vendredi 18 novembre 2011

940 - Vive la jeunesse !

Certes il m’est arrivé de férocement railler la juvénile population. Il est vrai que certains aspects de la jeunesse choquent ma belle sensibilité d’esthète aigri, mais fondamentalement j’aime les jeunes.

Leur impertinence, leur irrespect, leur moeurs, moi je les vois comme de saines innovations.

Leur esprit vert, c’est si je puis dire le sang neuf de l’humanité. Ces herbes folles qui violent nos statues sont les chênes de demain. Ces injurieux qui d’un seul mot balayent l’Histoire sont les maîtres du futur. Ces impies crachant sur nos idoles sont une bénédiction pour l’avenir.

Briseurs d’autels, ils renouvellent le sacré. C’est en piétinant nos jardins qu’il sèment leurs propres graines.

Jeunes, rebellez-vous sans regret, offensez nos lois, riez de nos certitudes, répandez votre vin joyeux sur nos ancêtres pétrifiés dans la cire, moquez-vous des fronts austères qui vous jugent immatures, soyez insolents, soyez audacieux, soyez forts : brûlez nos livres, écrivez les vôtres !

Vos téléphone portables, vos piercings et vos manières me hérissent mais n’en sont pas moins les preuves de votre créativité innée, de votre goût pour le progrès, de votre dédain pour les stériles traditions et sottes habitudes ! Laissez baver la vieillesse sur ce qu’elle appelle vos vices. En réalité la perversité, la vraie, est logée sous leurs rides malveillantes et la vertu, la véritable, c’est vous qui la défendez.

Car à votre âge l’inventivité, la contestation, l’effronterie sont des saintetés.

Vous êtes une pluie féconde : vous arrosez l’Humanité d’une bile pleine de fraicheur et vos sentences -quelles soient naïves, réfléchies ou emportées- sont bonnes, justes, vraies.

N’écoutez pas ces moralisateurs, tous gens voûtés aux cheveux couleur de poussière, qui prétendent vouloir votre bien : eux aussi ont été jeunes, eux aussi ont vu le monde avec vos yeux clairs. Mais c’est parce qu’ils ne se souviennent plus d’avoir eu vingt ans que ces centenaires vous reprochent votre âge.

Jeunes, désobéissez ! N’écoutez pas ces vieux chnoques sclérosés par leurs dogmes et qui vous conseillent la prudence, la modération, la tiédeur... Croyez-moi, leur cervelle paresseuse est un vieux pot de chambre qui pue le rance, leur coeur une fleur flétrie, leur âme un grand sac alourdi de péchés.

Ces vérités, ils se garderont bien de vous les dire... Ces vieillards qui se prétendent sages sont en fait des lâches, des faibles, des peureux, des menteurs qui aiment faire passer leur petitesse pour de la grandeur aux yeux des jeunes que vous êtes. Aussi répondez-leur toujours avec l’irrévérence qu’ils méritent !

Vos expériences, découvertes et émerveillements sont plus respectables que leurs désenchantements, lassitudes et mortelle inertie.

La religion, la morale, l’ordre, la raison, la sagesse, la routine, l’ennui sont faits pour les vieux, les imbéciles, les poltrons.

Et les morts.

Vous, vous êtes vivants.

Vous êtes faits pour la joie, l’amour, l’aventure, la folie, la beauté, la nouveauté, la vie... Alors FONCEZ !

Vos sonneries de portables sont fort laides mais elles ont au moins l’avantage de réveiller les beaux esprits comme moi qui dans un sursaut de lucidité vous admirent, vous célèbrent, vous comprennent et vous défendent.

19 commentaires:

Thérèse a dit…

J'aime la jeunesse d'aujourd'hui, pas celle qui glandouille, qui vit de recels et du rsa rmi ou autre. J'aime la jeunesse qui veut apprendre, qui est curieuse de tout, qui bouge sur Jeff Mills ou Sinclar, qui vibre en slam. C'est bien moins c... que Claude François , l'agité du bocal, Sheila ou Sylvie Vartan. Leur langage sms ne me dérange pas, il n'importune que les vieux aigris. Les politesses et révérences des hypocrites gâteux finissent par me lasser. Je préfère de loin la franchise de cette jeunesse sans arrière-pensée.

Anonyme a dit…

je vous adore Thérèse : non que j'aime la vieillesse; personne ne l'aime: mais j'aime votre manière d'être, vos sentiments jeunes ;vos adorations pour tout ce que est indigent: J'oublie votre âge et ne vois que votre âme si pure, si fraîche.

Liliana Dumitru a dit…

Raphael,
"La jeunesse l'avenir de l’humanité" il n'y a pas de plus populaire ou connu comme idée. Un truisme. Mais la forme est brillante. Incisive,
surprenante, vivante, JEUNE !
Un magnifique exemple de comment dire des choses banales dans une manière unique. Izarrienne.
Bref, ça n'apporte rien comme idée, mais comme magnificence dans la mise en forme des idées moisies.
Les vérités généralement humaines méritent vos habits de lumière...
Liliana

Thérèse a dit…

Liliana Dumitru
Raphael est d'une perfection que rien n'égale,une perfection admirable; il a le talent de faire voir, de faire sentir une autre vérité,une autre réalité que celles des esprits trop égarés.

Liliana Dumitru a dit…

On est d'accord, Therese.
Il est tellement parfait qu'il sent un aigu besoin de faire l'imparfait. Des fois, ca lui reussit trop bien.
Liliana

Thérèse a dit…

oui tout à fait je l'aime tant

Liliana Dumitru a dit…

C'est trop drôle tout ça!

Liliana Dumitru a dit…

http://www.youtube.com/watch?v=GAeNa2QEGm4
Thérèse,
Voici un dialogue charmant depuis la minute 5.20- 6.40, dialogue qui nous conviendrait de merveille...."des tombées sur la tête"....
Liliana

Thérèse a dit…

oui je suis folle, folle de lui
je donne mon âme et mon coeur, mon corps certes un peu enrobé et veilli par les vissisitudes de cette chienne de vie, à cette astre qui nous éclaire dans la voie de la vraie véritable vérité
C'est mon sauveur

Liliana Dumitru a dit…

Thérèse,
Etes vous une plaisanterie ou une personne? Si vous êtes une plaisanterie, vous êtes une très drôle!
Liliana

La vraie Thérèse a dit…

Je constate que certains ont l'esprit bien dérangé, ils n'ont rien à faire de leur pauvre journée, seulement se faire passer pour des Thérèse, des Paulo, des Marie et je ne sais qui. Etant la vraie Thérèse je puis vous affirmer que ne suis pas dingue de Raphaël, que mon corps est fort gracieux sans un once de gras :) ma vie, ma foi, est agréable (contrairement à la vôtre)Quant aux chants sacrés de Liliana, c'est vrai ils ne sont pas ma tasse de thé :)) Par contre, les discours de Raphaël m'amusent et je prends un réel plaisir à les lire. Au fait Thérèse n'est pas mon prénom mais il me fait tellement rire depuis que j'ai vu le pére noël ordurier :)

plaisanterie a dit…

Pour Liliana
http://www.youtube.com/watch?v=Y20bFvvMUGk

Thérèse a dit…

mais bon dieu cela suffit avec votre jalousie.Je crois que vous feriez bien de vous faire soigner. N'avez-vous pas de parents qui puissent s'occuper de vous ?
Il faut vous regarder tous les jours dans le miroir et parler à vous-même tendrement (ou à Dieu, il est responsable)
Ce n'est pas grave si vous êtes dans l'incapacité de le faire à cause de maintes raisons, le principal, c'est de faire ces exercices au moins UNE FOIS PAR JOUR

raisonnable a dit…

anonyme : et votre tuteur il fait quoi en ce moment ? allez allez prenez vos petits cachets et un gros dodo.

Thérèse a dit…

À tous les esprits un peu dérangés
Ne vous riez pas de lui ; je préfére m'oublier plutôt moi-même que de l'oublier à jamais. Je n'écouterai aucun de vos sermons. Oui, mon bien-aimé, tu seras le seul que j'aimerai toujours.

La vraie Thésère a dit…

Houla "fausse thérèse" c'est de pire en pire et je ne pense pas qu'il existe un remède, malheureusement pour vous..ou si peut-être....l'asile.. mais je crois qu'ils ne veulent pas des cas désespérés, je suis désolée..... :-(

La vraie Thésère a dit…

"fausse thérèse" Je vous hais, je vous déteste, je vous déteste de m'avoir fait tant souffrir.

Vraie Thérèse du 20 /11 à 17.09 a dit…

Je vous plains...sincèreement, si vous avez besoin d'aide, n'hésitez pas

Vraie Thérèse du 21 /11 à 05.48 a dit…

Houla excusez -moi,ne vous moquez pas de ce que je vais vous dire mais j'avais vraiment oublié de prendre mes loxapacs
je n'y peux rien si je suis un cas désespéré... bon je cherche un ami qui, comme moi, aimerait l'isolement et fuirait la société, surtout celle des femmes.