mardi 7 juin 2011

916 - IVG vitesse TGV chez les OS Pacsés

La jeune épousée, arrivée au PACS déjà divorcée et bien avant son premier mariage multi déflorée comme toute femme respectable (avec l'assentiment de ses ex et présent fiancés considérant les inexpérimentées aux hymens intacts comme de pauvres filles), mais également mère de deux jeunes bâtards aux langues et oreilles annelées a malheureusement attrapé une sale merde dans le ventre quelques mois après avoir revêtu pour la seconde fois de sa vie la robe blanche achetée chez PRONUPTIA.

Un banal accident survenu dans un club échangiste dû à la rupture d'un préservatif.

Ce couple moderne bisexuel-décomplexé-piercé-tatoué-recomposé va donc faire vider la "poche à bébés", la purger de toute urgence de cette viande embarrassante. Tuer le parasite dans l'oeuf avant qu'il ne gonfle comme une bidoche molle au détriment de leur bonheur. Ce serait triste de se priver de la technologie hospitalière au service des couples responsables maîtrisant leur destin...

Ce salopard en miniature qui les empêche de partir en vacances doit crever !

- "Avorton de merde, tu vas pas nous gâcher les congés payés ! On va te péter la gueule, ordure de mes deux !"

Elevé depuis l'âge pubère à la canette de bière, le mari n'est pas une couille molle.

Francis, c'est son nom, est employé depuis peu comme contrôleur de pièces à l'usine Renault du Mans.

Mais surtout, il y est syndiqué.

Rien que pour cette raison, Francis est le bovin le plus apprécié du troupeau. Dans le lotissement de maisons Phénix où il engraisse avec sa femme, c'est lui qui beugle le plus fort.

C'est pour ça que le petit cancer dans le ventre de sa bien-aimée (arrivée au mariage multi déflorée, rappelons-le) n'a pas eu le temps de trop lui sucer le sang.

En moins de deux,à l'hosto ils ont dégagé l'intrus.

Il était temps !

Comme au jour de leur mariage-PACS, ils ont marqué l'événement en terminant la journée en discothèque.

VOIR LA VIDEO :

http://www.dailymotion.com/video/x19njzk_ivg-vitesse-tgv-chez-les-pacses-raphael-zacharie-de-izarra_news

7 commentaires:

Carole a dit…

Bonjour Raphaël...
merci beaucoup pour ce commentaire...très beau texte, un plaisir de vous lire. A bientôt.
Carole.

Le Chat Beauté a dit…

Votre Esthétisme Subversif est foudroyant de Vérité, de Courage et de Force.

Votre sens de la dérision caustique est sans limites, ce qui ne gâche rien au tableau.

Mais où allez-vous donc puiser une telle inspiration ?

Votre esprit débridé jonche vos textes de surprises et autres découvertes toutes plus stimulantes les unes des autres.

Quel talent ! Bravo et re-bravo

Je viens de lire + de 400 de vos textes cette semaine, j'en redemande et avec ferveur.

A quand un livre ?

Merci à vous Raphaël, et merci au ciel d'avoir fait en sorte que vous existez.

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Carole,

Plus de 400 de mes textes depuis cette semaine dites-vous ? Pourtant vous ne me connaissez que depuis deux jours, non ?

Ce qui fait 200 textes par jours !

Quelle fièvre de lecture !

Raphaël Zacharie de IZARRA

Liliana Dumitru a dit…

Raphaël Zacharie de Izarra cet Univers

Parlant du Cosmos, des cathédrales, de la Lune, de la femme (laide, belle, vieille, méchante, chaste ou vulgaire) de l'amour (transcendant le temps, total, mystérieux, cruel, désespéré, courtois ou bestial) de l'homme (noble, étrange, déchu, inaccompli, ou royalement angélique) de la mort (comme étape du grand spectacle de la vie ou bien envisageant avec courage et romantisme son propre départ) le Verbe de Raphaël Zacharie de Izarra éclate de force, beauté et vérité


Ses personnages sont l'humble bedeau qui maîtrise le chant divin des cloches, des vieilles oubliées par tous dont le coeur cache une ancienne tragédie d'amour, des moines, des nains, des bossus, des êtres mystérieux ou des filles simples vivant dans des fermes sans éclat, le coeur rempli d'étoiles, des radins, des vieilles filles bigotes, hypocrites et cruelles, des terroristes déshérités du destin, des mendiantes boiteuses ou bien ses propres amantes. L'humanité entière -entre l'abruti de base et l'homme qui vole, entre la rigole de la misère et les fleurs froides de l'empyrée- se retrouve fouettée et saluée par la plume de cet auteur.


Il est en même temps la voix de ceux qu'on ne peut pas entendre, de ceux qui ne peuvent pas s'exprimer : des anges et vétérans de guerre, du Christ et de l'enfant trisomique en détresse, de la Camarde et de la jeune fille mourante

Les articles écrits par Raphaël Zacharie de Izarra dénoncent l'imposture artistique et surtout celle littéraire, le mensonge étatique, la guerre, les clichées sociaux du travail et des vacances, le matérialisme, les habitudes alimentaires grossières, l'hystérie anti-islamique, le lavage de cerveau des masses par la télévision et la publicité. Il dénonce avec férocité toute paresse, mollesse, mensonge et ânerie. Dur comme l'acier, outrancier, cynique et plein d'humour à la fois, surprenant jusqu'à l'insupportable, son propos reste lumineux et force la pensée tout en hauteur.


Il ne chatouille jamais dans le sens du poil, il oblige l'intelligence à grandir, là où elle existe et les nerfs à crier la où elle est absente.

Personnage singulier de son oeuvre, l'auteur lui même se présente avec franchise, fantaisie et humour. Sous les traits du Peter Pan joyeux et cruel, du sensible Pierrot inadapté, au-delà de l'ego d'un beau Narcisse, des tics du radin, des griffes de l'Esthète féroce avec les femmes, les enfants et les chiens, du Maître des mots tendre avec les chats, entre les ailes cachées de l'ange, les tristesses du chantre des cailloux et le noble front du Prince des étoiles, à nous de trouver son vrai visage et même le nôtre si on fait le chemin de la connaissance avec bonne foi. Parce que la personnalité de Raphaël Zacharie de Izarra comprend, entre les deux Z de son nom comme entre deux ailes célestes, le carré des quatre R : la Terre royalement unie au Ciel.

Une oeuvre comme une cathédrale où l'on doit dépasser la peur de gargouilles, entrer dans le noir pour le scintillement plurivalent des vitraux de son esprit, chanter une unique symphonie divine.

Immense comme l'Univers, simple et sublime comme la lumière.

Article écrit par Liliana DUMITRU

filledemnemosyne a dit…

Votre écrit est magnifique, Liliana.
Sincèrement.

M-H

Le Chat Beauté a dit…

Raphaël, vous me confondez avec Carole !

Je vous ai découvert en 2004 lors de vos multiples envois de textes sur un forum.

Votre talent était déjà tres prometteur à cette époque.

Votre singularité, plume d'esthète, liberté d'esprit et humour cinglant ont la particularité de traverser le temps, comme le meilleur des vins.

ps : Où se trouvent vos textes d'antant, ceux qui figuraient sur le blog "esprit libre.foxoo.net" ?


+1 pour Liliana Dumitru

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Chat Beauté,

Mes textes qui étaient sur FOXOO jadis sont tous ici ! On peut les retrouver tout en bas, classés chronologiquement.

En mai 2007 j'ai transféré tous mes textes sur ce présent blog.

Raphaël Zacharie de IZARRA