jeudi 2 juillet 2009

LE BULLETIN METEO DES ABRUTIS

La météo de ce jeudi 2 juillet 2009 s'annonce magnifique.

Plein soleil sur toutes les plages !

Les plus chanceux seront les baigneurs du sud de la France avec des températures de rêve : 47 degré Celsius aux heures de pointe.

On va sortir les maillots de bain en masse sur la côte d'Azur ! Après l'apéro, opération bronzage intensif. Ca fera plaisir aux vacanciers parisiens qui viennent d'arriver sur leur lieu de villégiature. Quelle chance ! Comme on les envie !

Le meilleur est à venir : les températures vont grimper au cours des jours prochains. Décidément, ce mois de juillet s'annonce sous les meilleurs auspices, profitons-en !

Cette météo merveilleuse va se poursuivre pendant une semaine d'après les prévisions de Météo-France. Ce beau temps arrive à point : juste en période des départs en vacances ! Décidément la météo nous sourit. C'est le bonheur.

Pour plus de détails sur la météo de votre lieu de vacances composez le 3617 PIGEON, 3 euros la minutes.

En attendant profitez bien du beau temps, revenez bronzés de vos vacances parce que "va y avoir du soleil" ! Il fera chaud, très chaud sur les plages en cette saison 2009 ! On a hâte d'y être nous aussi.... Bonne farniente à tous, soyez heureux sous ce beau soleil et rappelez-vous : ne mangez pas trop gras, pas trop sucré, pas trop salé et buvez quand vous avez soif.

Bonne journée à tous, je vous retrouve demain même heure pour un nouveau bulletin météo des plages.

Raphaël Zacharie de IZARRA

37 commentaires:

Tirpse a dit…

Arrête Raphael tu fait un piètre abruti tu n'est pas crédible dans ce rôle

Puis les abru.. euh pardon les gens savent très bien que quand ça cogne comme ça le mieux c'est de s'habiller comme un touareg en sortant, ou de rester derrière les murs et sous les plafonds.

Mais ils l'ont oublier ah c'est vrai ils faut tout leur rappeler même les évidences, eh bien ça alors !

Mon habit de touareg je le réserve à la prochaine guerre mondiale, lorsque j'irai dans le Sahara chez les touareg boire du thé même si c'est trop sucré là bas ça sera calme, un bon cadre de vie et puis on peut jouer du luth.

A brut a dit…

Tirpse


Pour une fois je trouve le textounet de Raphaël hyper MDR.
Pour être un peu plus sérieux: son sarcasme est de circonstance.Durant deux mois dans l'année, les laborieux métamorphosés en vacanciers font de la météo leur seule raison de vivre. Ils se mettent en mode ralenti. Et ils ont bien raison. Ils ont trimé toute l'année pour des clopinettes, ont subi chaque soir les infos dramatiques du monde, ont dû s'occuper de leurs mômes infernaux, leurs chiens, leurs cocuages.
Se mettre en mode légume un mois dans l'année, c'est la sous-pape de sécurité de la cocotte minute. Et si le soleil, contribue malgré lui à créer un climat de clémence durant cette courte période et bien tant mieux. C'est toujours ça que les taxes n'auront pas: le soleil n'est toujours pas imposable. L'état d'esprit non plus.
Et puis aussi, les forces de l'ombre, peuvent durant ces deux mois, intriguer à leur aise. A la rentrée, t'are ta gueule à la récré...

L'été, tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, tout le monde il est bronzé.
Sûrement aussi Rafounet puisque son textounet pour une fois amuse ses "détracteurs" et désamuse ses adulateurs.

Tirpse a dit…

A brut

Détrompez vous j'aime bien ce texte

Mais le sarcasme est uniquement visible grâce au 3617 PIGEON autrement c'est le baratin de convenance.


Donc il n'est pas crédible pour se faire passer pour un brutti en retirant le 36 17 Pigeon cela serait plus crédible

L'on y croirait qu'il est con et qu'il aime ça le soleil comme tout autres pauvre naze de base de ceux qui aiment à se faire cuire le cul au soleil.

Pour des cons pressés !

Esprit a dit…

A Brut ben la professeur de primaire ou Eve ou je sais plus...,


Oui et comme vous aimez à dire Rafou

Et bien avec Râ fou, les bronzés se font brûler le derme comme des fous !

facultatif a dit…

Esprit,

Appelez-moi Dieu...je vous reconnaîtrais toujours


P'tit Rafou (on dirait le nom d'un fromage)

Si cela n'est pas trop exigé, pourriez-vous demain, lorsque vous déposerez sur notre blog les prévisions météorologiques du jour, nous joindre l'horoscope avec ?

Zéronimo a dit…

Tirpse

Moi avoir appris langue visage pâle dans les nuages de fumée.
Et toa, où avoir appris à parler tinègre ?

"Donc il n'est pas crédible pour se faire passer pour un brutti en retirant le 36 17 Pigeon cela serait plus crédible"

Tirpse a dit…

Zéronimo,

J'ai assimilé mon parler avec la tribu des botch


Tirpse pas parler bien !

Mais peut être lui grand esprit...

Croyez-vous que les tribus indiennes jactent véritablement comme cela ?

Ou encore les ravages de la machine à propagande hollywoodienne certainement...

J'ai une maîtrise de lettre aponctué
ainsi qu'un DEUG de littérature approximative.

Mais ne soyez pas complexé car avec au moins un effort manquant de relecture et une dactylographie négligé, l'on arrive très bien à ce résultat !

Esprit a dit…

D'accord DEUS

Mais je ne suis pas Raphael ça charie de Izarra !

Promis !

Non moi je suis bien pire que ce grand esprit de la littérature izarrienne

MOI !

Je suis la littérature Spiritienne !


Spirit

Esprit a dit…

Au lieu de troubler que trop souvent le sempiternelle silence glacial et sidéral IZARRIEN, je vous propose de fonder un blog et de réarranger toute la lyre izarrienne à votre guise, à coup de sarcasme bien évidemment.

Deus ou je ne sais trop plus... la personne adepte et ne jurant que par le sarcasme comme cela l'on pourra faire lorsque l'on aura le temps car faut pas exagéré non plus donc l'on pourra faire du sarcasme sur du sarcasme.


Comment taire ? sarcastiques sur texte sarcastiques

Adjudant, Géneral, Déserteur a dit…

Raphael,


Pouvez-vous porter les déguisements de la marmaille avec lors d'une prochaine vidéo ?

(Un quelconque vulgaire costume de nourrisson une tétine à biberon)

...Et d'y glisser à l'intérieur un :

"nous détestons les couches et le talque de grand consommation"

C'est improbable et insensé mais pourquoi pas...


Votre zinzin Le garde FOU

Particule hier, aujourd'hui et demain a dit…

"Au lieu de troubler que trop souvent le sempiternelle silence glacial et sidéral IZARRIEN, je vous propose de fonder un blog et de réarranger toute la lyre izarrienne à votre guise, à coup de sarcasme bien évidemment."

Non, parce qu'ici c'est le blog de Raph de ZAC, c'est une Zone d'Aménagement Concerté. Donc on a le droit de tout réarranger. Mais c'est vrai qu'on ne se concerte pas souvent, il faudra améliorer ce point-là avant tout aménagement de la zone de Rafou.

HALTE A LA DELOCALISATION DU BLOG ZAC DE RAFOU !
HALTE A L'EXPULSION DES COMMENTATEURS CLANDESTINS DU BLOG ZAC DE RAFOU !

ET QUE VIVE LE BLOG ZAC DE RAFOU, ET AUSSI DE RAFOU TOUT COURT ! ET SURTOUT SA PARTICULE DE ! parce que sans particule pas de Rafou, sans Rafou pas de blog, et sans blog pas de commentateurs.
Rafou, nous n'existerions pas non plus sans votre particule. Tout vient de là, de la particule. Vous avez raison, somme toute. C'est très important la particule. Vous m'avez convaincule.

L'âme et Théo a dit…

Et puis par ces chaleurs un peu trop picales et le bruit des marteaux-piqueurs dans la journée (j'habite près de la construction du tramway), ça fait du bien un peu de silence GLACIAL. C'est pas plus con de venir dans votre blog que de partir au bord de la mer grouillante de touristes à se faire cramer la peau pour devenir noir comme Michael Jackson quand il était encore bronzé. Les gens ne sont jamais contents, quand leur peau est blanche ils la veulent bronzée, quand elle est bronzée ils la veulent blanche. On a la peau qu'on a, et on se sent mieux dans sa peau quand on l'accepte comme elle est.

Météo des villes : Il faisait 30° chez moi sous les toits cette nuit à Paris, il fait 27° maintenant, ça a baissé de quelques degrés avec la fraîcheur matinale. Température extérieure actuelle : 23°.
Pour tous les signes astrologiques il fera chaud aujourd'hui, sauf dans la région du pôle Nord où on sera bien au froid dans son nid glou, et pour les Poissons qui pourront se rafraîchir au fil de l'eau.

ESPRIT ES-TU LA ? a dit…

CHANTAGE A L'ESPRIT

S'il y en a qui veulent nous expulser de ce blog, on exercera des mesures de rétorsion :

- Boycott total : on lira plus aucun textounet de ce blog (ça fait chier, mais bon c'est les inconvénients des mesures coercitives, ça fait chier l'autre mais ça arrange pas toujours l'un... mais qu'est-ce qu'on ferait pas pour faire chier l'autre hein ?)
- On ira se faire cramer au soleil exprès, et après on vous fera un procès pour incitation au cancer de la peau.

Enfin, je dis "nous", je parle pour moi surtout, car je ne me suis pas concertée avec les autres commentateurs, il est un peu tôt, et j'ai pas leur numéro de sonnette pour les réveiller (comme vous faites dans un de vos textounets où vous appuyez sur les sonnettes des braves gens).

Pas sotte Cratte a dit…

"Dans votre blog"

Oups, j'ai fauté, je voulais dire dans le blog à Rapha, je parlais à Esprit, qui ne manquerait pas de me reprendre (Mais je ne suis pas Raphael ça charie de Izarra !
Promis !) si je ne précisais pas mon erreur.

Bah, les promesses n'engagent que ceux qui les font...
Mais oui, je sais bien que Rafou et Esprit ne sont pas le même, et je sais aussi que "tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien" (Socrate)

C'est dur d'être un bébé a dit…

"Pouvez-vous porter les déguisements de la marmaille avec lors d'une prochaine vidéo ?
(Un quelconque vulgaire costume de nourrisson une tétine à biberon)"

Je n'ai pas compris pourquoi vous vouliez déguiser Rafou en bébé. En quel honneur ?

Brigitte BARJOT a dit…

C'est dur d'être une BB !

Rafou contagieux a dit…

"comme vous faites dans un de vos textounets"

Et allez, c'est la matinée des erreurs, je vous ai encore pris pour Rafou, Esprit ! ça devient une manie chez moi.
Mais à ma décharge, on dirait que vous parlez à la place de Rafou, notamment en nous disant d'aller fonder un blog ailleurs. Vous vous prenez pour l'Esprit de Rafou ou quoi ?
(ah vous voyez il n'y a pas que moi et Deus qui vous prenons pour Rafou, vous aussi !!!)

Anonyme a dit…

Fermez vos gueules les nabots.

L'inventeur du rien a dit…

Tirpse

On a créé des complexes à l'homme pour le déstabiliser, le déséquilibrer. Si l'on remonte à la source, il n'avait vraiment pas besoin de ce rab .Me concernant, mon complexe est d'en avoir AUCUN: ni en extérieur, ni dans mon intérieur ! Je juge que la nature a été généreuse avec moi. J'en joue avec délice.

Un seul être au monde serait apte à m'épater: celui qui me prouverait détenir la science universelle et qui en ferait bon usage. Je considère les sciences humaines futiles. Mieux ! néfastes. Et plus j'avance en âge, et plus mes certitudes trouvent assise.
Si la connaissance permettait à l'homme de s'améliorer, je réviserai mon jugement. Je n'apprends rien à celui qui observe de près et de loin l'évolution de l'homme, en disant qu'il est sur le chemin du retour.Celui de la régression.

Les erreurs que vous faites lorsque vous écrivez n'ont rien à voir avec un manque de relecture. Vous maîtrisez mal la langue française. Un point c'est tout. A trop vouloir écrire comme les grands, ça rend l'effet inverse: vous écrivez comme un enfant. Cela est probablement dû à un manque de lecture. Qu'on le veuille ou non, c'est la relation de cause à effet.
Il y a aussi les maîtres, les profs; ils n'ont plus la vocation d'antan. Ils font ce métier comme ils feraient poubellier. Ils ont politisé à donf, pollué cette dive vocation ce qui à pour effet la dé-culturisation de l'instruction élémentaire de l'enfant. Ils l'ont positionné en seconde position. A vouloir jouer sur ces deux tableaux,tout est bâclé: et l'avancée politique, et la culture. Les intellos sont les premiers à être les jouets des gouverneurs de ce monde. Ca laisse pensif non quant on voit où on en est?

Je ne dirai jamais assez que le défaut de forme ôte la pertinence du propos. Le positif ? Vous êtes dans l'air du temps...semblables à vos milliers de pareil. Le négatif ? c'est parce qu'il se pense pertinent et joliment intellectualisé que l'homme court à sa perte.

Je veux bien croire que vous vous pensez une personne pleine d'esprit. Mais comme toujours, Dieu aime les preuves concrètes.
En attendant ce miracle, Dieu rit de l'homme.

Esprit a dit…

Inventeur du rien,


Vous avez tout bon 10sur10

Ma parole vous aez tout devinez

Et en final vous pensez que vos hypothèses sur ma maîtrise de la langue sont vérités et vous spéculer trop !

Les apparences sont souvent trompeuses.

Et puis admettons que...

Je pense que je n'en aurait aucun complexe non plus

Il n'y riend e glorifiant ou de misérable dasn le fait ne pas savoir écrire ou lire ou le contraire...

La sagesse ne réside pas dans le savoir.

puis au passage croyez vous que l'on écrit dans "dasn" à ce niveau la c'est presqu de la dyslexie non ?

Ou encore oublier des lettres bref...

Je suis paresseux pour les apparences et j'en suis fier !

Tirpse a dit…

au passage Spéculez

Puis vous spéculez mal frapper en vous spéculer

cette orthographe est grossière

vous avez tout deviné et as vous aez tout devinez

Entre savoir et faire l'effort de corriger il y a le choix du gain de temps par exemple


Mais cela ne veut aps dire que il faille négliger ou détériorer la langue.

Adjudant a dit…

en quel honneur ?


Puis que c'est absurde et improbable justement et autrement une référence à l'horreur de la marmaille.

Esprit a dit…

Esprit est tu la

=

Ce n'est pas moi non plus !

Esprit a dit…

Dieu n'a pas de dents ni de zygomatique

Tirpse a dit…

Et puis si cela vous plaît

Oui j'ai bien des problèmes avec la maîtrise de la langue.


Votre spéculation est probable:

Puisque la médiocrité au niveau de l'enseignement l'on est plus au temps des de voltaire chez les jésuites et compagnie.

Si cela se trouve vous avez juste, mais si cela se trouve vous êtes dans l'erreur.

bref voyez vous...

et franchement que fou t-on ici a cracher de telles futilités

quoique...

cela semble être nécessaire

Tirpse a dit…

Pour vous zéronimo,

ou inventeur rien mais rien c'est quand même quelque chose


A qui la faute ?

Tu viens d'incendier la Bibliothèque ?

- Oui.
J'ai mis le feu là.

- Mais c'est un crime inouï !
Crime commis par toi contre toi-même, infâme !
Mais tu viens de tuer le rayon de ton âme !
C'est ton propre flambeau que tu viens de souffler !
Ce que ta rage impie et folle ose brûler,
C'est ton bien, ton trésor, ta dot, ton héritage
Le livre, hostile au maître, est à ton avantage.
Le livre a toujours pris fait et cause pour toi.
Une bibliothèque est un acte de foi
Des générations ténébreuses encore
Qui rendent dans la nuit témoignage à l'aurore.
Quoi! dans ce vénérable amas des vérités,
Dans ces chefs-d'oeuvre pleins de foudre et de clartés,
Dans ce tombeau des temps devenu répertoire,
Dans les siècles, dans l'homme antique, dans l'histoire,
Dans le passé, leçon qu'épelle l'avenir,
Dans ce qui commença pour ne jamais finir,
Dans les poètes! quoi, dans ce gouffre des bibles,
Dans le divin monceau des Eschyles terribles,
Des Homères, des jobs, debout sur l'horizon,
Dans Molière, Voltaire et Kant, dans la raison,
Tu jettes, misérable, une torche enflammée !
De tout l'esprit humain tu fais de la fumée !
As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? Le livre est là sur la hauteur;
Il luit; parce qu'il brille et qu'il les illumine,
Il détruit l'échafaud, la guerre, la famine
Il parle, plus d'esclave et plus de paria.
Ouvre un livre. Platon, Milton, Beccaria.
Lis ces prophètes, Dante, ou Shakespeare, ou Corneille
L'âme immense qu'ils ont en eux, en toi s'éveille ;
Ébloui, tu te sens le même homme qu'eux tous ;
Tu deviens en lisant grave, pensif et doux ;
Tu sens dans ton esprit tous ces grands hommes croître,
Ils t'enseignent ainsi que l'aube éclaire un cloître
À mesure qu'il plonge en ton coeur plus avant,
Leur chaud rayon t'apaise et te fait plus vivant ;
Ton âme interrogée est prête à leur répondre ;
Tu te reconnais bon, puis meilleur; tu sens fondre,
Comme la neige au feu, ton orgueil, tes fureurs,
Le mal, les préjugés, les rois, les empereurs !
Car la science en l'homme arrive la première.
Puis vient la liberté. Toute cette lumière,
C'est à toi comprends donc, et c'est toi qui l'éteins !
Les buts rêvés par toi sont par le livre atteints.
Le livre en ta pensée entre, il défait en elle
Les liens que l'erreur à la vérité mêle,
Car toute conscience est un noeud gordien.
Il est ton médecin, ton guide, ton gardien.
Ta haine, il la guérit ; ta démence, il te l'ôte.
Voilà ce que tu perds, hélas, et par ta faute !
Le livre est ta richesse à toi ! c'est le savoir,
Le droit, la vérité, la vertu, le devoir,
Le progrès, la raison dissipant tout délire.
Et tu détruis cela, toi !

- Je ne sais pas lire.

tirpse a dit…

Victor hugo

Tirpse a dit…

Quand le corps humain fut créé, toutes les parties voulaient en être le Chef.
Le cerveau disait : puisque je commande tout et que je pense pour tout le monde, je devrais être le Chef !
Les pieds disaient : puisque nous transportons le corps là où il le désire et lui permettons ainsi de faire ce que veut le cerveau, nous devrions être le Chef !
Les mains disaient : puisque nous faisons tout le travail et gagnons de l'argent pour entretenir tout le corps, nous devrions être le Chef !
Et ainsi de suite pour le coeur, les yeux, les oreilles et les poumons.

Enfin, le trou du cul se fit entendre et demanda à être élu Chef. Les autres parties du corps éclatèrent de rire à l'idée qu'un trou du cul puisse être le chef.
Le trou du cul se mit en colère, se referma sur lui même et refusa de fonctionner. Bientôt le cerveau devint fiévreux, les yeux se croisèrent et devinrent vitreux, les pieds trop faibles pour marcher, les mains pendaient sans force, le coeur et les poumons luttèrent pour survivre.
Alors tous supplièrent le cerveau de se laisser fléchir et de permettre au trou du cul d'être le Chef.
Ainsi fut fait. Toutes les autres parties du corps faisaient le travail, tandis que le trou du cul dirigeait tout le monde et s'occupait principalement de la merde comme tout chef digne de ce titre.

MORALITÉ:
Il n'est nullement nécessaire d'être un cerveau pour devenir chef, un trou du cul fait largement l'affaire !

8 a dit…

http://vieuxmanouche.blogspot.com/2009/07/qui-sera-le-chef.html

Inventeur de rien a dit…

"Il n'y riend e glorifiant ou de misérable dasn le fait ne pas savoir écrire ou lire ou le contraire...
"Exact !

Au fait !
Le manque de dextérité d'un clavier n'a non plus rien à voir avec le manque de maîtrise de la langue française. Chaque fôte a son tiroir...

"La sagesse ne réside pas dans le savoir."
Elle y contribue de beaucoup. La culture sans la pertinence, de la merde. La pertinence sans la culture, de la merde aussi. Il est désolant de constater que beaucoup trop amalgament, ces deux mots. Et c'est en grande partie à cause de cette fonte que le monde en est là où il en est aujourd'hui. Même pas conscient qu'ils sont !!!
On ne peut dire: "J'ai lu donc je sais" ni "j'ai pas lu mais j'ai fais". Dans un cas comme dans l'autre, il manque la complémentarité essentielle pour une évolution équilibrée de l'homme.

"Je pense que je n'en aurait aucun complexe non plus"
Là, je vous donne 100% raison. Les pèts des complexés m'empuantent l'existence.

Esprit a dit…

Inventeur de rien,

" "La sagesse ne réside pas dans le savoir."
Elle y contribue de beaucoup. La culture sans la pertinence, de la merde. La pertinence sans la culture, de la merde aussi. Il est désolant de constater que beaucoup trop amalgament, ces deux mots. Et c'est en grande partie à cause de cette fonte que le monde en est là où il en est aujourd'hui. Même pas conscient qu'ils sont !!!


Exact ( selon le bon sens) le savoir contribue beaucoup à la gloire de la sagesse

Mais nul besoin d'être savant pour être sage.

"Même pas conscient qu'ils sont !!!"

!!!

" On ne peut dire: "J'ai lu donc je sais" ni "j'ai pas lu mais j'ai fais". Dans un cas comme dans l'autre, il manque la complémentarité essentielle pour une évolution équilibrée de l'homme." "

le plus haut degré de la sagesse.

Le bannissement de l'arrogance ou du caractère pédant !

"Tout ce que je sais que je ne sait rien" avait compris socrate

Chez les sages les plus éclairés suit, à tout accroissement de connaissance, la conviction de leur ignorance, avait compris Lichtenberg.

La complémentarité comme le métaphysique et le physique ou la science et la philosophie(amour de la sagesse pour ne pas s'égarer)

Esprit

l'inventeur de rien a dit…

"Même pas conscient qu'ils sont !!!"

Les cultivés méconnaissent la valeur vie. Ils se blottissent puérilement dans la valeur livresque. Les pertinents font fi d'une culture qu'ils jugent secondaire. Voire, par innocence, inutile. Tous égaux face au demi-manque.
Socrate était un vrai sage ainsi que Lichtenberg.
Comme quoi il est dramatique de devoir aller chercher la plénitude a des "années lumière" de notre époque.
Un seul contre-poison à cette évidence: le rire et l'amour tant sur le virtuel que dans la vie "réelle" (être tenu de préciser "réelle" chaque fois que j'utilise le mot "vie" sur le virtuel me hirsutent les poils...)

Esprit a dit…

Oui je vois puisque

Le virtuel est une prolongation quand ont passe un coup de téléphone l'on ne dit pas que c'est virtuel c'est réel.


Enfin réel et virtuel en voilà de grand mots !


Rions comme l'Ensphynxé !

Ah ! Ah ! Ah ! Ah !

"Manipulez-vous dans la haine
Et dépecez-vous dans la joie.
Le crapaud qui gueulait Je t'aime
A fini planté sur une Croix.

Mais moi je n'irai pas plus loin,
Je tiens ma tête entre les mains.
Guignol connaît pas d'sots métiers...
JE RIS A M'EN FAIRE CREVER!!!"



Sage décision !

Tripes du divin a dit…

Quand on passe oupss ! et pas quand ont passe c'est grossier une fois de plus.

C'est l'écriture automatique ou instantané qui produit ces choses immondes.

Bref quand c'est trop grossier...


Et puis désolé pour le manque de ponctuation.

Bon au final je mérite un blâme puisque si je continue ainsi à trop paresser dans l'inscription des mots, il y a risque de détruire les fondements de la langue.

Ou encore de véritablement finir par ne plus savoir écrire correctement, la régression de langue commence avec ce genre de paresse.

Sacre bleu !


En littérature comme en musique il ne doit pas y avoir d'erreurs sinon le sens en est altéré,
bien qu'un commentaire ne fait pas dans la littérature.


Mettre plus de temps dans la rédaction pour la gloire de la qualité, n'est pas évident.

Quand l'on est tous pressés, cela dit j'y travaille pour que bientôt je puisse disposer du temps nécessaire.

Esprit

Esprit a dit…

La culture sans la pertinence, de la merde. La pertinence sans la culture, de la merde aussi.


Mais la merde comme nombre de choses, est utile sans elle, point de fruit, d'arbre, de fleur, de vie.

Donc déplaisant ou fade comme l'excrément mais non pas à bannir.

De la médiocrité né son contraire.

Bien que la médiocrité soit peu attrayante pour ne pas dire non désirable il faut l'accepter

L'accepter oui mais il faut la combattre chez soit mais l'accepter chez les autres et laisser le temps faire.

La merde littéraire met en valeur tout le parfum de rose, de la lyre médicinale.

Médicinale donc utile et parfum de rose comme plaisant) le fond et la forme donc.

Constat est obligé de considérer dés lors que la merde comme la pourriture c'est déplaisant mais utile et essentiel.

correction de l'esprit a dit…

chez soi

Le petit Robert a dit…

essentielle