi en fignoler un par jour, je trouve que Dieu a bien fait les choses sur ce plan-là. Et rien ne vous empêche de prendre 7 épouses. La polygamie n'eset pas permise au niveau marital en France, mais il y a toujours moyen d'avoir une épouse officielle et 6 maîtresses clandestines, si vous savez maîtriser votre agenda. 7 jours, 7 péchés, 7 femmes, ce n'est pas très compliqué à organiser.

L'informatique, c'est miraculeux a dit…

Définition du mot ordinateur: Dieu qui met de l’ordre dans le monde.
Qu'on croit en moi ou pas, je suis partout...

http://arriereboutiquedeslecteurs.blogspot.com/


Rafou,
Si vous désirez que j'ôte votre nom de ce blog, il suffit de m'adresser votre prière. Dieu, ce taquin, peut tout lorsqu'il s'a-coquine de Diable...

Alice au pays de Seth a dit…

Les sept merveilles du monde, Le 7e art, ou encore le 7e ciel…

l'origine de la barre du 7 - un peu d'histoire

Encore aujourd'hui, de nombreuses personnes, en écrivant le chiffre 7utilisent une barre supplémentaire horizontale au milieu du chiffre. La plupart des typographies l'ont fait disparaître aujourd'hui Mais savez-vous pourquoi cette barre a survécu jusqu'à nos jours ? Il faut remonter bien loin, aux temps bibliques : Lorsque Moïse eut gravi le mont Sinaï, et que les 10 commandements lui furent dictés, il redescendit vers son peuple et leur lut, à haute et forte voix, chaque commandement.


Arrivé au septième commandement, il annonça :
« Tu ne désireras pas la femme de ton prochain »
Et là... de nombreuses voix s'élevèrent parmi le peuple lui criant :
"Barre le sept, barre le sept, barre le sept !!!"

Et voilà… l'origine de la barre du sept !

Alice au pays des 7 nains a dit…

http://arriereboutiquedeslecteurs.blogspot.com/

J'en ai rêvé... Alain Formatique l'a fait !
J'ai bien envie d'écrire une ou deux onomatopées de joie pour fêter ça, mais je vais aller les faire là-bas, puisque Môssieur Zacharie ne supporte pas mes onomatopées.

Tirpse a dit…

Sérieux s'abstenir,

Je ne sais pas pour celui que vous nommer "Rafounet"

Mais pour ma part je ne cherche nullement à refaire le monde !

Quant à lui : le monde, il se refera lui même que ce soit d'évolutions/régressions intelligentes ou du même principe mais totalement dénués d'intelligence et exhaustivement pourvues de bêtise.

Il convient cependant de tenter d'injecter lorsque l'occasion se présente quelques réflexions "extraterrestres"

-qui ne sont en fait que de simples réflexions de bases accessible avant tout par le dernier des abrutis c'est cela qui est le plus drôle après tout-

Injecter aussi d'autres vérités aux caractères provocants et agressifs pour tout ceux qui seraient aliénés aux caractères primitifs et naifs et sentimentaliste.

Tout les esprits sont assez libre de choisir bien qu'ils soient souvent assez dupes pensant avoir choisie alors qu'il n'ont fait de choix que de subir les choses.

A bat le Nutella et le Coca-Cola arrières infâmes !

Vive le riz complet !



A ma zone,

Pour information je ne suis pas chauffeur de taxi (je ne suis pas adepte des grosses carrosseries commerciales), j'aime les femmes, belle attirantes physiquement et surtout pas sottes donc intelligentes !

Donc vous n'avez aucune chance ! ( à supposé que vous soyez bête et laidron ce qui n'est que pure spéculation)

Mais cessons de spéculer idiotement !

Pour vous faire plaisir tout de même je dirais que si j'était femme je serai lesbienne (bien que ce ne soit pas logique* dans le cas ou je serais femme -sauf femme perturbé-, mais c'est certainement parce que je ne suis pas femme que je dit cela)

*Bien qu'au niveau biologique ce ne soit encore pas logique !!!

Lorsque les vérités sont incontestables, les spéculations ou bassesses ne savent pas se faire original...


Mais rassurez vous:

Ceci est une possibilité certes infâme et insane mais nul ne doit ôter ou juger cette piètre liberté certes, mais liberté quand même.

Ce qu'il ne faut surtout pas faire c'est de normaliser ou standardiser la bêtise ou l'illogique !


Je rajouterai que la sodomie physique ou spirituelle au même titre que la coprophilie n'est pas une activité que je pratique, pour de simple raisons qui sembleront évidentes à tout esprit sain !

Vous ferez d'ailleurs part au chauffeur de taxi supposé homosexuel, que Nicolas Paul Stéphane Sarközy de Nagy-Bocsa, a juste une haute fonction de sodomisateur spirituel, qu'il est à la solde des pharaons de pyramide et est notamment chargé de l'hexagone.

Il fait son boulot en somme, rien d'extraordinaire!

C'est peut être cela qui lui plaît tant et rien d'autre.


Je vais vous disposez dans un commentaire suivant un texte assez drôle de Izarra à suivre...






Alice au pays des 7 nains,

Bonne initiative que ce blog qui se nomme:

Arrière boutique des lecteurs

Je visiterai de temps à autres les jacasseries de cet espace !

Félicitations

Esprit a dit…

Voici le textounet de Izarra comme promis:


ECHANGES INDIGNES ENTRE ROYAL (aussi appelée Sale-Vache) ET SARKOZY (dit Gros-Zizi)

Incroyable !

Sarkozy à la fin du débat télévisé devant les caméras du monde entier s'est levé, est monté sur la table, a sorti son gros zobinard en le dirigeant vers madame Royal et joignant le geste à la parole a dit :

- Tiens grosse salope de Ségo de mes deux, cela faisait deux heures quarante minutes que j'avais envie de te pisser à la gueule, voilà qui est fait !

Après avoir ainsi vidé sa vessie sur le visage interdit de Madame Royal (qui s'est cependant vite reprise), il a refermé sa braguette et s'est rassis comme si de rien n'était, un sourire narquois sur les lèvres.

Sur quoi la pauvre Ségolène, toute dégoulinante d'urine encore fumante s'est levée à son tour, est montée sur la table, imperturbable, s'y est accroupie et a déféqué de toutes ses forces en direction de monsieur Sarkozy en lui répondant sur un ton cynique :

- Ha ben tiens je te rends la monnaie de ta pièce mon p'tit Sarko : après la pinte de bière tiède, voici le chocolat chaud !

Ces derniers échanges furent déplorables, lamentables, atterrants et surtout donnent de la France une image vraiment affligeante. Les candidats de nos jours ne savent vraiment plus se tenir !

Si à présent les candidats se mettent à se pisser et à se chier à la gueule en guise d'argumentation, où va-t-on ? Je vous le demande !

Vaôpotpaôlit a dit…

Esprit, je vous croyais en wouacances...

"Je vais vous disposez dans un commentaire suivant un texte assez drôle de Izarra à suivre..."

Nous n'avons pas la même idée de la drôlerie. Non que ce textounet me choque. Si seulement ça pouvait arrivait !!! Je le trouve même bien écrit. Je le déplore au nom de la littérature. Ou, de la poésie.
Ce texte se veut scandaleux. Il affiche d'emblée ses couleurs. Adieu suspens ! Il doit l'être scandaleux pour certains, qu'ils soient ou non fan de Sarkoko ou Ségogo.
Utiliser les excréments en guise de sarcasme politique, pourquoi pas ? Quelque part, ses représentants de tous bords et de tous sexes (même le troisième) le méritent.
Perso, je n'ai pas mouillé, ni même bandé en le lisant.

La noble dame a dit…

Je viens de trouver ce qui m'a déplut dans le texte "ECHANGES INDIGNES ENTRE ROYAL..."

C'est l'usage du tutoiement. Il manque de noblesse.
Lisez les invectives avec le vous,et vous verrez, ça change du tout au tout.

Tirpse a dit…

Non je ne part jamais en vacances puisque j'y suis tout le temps !

Ayant fait le tour de ce blog je reviens y jeter quelques regards de temps à autres :

Trouvant quelques fois amusant tout ces commentaires produits par de banales déités.


C'est comme de faire du jogging à la sorti de l'avion sous la canicule : cela constitue un bon entraînement de balayage oculaire !



Pour ce qui est du texte d'Izarra:

En effet avec le vouvoiement cela en fait une caricature plus fidèle à la scène réelle du "débat"





Bravo à Zoé Starr et Anne Onyme pour la créativité de leur Profil de "Blaggeur" !

Eve a dit…

"j'aime les femmes, belle attirantes physiquement et surtout intelligentes !"

Des noms, des noms, des noms. J'exige des noms.
Non mais!
Il me plairait d'affronter ma même...

Simplicité ne rime pas avec banalité a dit…

"Il convient cependant de tenter d'injecter lorsque l'occasion se présente quelques réflexions "extraterrestres""

J'ai trouvé cette phrase plaisante à lire. Elle ne manque pas de pertinence, sa tournure est ironique. Les choix des verbes est approprié et judicieux.
Ça change des prises de tête -vôtre exécrable sérieux- que vous avez l'habitude de nous concocter en tinègre. Y'en avait bien un gros chouia là: "Quant à lui : le monde, il se refera lui même que ce soit d'évolutions/régressions intelligentes ou du même principe mais totalement dénués d'intelligence et exhaustivement pourvues de bêtise."
A tenter de vous décrypter, j'ai failli m'étouffer avant d'arriver à la lire dans sa totalité. Quant à la comprendre, c'est aussi une autre histoire
Sans vouloir entrer dans votre intimité, votre prof de français était ou est un gros naze.

Tirpse a dit…

Simplicité ne rime pas,


En effet !

Rectifions cette vilaine chose:

Le monde changera de lui même, et cela avec autant de régressions et d'évolutions qu'il faille pour que celui ci puisse se détériorer ou s'améliorer.

Ainsi cela est plus ou moins correct


"votre prof de français était ou est un gros naze"


C'est une possibilité, comme une autre:

Celle ou ce fut ou serait moi, le gros naze !

Celle ou le prof français fut un alcoolique qui aimait arrivé en cours avec plus de 3 grammes dans le sang (ce qui peut ce rapporté à être un gros naze)


Celle ou langue française pas être pour moi langue maternelle ou d'étude, et ou moi pas apprendre français dans école, et écrire souvent tinègre à cause de ça.

Celle ou moi m'amuser à concocter des phrases ou moi parler et écrire tinègre ou baragouin.

Ou encore celle ou je tiendrais pour intelligibles par tous, mes assemblages de mots n'étant en vérité compris que de moi même ou éventuellement de quelques autres sérieux farfelus et fantasques !

et bien d'autres possibilités...


Eve,

Des noms ?

"Il me plairait d'affronter ma même..."

à vous croire je dirais une certaine Eve

Mais... Croire, en voilà une action enclin à toutes les tromperies !

Strip-stease de la Girouette a dit…

"langue française pas être pour moi langue maternelle"

J'opte pour cette hypothèse. A vous lire, c'est celle qui me parait la plus plausible.
C'est tout en votre honneur que de vouloir accéder à notre belle et dure langue française. Mais notre noble dame -la littérature- ne se laisse pas apprivoiser par le premier étranger (il peut être français...) qui passe. Celle qui fantasme de rester indomptée à plus d'un tour de passe-passe dans son sac à malice. Ses rets sont incomptables. Elle ne se laisse dresser que par des passionnés: ses adorateurs...Cette orgueilleuse n'a que faire de sa horde de prétendants au trône. Elle ne s'incline que face à ses suicidés.

C'est lorsqu'on en a fait le tour, qu'elle nous autorise à nous moquer d'elle. Mais pas avant...

Il n'y a pas de miracle.
Pour épouser la noble dame, il faut en passer par sa virginité. La contraindre de nous faire son plus langoureux strep-stease. Elle ne se laisse pas effeuiller sans consentement mutuel.
Si c'était une dame facile, tous les Internaut -français et étrangers- causeraient la France correcte. De fait, l'écriraient de même.
Votre erreur, Tirpse, est de vouloir écrire comme les talentueux écrivains, d'accéder à l'écriture littéraire, alors que vous ne possédez pas ou mal les bases. Vous violez la langue française.
Vous la désirez, alors qu'elle ne vous désire pas encore. On ne peut brûler les étapes avec elle. C'est une érotique qui, si vous lui négligez les préliminaires, se refusera toujours à vous.
Ne serais-ce pour commencer, que l'usage de la ponctuation. En passer par son apprentissage est primordial. C'est comme si Mozart ou Beethoven, voire Chantal Goya, ignoraient le solfège...Leurs oeuvres ne seraient pas devenus immortelles. Mais même si l'on ne désire pas l'immortalité, respecter les entour--loupes de la noble dame, pour la génération à venir, est le seul legs qui vaut son pesant de diamant. Le seul qui vaut d'être légué. La pertinence, c'est de l'argent. Mais sans les ors de la littérature, sa valeur est piètre.

Peut-être pensez-vous que j'écris mieux que vous. Il vous faut savoir, qu'auprès de certains de mes Amis, j'écris tinègre...
Lorsque vous prenez des auteurs en exemple, choisissez-les talentueux. Ces oiseaux de haut vol sont rares à dénicher. Pour les différencier d'un écrivaillon, ils sont facilement reconnaissables. Ce qu'ils doivent adorer avant leur ego, c'est la littérature. Ils en sont ses esclaves et fiers et heureux de l'être.
Tant que vous écrirez sans prendre le temps de vous arrêter à ses règles de base (lire les auteurs même talentueux ne suffit pas) vous écrirez toujours tinègre.

Rafounet écrit mieux que certains écrivaillons du Net, mais moins bien que d'autres...

Anne Onyme a dit…

Un dernier point Tirpse

La littérature est sexuée... Contrairement à la poésie, qui elle, est asexuée.

La mère Cottivet a dit…

Je viens d'apprendre que Nicolas Ier va être grand-père. Conclusion: Carla va être mère-grand par alliance. Farrah ne nous avait pas habitué à une décrépitude aussi fulgurante.
La vie politique est barbare pour les femmes star ou femme de tsar.
Si j'étais Carla , je ferai vite un petit louveteau à mon petit loup. Histoire d'achalander généreusement la vitrine des feux de l'amour...

Ne serais-ce aussi que pour faire avancer la science...

Bête au vent a dit…

"Ne serais-ce pour commencer, que l'usage de la ponctuation."

Et l'orthographe pour finir ? Car si la littérature est sexuée et que vous mettez, par exemple, un S à la place d'un T, ou un J à la place d'un G, vous allez mettre un certain temps avant trouver le point G ! même en mettant la ponctuation.

"Si seulement ça pouvait arrivait !!! "

ça viendra, ça viendra... Rappelez-vous : "en passer par son apprentissage est primordial". Vous le dites vous-même, "c'est comme le solfège", ou comme le piano : il faut commencer par faire ses gammes avant de pouvoir maîtriser l'instrument et la partition, et d'abord s'entraîner à pianoter "Au clair de la lune mon ami Pierrot" avant de savoir jouer avec dextérité la "Sonate au clair de lune" .

Ray Bannette a dit…

"Carla va être mère-grand par alliance. Farrah ne nous avait pas habitué à une décrépitude aussi fulgurante."

Pensez-vous que le malaise de Sarko soit dû à une attaque de coup de vieux fulgurant à l'annonce de cette nouvelle ?
J'ai aussi appris que Johnny s'était cassé la figure et déboîté la hanche. Les "people" morflent sérieusement en ce moment dans le monde, et chez les Sarkosy and Co en France. Serait-ce que les Rolex n'assurent pas une protection efficace contre les vicissitudes de la vie ? Jacques, ce gars-là, nous aurait menti ?

Hihi Glop Glop a dit…

Monsieur Rafou,
Si par hasard, ou coïncidence, il vous venait subitement à l'idée d'effacer nos commentaires, que vous ne puissiez résister à cette envie frénétique ni contrôler cette pulsion irrésistible, et que vous ne puissiez faire autrement que de passer à l'acte, je vous remercie de bien vouloir nous en informer dès que vous sentez venir les prémices de la crise, afin que nous puissions prendre nos dispositions ; le blog des amis de Zacharie ayant été créé dans le but de sauvegarder notre patrimoine commentaterresque, voire extra-terresque. Ce blog des Amis de Z. n'est pas fait pour les chiens (contrairement au mien qui ne sert à rien, mais la beauté du geste est un art en soi). A ce propos, merci à Esprit à l'envers, Tirpse pour les intimes, pour ses compliments, ça encourage dans cette voie, la Beauté du Geste Inutile (B.G.I, un nouveau concept est né).
Dans une optique de gestion du temps et de répartition au mieux des activités utiles et inutiles, vous serait-il éventuellement possible, avant d'effacer nos commentaires, de les copier dans le blog de vos amis ? Qui vous en seront j'en suis sûre très reconnaissants de ne pas avoir à recopier eux-mêmes ce que vous pouvez bien faire dans votre élan. Vous compenserez ainsi vos passages à l'acte destructeur par un acte de reconstruction salvateur. Travaux d'intérêt général. C'est ça ou la fessée si vous récidivez.

Achile Talon a dit…

"Au clair de la lune mon ami Pierrot"
Toujours à ressortir les vieux classik paurnos...

Mes fôtes sont à mon image: célestes... Pour les vraies, inattention nées à mon environnement extérieur. Pour les fausses, attention nées à mon atmosphère atmosphère, intérieure.Toutes pressées et bues comme un citron à quoi l'on ne s'accorde pas le temps d'ôter les pépins.
Un jour où je reçu une piqûre de rappel de trop de la part de mon prof (sans doute avais-je mes ragnagnas ou étais-je en période d'andropause. Ho la la ! rafounet va nous faire sa crise d'onopatoprout) je décidais de lui concocter une griffouille où chaque mot serait décorés d'une fôte hénaurme. Je mis des heures à la rédiger avant de lui remettre doté de mon sourire le plus farrahnéen. Carnassier quoi !
Ce brave défenseur, fut bon joueur...
Il me répondit de sa plus belle plume qu'il avait chourave à Alexandrin. Le titre de sa poésie ? Salope...


"Jacques, ce gars-là, nous aurait menti ?"
Meuh non ! La France n'a pas bougé d'un iota. Sans doute que sa distinction actuelle est de ce montrer un peu moins cachotière. Sinon, elle est toujours tranquille...

Mite en rang

blogounet a dit…

http://arriereboutiquedeslecteurs.blogspot.com/

Il a été réactualisé...

raid-tif a dit…

"Sinon, elle est toujours tranquille..."


Sinon, sa force est toujours tranquille...

Carton rouge a dit…

"C'est ça ou la fessée si vous récidivez."

Malheureux !

Ne faites jamais de promesse que vous ne pourriez tenir. Pour recevoir la récompense, Rafounet va supprimer toutes nos bavasseries. Et qui va se taper la corvée du papier toilette derrière ???
Vous ne vous êtes pas suffisamment méfié des mots...
Car si les fôtes de mes mots sont non rarissimes, les vôtres sont gravissimes...

à table ! (Tavernier) a dit…

Qui à la recette du poisson chinois ?

je l'échangerais bien contre celle de la salade de riz aux crevettes.

Que voici:



Ingrédients :

- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
- 1 tasse (178g) de riz à grains longs
- 1 feuille de laurier
- 3 clous de girofle
- 1 oignon émincé
- 2 tasses (500 ml) de bouillon aux légumes
- 3 gousses d'ail

Vinaigrette:
- ½ tasse (125 ml) d'huile
- 3 c. table de vinaigre (moi vinaigre de vin blanc)
- sel, poivre, persil, cerfeuil
- Crevettes fraîches, quantité: 2 tasses (500 ml) de crevettes moyennes

Ajouts de Maripel:
- 2 poivrons rouges grillés hachés
- 1 branche de céleri en petits cubes
- environ 15 olives noires tranchées
- une bonne poignée de ciboulette fraîche hachée

Préparation:
Cuire le riz, Faire revenir les oignons jusqu'à transparence, ajoutez le riz une fois cuit et bien mélanger. Verser le bouillon une fois préparer et cuire sur le feu jusqu'à ébullition. Ajouter la feuille de laurier, l'ail et les clous de girofle. Couvrir et mettre au four 350° F. (176°C) pour 20 minutes ou aux micro- ondes à puissance élevée. (Maripel: sur la cuisinière). Enlever feuille de laurier, l'ail et les clous de girofle. Séparer les grains de riz à la fourchette et refroidir.

Faire la vinaigrette, verser sur le riz froid et mélanger. Ajouter les crevettes et bien les répartir dans le riz.
Servir très froid.

L'auvergnat a dit…

Elle est à toi cette chanson
Toi l'Auvergnat qui sans façon
M'as donné quatre bouts de bois
Quand dans ma vie il faisait froid
Toi qui m'as donné du feu quand
Les croquantes et les croquants
Tous les gens bien intentionnés
M'avaient fermé la porte au nez
Ce n'était rien qu'un feu de bois
Mais il m'avait chauffé le corps
Et dans mon âme il brûle encore
A la manièr' d'un feu de joie

Toi l'Auvergnat quand tu mourras
Quand le croqu'mort t'emportera
Qu'il te conduise à travers ciel
Au père éternel

Elle est à toi cette chanson
Toi l'hôtesse qui sans façon
M'as donné quatre bouts de pain
Quand dans ma vie il faisait faim
Toi qui m'ouvris ta huche quand
Les croquantes et les croquants
Tous les gens bien intentionnés
S'amusaient à me voir jeûner
Ce n'était rien qu'un peu de pain
Mais il m'avait chauffé le corps
Et dans mon âme il brûle encore
A la manièr' d'un grand festin

Toi l'hôtesse quand tu mourras
Quand le croqu'mort t'emportera
Qu'il te conduise à travers ciel
Au père éternel

Elle est à toi cette chanson
Toi l'étranger qui sans façon
D'un air malheureux m'as souri
Lorsque les gendarmes m'ont pris
Toi qui n'as pas applaudi quand
Les croquantes et les croquants
Tous les gens bien intentionnés
Riaient de me voir emmener
Ce n'était rien qu'un peu de miel
Mais il m'avait chauffé le corps
Et dans mon âme il brûle encore
A la manièr' d'un grand soleil

Toi l'étranger quand tu mourras
Quand le croqu'mort t'emportera
Qu'il te conduise à travers ciel
Au père éternel

George Brassens (dit: tonton George)

Poisson au gingembre (Recette chinoise) a dit…

Ingrédients Poisson Au Gingembre (chine) :

Prendre 500 g de Lotte ou de congre.

,
gingembre

Recette Poisson Au Gingembre (chine) :

Couper le Poisson en quatres tranches.

Saupoudrer de farine, faire frire jusqu'à mi-cuisson.

Faire revenir dans une casserole l'huile, trois morceaux de gingembre frais hachés fin ou à défaut tris morceaux de gingembre sec trempés d'avance.

Ajouter un morceau de sucre, un verre d'eau.

Placer alors dans la casserole, les tranches de poisson.

Laisser cuire dix minutes.

Saler avec deux cuillerées à soupe de nuoc mam.

Laisser mijoter encore dix minutes et servir.

Ariane chez l'horloger a dit…

Il me semble avoir raté l'épisode quand Thésée sort du Labyrinthe.

Hachi parmentier de Minotaure a dit…

Ingrédients pour Hachi parmentier de Minotaure :
1 kg de pommes de terre
400 g de viande hachée de Minotaure
1 oignon
1/2 botte de Persil (facultatif et si Persil ne sent pas des pieds)
1 œuf d'Europe (fécondé par zeus de préférence)
6 cuillère à soupe d'huile d'olive
1/4 litre de lait de Moloch
noix de muscade
sel
poivre

1
Préparer tous les ingrédients devant le labyrinthe.
2
Eplucher les pommes de terre et les cuire à l'anglaise ou à la grecque une trentaine de minutes.
Puis entrer dans le labyrinthe et si vous n'avez pas de fil faites comme le petit Poucet et semez les épluchures comme il le fit avec les cailloux, pour ensuite pouvoir retrouver le chemin du retour.
3
Aller chercher le Minotaure avec un ami de préférence Héraclès, Hachez avec une grosse grille la viande du Minotaure, une fois refroidie.
4
Mélanger à la viande l'oignon sué puis le persil haché et l'œuf d'Europe fécondé par Zeus en entier.
5
Egoutter les pommes de terre et les passer au presse purée.
6
Ajouter le lait chaud et l'ambroisie. La purée doit avoir une consistance épaisse.
7
Assaisonner de sel, poivre et noix de muscade .
8
Etaler la moitié de la purée dans un plat à gratin beurré ou si vous n'en avez pas dans la cuisse de Zeus cela fera très bien l'affaire.
9
Répartir sur le dessus la farce de viande.
10
Terminer avec le restant de purée. Surtout ne pas mettre de gruyère (qui va alourdir inutilement la préparation).
11
Gratiner à four chaud une trentaine de minutes, n' approchez pas trop du four vous risquer de finir comme Icare et de vous noyez dans la purée.
12
La purée doit former une peau légèrement grillée sur le dessus.


Servir chaud dans votre songe culinaire et mythologique incohérent !

Manger des insectes a dit…

http://www.manger-insectes.fr/

and co et ran a dit…

Merci pour cette dernière recette de cuisine mais je ne pourrai la réaliser car certains de ses termes ne sont complètement inconnus.
-Éplucher/Préparer
-cuire à l'anglaise ou à la grecque
-Hachez avec une grosse grille
- presse purée.
- plat à gratin
etc.
Ma connaissance dans l'art culinaire consiste exclusivement à faire honneur aux maîtres queux et a tous ses descendants dégénérés...


"Servir chaud dans votre songe culinaire et mythologique incohérent !"
Vous avez dit incohérent ?


Les croûtons détrempés de Philo

Vous connaissez l'entrée de l'artriste ? Concoqté en bout de Filo et sein de Sophie, elle doit son arthrite à son port engoncé dans l'costard d'après-garde. Ses patchs contrenature attirent tas; les charlatanistes, les baratinistes, les impostistes au postiche étriqué. Les contortionneurs au verbage vert d'âge. Les feus sieurs à la plume haut-de-forme n'ont plus l'heur, à l'heure, d'heurter la gent à la senti mentalité foétusée de l'outre mère. Délaissant le désarroi de l'amère oie au profit de la dissolue souris à roulette russe, l'envolution de l'artriste s'ingénue à acrobattre tout bas et chez son chez-soi des axels exsangtrik sur rigollot informel.
Au temps en emporte la bourre ask

Anne Onyme a dit…

Coucou Rafou.

Vous pouvez cliquer. Je parle de votre textounet. Donc de vous

http://arriereboutiquedeslecteurs.blogspot.com/

English Translation Service a dit…

The Television small father of people, 

I looked with spite at a coarse broadcast emission on TV. I conscientiously got through the head the attic window looking onto the cowshed human to intend better to moo the hilarious herd that is my fellow man " TVunised ".

What did I see, did hear or understand? Presenters prostituted in the cause RATINGS cackling not to finish it any more. Broadcasts emissions in the simple, effective, perfectly alienating concept: of the washing(washing powder) and the games. A format carefully conceived by the bosses-produrers of Television to collect a maximum of average morons.

The gossip mouths-holes is the speciality of the broadcasts emission of TV entertaintment: stereotypical females in the perpetual smile blatèrent indefatigably on inept subjects between two endless sequences of advertisements. The more it is vulgar, heavy, saturated by colors (let us notice the wealth of color (colors of shirts concerned TV), the more the washing(washing powder) is sold.

In these broadcasts emissions the intellectual poverty, the insignificance of the comment, The beggary of the spirit are warmly applauded by a public accomplice who asks only to be dulled. Heads empty of presenters, of guests, of the public resound at night to the most put off thatched cottages. And the washing(washing powder) does not stop it being sold. Of Bets in the borders of the country, that ruminates, moos, shits in step in families: TV calms the masses.


Raphael Zacharie de IZARRA

Adhérez à ce service salutaire pour l'humanité a dit…

" English Translation " is a service of translation of the texts Izarrien which invites you readers or writers to translate texts izarrien so that they are available on the reading of any fellow who would not speak French such as the americain or average English aprés Dupont the John Doe or the James Smith.

So that the healthy rélfexions among others izarrienne can edifier even the morons of it besides the Atlantic Ocean too need to be saved.


And for it would be needed at least 40 0000 of the Raphael Zacharie de IZARRA in the world.

And still it is not sufficient every human beings should be like Raphael Zacharie de IZARRA so the world would go much better.



So it is !



Friends we owe build the masses







"Traduction Anglaise" est un service de traduction des textes Izarrien qui vous invite lecteurs ou rédacteurs à traduire les textes izarrien pour qu'ils soient disponibles à la lecture de n'importe quel quidam qui ne parlerait pas français tels que l'americain ou l'anglais moyen aprés le Dupont le John Doe ou le James Smith.

Pour que les saines rélfexions entre autres izarrienne puissent edifier même les abrutis de l'outre atlantique eux aussi ont besoin d'être sauvés.


Et pour cela il faudrait au moins 40 0000 de Raphael Zacharie de IZARRA dans le monde.

Et encore ce n'est pas suffisant tout les êtres humains devraient être comme Raphael Zacharie de IZARRA ainsi le monde se porterait Beaucoup mieux.



Ainsi soit-il !




Amis nous nous devons d'édifier les masses

John Doe a dit…

Yeah it's an excellent idea !

We need an american Aristocrat to teach the masses and the street of uncle sam.

Raphael you're welcome in america.



John Doe

James Smith a dit…

I guess it's a good idea !

You're welcome in england also mister.




James Smith

E.A.O.L.T.M- M.D.T.A.A.L a dit…

Soyez libres de participer à ce grand mouvement pour le retour des esprit éclatant !


Rejoignez nous, nous avons besoin de vous !

Toutes les traductions, traducteurs et langues sont les bienvenues et seront appréciés, même les traduction en écriture style sms car ceux là aussi ont besoin d'être sauvés je dirais même plus ils sont une priorité.


Mouvement de traduction anglaise et autres langues. (M.D.T.A.A.L)


Be free to participate in this big movement for the return of the brilliant spirit!


Join us, we need you!

All the translations, the translators and the languages are welcome and will be appreciated, even translation in writing style sms because those there also need to be saved. I would say even more they are a priority.



English and other languages translation movement (E.A.O.L.T.M)

E.A.O.L.T.M a dit…

Strange Travel


The evening was, the forest was dense, dark. Hardly I had penetrated into the sylve which mysterious sirens are mirrored to ring around me. Impossible to identify the nature of this mooing come from the depthes - or heights of another world... I sank into the forest, more intrigued than frightened whereas kept silent gradually sirens. There, I crossed a man with head of horse. No, that was not a head of member of the horse family but a bronze forehead. And then not, he(it) had man's head. With cheekbones similar to those of the Mongols. But where from did he hold these ears of dog? No, he had a common face. In fact I did not know any more. Was it the hands which drew my attention? Orange scales recovered them. He held a petition which he seemed to want to make me sign. But not, the hands were normal... Had he Really a head of horse? I refused to sign his petition. He left to the gallop.


A hand typed me the shoulder. I turned around. In a sound and ridiculous voice, a mirror apologized for not being as high as my image. The mirror spoke to me through a shade that it received in him: I thought of a captured reflection, of prisoner of the mirror. I broke the unwelcome visitor. Meanwhile the man with head of man or bat or horse - how to know? - left a moment earlier in the gallop returned so fast towards me by making calm eyes and I signed his petition without discussing. Five scales fell on the sheet. No, in fact it was the hand which had just typed me the shoulder: the silhouette of the mirror survived the breaking to materialize in front of me and bring down the hand as five orange stars on the duly signed petition.

Sirens resumed took back their monotonous concert. A rain of ropes beat down on the forest. By means of arrest of fishes appeared of nowhere, I made a stiff scale. Very fast, it reached heavenly dimensions. I climbed immediately towards the top of trees. By lowering the abyss, I met a talkative well. He showed itself inexhaustible on the questions of sociology. I understood nothing in his unlimited speeches. Finally, I was hungry. I went out of the forest by an enfarinée door.

This curious story is not a dream. I really signed the petition. Against the CPE? For the slaughter of trees died in Sicily? Against the exit of the languages of the yellow vipers of Provence between May and June? For the trout fishing? Against the summer time in the department of the Meuse ? I would not know how to say it. But I signed the petition of the horse biped, be there sure.

Of my hand covered with scales orange.


Raphael Zacharie of IZARRA

Raphaël Zacharie de Izarra a dit…

My rich is taylor. Maille moutarde izarra.

Raphaël Zacharie de IZARRA

English man in le Mans a dit…

Ouch, in english the great Izarra become a john doe and know just said some comoness.


Glory to the french aristocrat people !

God save the Izarra !

Elizabeth is not my queen, go to hell Saxe-Cobourg-Gotha !


Glory to the plantagênet !



in memory of Henri II d'Angleterre (5 mars 1133 – 6 juillet 1189) R.I.P

Henri Basmati a dit…

Ah bon il est mort Henri II d'Angleterre ? Qu'attendez-vous pour rédiger une petite rubrique nécro comme celles avec Farrah Jackson et Michaël Fossette ?

Mister Argus de Beau-Jolais a dit…

Affaire à saisir

Suite à la disparition de Farrah Jackson, Michaël Fossette et Henri number 2 d'Angleterre, le prophète nouveau, Zaphaël Rachari de Azarri, est arrivé. Hourra !

Céleure de Lapérault a dit…

Il est des nôtres, il a bu son St Raphaël comme les autres !

Thomas Toketchup a dit…

J'ai hésité à partir en vacances car Rafounet disait que c'était pas terrible les vacances. Et quand Rafounet dit quelque chose, c'est que c'est vrai (??). Mais j'ai bien fait de ne pas l'écouter, parce qu'en vérité, les vacances c'est vachement bien ! Mais on est pas obligé non plus de les passer entassés avec ses con-dé-génères au bord de la mer. On peut aller à la campagne aussi... et faire son petit jardin et arroser ses tomates (Esprit Bio, j'ai passé des vacances écolo, à poil devant les tomates pour les faire rougir).

Et puis zet a dit…

Il y a des chanceux dans la vie.
J'ai été envahi par les gens qui partent en vacances. Ah les cons ! Pourquoi viennent-ils m'angoisser dans mon île féerique. Vais-je les envahir lorsqu'ils reprennent le travail ? même pas ! Même lorsqu'ils le quittent, je fais en sorte de l'ignorer. Je ne les remplace jamais. J'ai du savoir-vivre, Moi.

Apparemment Rafounet n'était pas en vacances. Il s'est contenté de se mettre en grève de textounet. C'est un prématuré. Toutes les autres corporations attendent la rentrée pour démarrer leur grève. Rafou garde une fois de plus une longueur d'avance...


Bonjour Rafounet,
C'est fini les vacances. Je vous laisse encore un ou deux jours, voire jusqu'au premier septembre, mais pas plus. Faut vous remettre en ligne ! Pensez à votre pôvre lectorat. Il a besoin de vous asticoter pour que vous puissiez évoluez.
La littérature a besoin de VOUS... Sans VOUS, la littérature s'éteindrait. Bref ! VOS textounets sont vitaleau !

Si toutefois vous avez besoin de nouveautés nécrologiques, faites confiance à vos lecteurs. Ils vous tiendront au courant de se qui se passe dans le monde à travers TF1, Biba, Play Boy, Elle, Cosmo et compagnie.

Blondinette

P.S: dure dure la reprise. Je suis épuisééee...

Je fais un petit effort mais je garantis pas le résultat. Ce sont les touristes qui m'ont envahi qui m'ont inspiré cette pensée.
"Le renversement du mensonge ne doit trouver hospitalité dans l'esprit. Les conséquences resteraient tout autant, sinon plus, irréparables pour une destinée fatalement déclinante.
Glorifions la contrevérité."

Annie Zette


Aphorisme
"Si j'avais su, j'aurais pas venu" Yves Robert

Jackie Onassis (appelez-moi Kiki) a dit…

Et surtout Internet ! j'ai un nouveau mort tout frais du 25 août : Edward Kennedy, également connu sous le nom de "Ted", frère de l'ancien président John F. Kennedy, assassiné en 1963, et frère de Robert Kennedy, lui aussi assassiné, connu sous le nom de "Bob" ou "Bobby" (ils ont le don des surnoms drôlement originaux dans la famille, et des assassinés). "Après 15 mois de lutte contre une tumeur du cerveau, il est décédé mardi soir dans sa résidence à Hyannis Port (Massachussetts), quelques semaines après la mort de sa soeur Eunice Kennedy Shiriver le 11 août" (plus connue sous le nom de Neuneu, ou Ninice ??). ça dépote, chez les Kennedy, il ne doit plus en rester beaucoup de cette génération.

Pour ceux que ça intéresse, ses funérailles auront lieu samedi matin à Boston (Massachusetts, nord-est).

Tu meurs du cerveau a dit…

"Après 15 mois de lutte contre une tumeur du cerveau,"

Bizarre que la terre ne soit pas encore dépeuplée. Des tu-meurs du cerveau, on nait et vit avec...

Je ne serai pas présent aux funérailles du Kéké. Je préfère rester à l'affut d'une nouvelle actualité mortuaire.
Je prendrai bien des paris toutefois en attendant le prochain textounet de Rafounet.
J'aimerai savoir dans combien de mois va avoir lieu la première tentative d'assassinat d'Obama ? Si kunkun a des pronostics, je suis preneur

Annie aime les sucettes a dit…

Ah non moi je ne parie plus sur la mort de quelqu'un : à la mort d'Eddy Barclay en 2005, j'avais parié qu'Annie Girardot n'allait pas tarder à y passer (je les avais vu ensemble à une soirée de bienfaisance, ils avaient l'air de morts-vivants tous les deux). Résultat, elle n'est toujours pas morte. Encore que... elle n'est toujours pas morte physiquement, dirais-je plutôt. Mais je n'ai pas tout à fait perdu mon pari, car elle va bien mourir un jour, c'est sûr...

Anonyme a dit…

L'était sympa la Nini. J'aimais bien sa gouaille. Pas vraiment jolie fille (d'après les canons de beauté), certains rôles qu'elle a interprété à l'écran n'étaient pas dénués de profondeur.
Elle a une filmographie intéressante: du léger comme du lourd. Mais bon ! Alzheimer tire dans le tas.
Quant à la mort de David Carradine, c'était un accident de circulation. On n'est jamais trop prudent au volant...

Morte Adelle (oui je sais, c'est du ré-réchauffé...)

Lectrice joyeuse a dit…

Quel est le rapport entre la mort de David Carradine et l'Alzheimer d'Annie Girardot ???

Vous avez oublié ??

C'est pas grave, car aujourd'hui un évènement majeur vient de se produire qui éclipse tous les autres faits divers et a-variés : Rafou a pondu un nouveau textounet ! Nous en avons rêvé, Rafou l'a fait !
Yep ! (onomatopée de joie, de gaité, NE PAS CENSURER).

Liliana Dumitru a dit…

Ce texte est un de vos meilleurs.
Vous avez bien fait de faire une seconde variante de la vidéo, pleine de rythme et de couleur, étrange et vivante. Il est comme une clé qui ouvre des portes enfarinées de notre intelligence spirituelle.