jeudi 22 juillet 2010

AFFAIRE DU ROM TUÉ PAR LA POLICE : HUMANISME PERVERS

A la suite des événements dramatiques mettant en cause un jeune Manouche et la police, des associations de défense des Roms accusent Sarkozy de vouloir détourner l'attention de la population française et des médias des grands problèmes du pays en stigmatisant les Romanichels, contribuant à faire d'eux des boucs-émissaires, toujours selon les associations de défense des gens du voyage...

Sauf que c'est faire ici de la fausse dénonciation de populisme étatique car les vrais grands problèmes du pays sont là justement : dans le fait qu'une partie des gens du voyage sont des hors-la-loi.

Ce n'est pas du racisme que de dénoncer cet état de fait, c'est la simple vérité.

A titre personnel je peux d'ailleurs avancer un exemple concret de cette déplorable réalité : récemment le village de mes parents, Neuvillalais, a fait l'objet d'une véritable razzia de la part d'un groupe de Manouches venu d'un département voisin. Usant de ruse, de fourberie ou juste de culot (mais aussi de bêtise puisque, fichés pour des faits similaires et donc récidivistes, ils ont été identifiés dès le lendemain par la gendarmerie croulant sous les plaintes) ils s'introduisaient méthodiquement chez leurs victimes -dont chez mes parents chez qui ils ont carrément mis la main sur un portefeuille ainsi que des carnets de chèque sans s'en cacher le moins du monde !- pour leur dérober numéraire et objets de valeurs.

C'est dans les campements de Manouches que l'on recrute le plus fort taux de cambrioleurs et autres malfaisants, certains se spécialisant dans les cambriolages de châteaux (c'est même une tradition chez les Roms).

Les prisons comptent également un taux élevé de gens du voyage. D'ailleurs il n'y a qu'à constater les tatouages spécifiques des gens du voyage qui témoignent de leur passage par la case prison... Certains sont même fiers d'arborer ces tatouages signant leur appartenance à la communauté des "durs qui ont fait de la taule"...

Ce serait faire du populisme inversé que de dénoncer la stigmatisation des gens du voyage. C'est une réalité : les gens du voyage comptent parmi eux un fort taux de délinquants. Le vol, les mauvais coups, cela fait aussi partie de leur culture traditionnelle. A tel point que les moutons noirs de cette communauté de nomades ont fini par la salir toute entière... Les Manouches honnêtes existent certes, mais nul ne pouvant séparer le blé de l'ivraie en lisant juste sur les fronts, une assimilation systématique -pour ne pas dire naturelle- se fait dans les esprits : Manouches = voleurs.

Les faits étant ce qu'ils sont, on ne peut pas en vouloir aux gens honnêtes de faire cette assimilation.

Il est certes triste que le jeune Romanichel se soit fait tué par un policier trop zélé. Il n'empêche : le fautif roulait sans permis, venait de commettre un vol mais surtout a foncé sur le policier avec son véhicule ! On est en droit de se demander s'il n'avait pas voulu perpétrer un assassinat sur l'agent des forces de l'ordre....

Le jeune Manouche a été victime d'une bavure c'est certain, mais quand on agit avec de telles mauvaises intentions, il faut aussi accepter de prendre le risque de finir abattu comme un lapin. Je ne dis pas que c'est bien de tuer des délinquants, je dis que si on ne veut pas être victime de telles bavures policières, il faut déjà commencer par mener une existence droite.

Quand il faut dire les choses, il faut les dire.

Et c'est là que Sarkozy fait preuve de courage face aux humanistes de mauvais augure qui voudraient défendre le loup au détriment de ses victimes.

Raphaël Zacharie de IZARRA

7 commentaires:

Personne a dit…

"C'est une réalité : les gens du voyage comptent parmi eux un fort taux de délinquants. Le vol, les mauvais coups, cela fait aussi partie de leur culture traditionnelle. A tel point que les moutons noirs de cette communauté de nomades ont fini par la salir toute entière... Les Manouches honnêtes existent certes, mais nul ne pouvant séparer le blé de l'ivraie en lisant juste sur les fronts, une assimilation systématique -pour ne pas dire naturelle- se fait dans les esprits : Manouches = voleurs. "

Je veux bien, mais... Des études ? Des statistiques ? Des parents vivant dans le milieu ? Ou une étude sociologique personnelle avec immersion ?

Parce que ce que je me dis comme ça, c'est que : Imaginons qu'il y ait 5% (un chiffre au hasard) de délinquants dans la population gitane. C'est peu. Mais ça se verra toujours 20 fois plus que dans n'importe quelle autre "population".

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Personne,

Mes assertions sont basées sur mon intuition, les "on dit", ma petite expérience personnelle ainsi que les clichés.

Certes ce n'est peut-être pas un jugement empreint de justesse mais c'est ainsi : les communautés minoritaires font l'objet de telles assimilations et allusions (exagérées ou non) de la part des sédentaires, raison de plus pour que ces dernières corrigent le tir.

Pour ma part je souffre de voir que les Manouches diffusent une si mauvaise image d'eux-mêmes...

Raphaël Zacharie de IZARRA

Hans-Georg Lundahl a dit…

Bon, est-ce qu'on tue quelqu'un parce qu'il vole?

Je présume que ce n'était pas un cheval dans le désert de Névada, c à d une nécessité de survie?

D'après ce que j'ai lu, voleurs sont un des castes (ils ont un passé lointain en Inde), il y a aussi mendiants, marchands de chevaux/véhicules, marchands de féraille.

filledemnemosyne a dit…

Je connais des gens du voyage sédentarisés et qui vivent dans mon village. Ils sont meilleurs que moi. Infiniment courageux, pieux, serviables et honnêtes.
Ils respectent les générations, n'ont pas honte de montrer l'amour qu'ils portent envers les autres membres de leur famille.
Et sont généreux en amitié.

Selim a dit…

Cher Ami De Izarra cet article raciste et poujadiste est le plus abject que vous ayez jamais écrit même si je sais qu'il fut motivé plus par l'émotion que par la réflexion

bien à vous

Amicalement

Selim

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Sélim,

Je ne suis nullement raciste. Ce texte a juste le défaut d'être sincère, c'est la raison pour laquelle il déplaît tant.

Par ailleurs j'ai écrit plusieurs textes sur ce blog à la gloire de ces mêmes populations nomades que je critique ici pour ses défauts présumés.

Cela dit je suis un très mauvais politologue. En vertu de ce fait, j'ai le droit de me tromper sur les questions de gestion du pays.

Raphaël Zacharie de IZARRA

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Sélim,

Détrompez-vous, cet article a été écrit sans stérile émotion. Il n'est ni raciste ni injuste, au contraire ! Il est profondément humaniste. Il suffit juste de savoir lire ce texte sans l'interpréter de travers.

Raphaël Zacharie de IZARRA