dimanche 29 mai 2011

LA FEMME EST LE SILLON DE L'HOMME (texte de Xavier de IZARRA)

À votre avis, pourquoi Dieu a-t-il créé l'homme et la femme, le ciel et la terre, le jour et la nuit ? Si l'homme et la femme se valaient, Dieu ne se serait pas fatigué à créer deux êtres différents. L'homme et la femme sont complémentaires comme sont liés le jardinier et son jardin, Dieu et sa création. Un jardin restera toujours en friche sans l'intervention de la main habile du jardinier. De même, une femme a besoin d'être labourée par l'homme pour atteindre le règne prestigieux des êtres humains ; l'enfant a besoin d'être éduqué pour devenir un adulte éveillé, le diamant a besoin d'être taillé pour étinceler. Dieu a insufflé son étincelle dans sa Création, qui je vous le rappelle a été créé à son image. Ensuite l'homme à son tour féconde la femme de son humanité afin de l'extraire de son animalité; il lui donne ainsi une âme que, par nature, elle ne possède pas.

Mais il faut bien comprendre que si la femme n'existait pas, l'homme ne pourrait pas survivre spirituellement parlant. Lui aussi ne serait qu'un animal, certes supérieur, mais un animal quand même. C'est l'union de l'un et l'autre ou plutôt la fusion de l'un et l'autre qui permet à l'humanité de transcender sa réalité ras les pâquerettes. Un jardinier sans son jardin crèverait de faim, mais un jardin sans jardinier c'est-à-dire livré à lui-même ne donnerait aucun fruit. Il ne serait que broussailles où pulluleraient toutes sortes de bestioles nuisibles.

Des expériences ont été faites qui consistaient à regrouper des centaines de femmes sans aucun homme pour les guider. Le résultat fut catastrophique : tout se résumait à chamailleries et crêpages de chignon.

C'est le couple jardin-jardinier, homme-femme, Dieu-humanité, jour-nuit, etc. qui font la beauté, la diversité et la richesse du monde. Dans un couple il y a toujours le mâle et la femelle, le donneur et le receveur, le maître et l'esclave, le savoir et l'ignorance. L'homme donne, la femelle reçoit. L'humanité reçoit l'esprit de Dieu, la femme reçoit l'intelligence de l'homme, le jardin reçoit les graines du jardinier.

La femme n'est pas belle en elle-même.

Pour être belle, elle a besoin d'être jardinée par l'homme, son maître.

La femme ne peut grandir qu'en passant par la case "soumission". De même, l'humanité ne peut atteindre Dieu qu'en acceptant sa soumission. Un être humain, qui renie la puissance divine, qui ne voit pas Dieu à travers sa création n'est qu'un animal.

Une femme qui refuse la force de l'homme ne sera jamais une femme épanouie. La femme est une pierre brute, et le devoir de l'homme est de la polir en lui inculquant l'étincelle divine qu'elle n'a pas à sa naissance. Contrairement à l'homme, une femme est comme un enfant, comme un bébé, à qui l'on doit apprendre les rudiments nécessaires à son élévation spirituelle. Dieu a créé l'homme à son image à partir d'un bloc de terre glaise dans lequel il a insufflé la vie, c'est-à-dire une âme.

Les plantes, les animaux, la femme, les enfants, et tout l'univers ont été créé par Dieu exclusivement pour l'homme. La femme fait partie des choses de la nature que l'homme doit travailler pour en faire son paradis tout comme il le fait en exploitant la terre. Bien sûr, la femme a une âme mais il s'agit de l'âme universelle que l'on retrouve dans toute la création, aussi bien dans les chenilles que dans les grains de poussière. Ce n'est pas le jardin qui est beau, mais le jardin est le matériau qu'utilise le jardinier pour exprimer la beauté qu'il a en lui.

Ce n'est pas la femme qui est belle, mais la femme est le matériau qu'utilise l'homme pour exprimer la beauté qu'il a en lui. La création est belle parce qu'elle est l'oeuvre de Dieu. La femme est belle parce qu'elle est l'oeuvre de l'homme. Le jardin est beau et prolifique parce qu'il est l'oeuvre du jardinier.

Que ça vous plaise ou non, c'est ainsi. Rien ni personne ne peut s'opposer à la volonté divine.

Xavier de IZARRA
xavier_de_izarra@yahoo.fr

6 commentaires:

Le Gall : Décrypter Le Système Pyramidall a dit…

Je ne vois pas en quoi l'homme est spirituellement supérieure à la femme. C'est un point de vue grotesque. Thérèse de Lisieux était vierge de l'homme et était une femme sainte, et n'a nul eu besoin d'un mâle qui la féconde pour avoir une âme. Cette vision est ridicule, même si bien sûr, la complémentarité existe.

Anonyme a dit…

Oui, les femmes vierges sont saintes parce que non souillées par l'homme.
Amen

Anonyme a dit…

Ta gueule.

Anonyme a dit…

Âme de chenille deviendra âme de papillon...

Anonyme a dit…

La réciproque n'en est pas moins vraie.

Laure Duval a dit…

Ouf, vrai, mais sans éclat!
Thérèse de Lisieux est une exception.
Laure