mardi 28 août 2012

967 - Les lourdauds de Lourdes

Tout comme il y a des sommets d’intelligence et des gouffres de bêtise dans l’Humanité, il y a une hiérarchie bien tranchée dans les manifestations de la piété catholique.

Aux antipodes des monastères austères, des âpres, sombres édifices romans et vertigineuses cathédrales gothiques, Lourdes remporte la palme de la ferveur de masse.

Mecque de la religiosité populaire la plus criarde, la ville à la fameuse grotte attire hordes de lourdauds, cars de crétins et trains de tarés en quête de merveilles et miracles à portée de leurs pieds.

Baignant dans une imbécile ambiance bon enfant, les pèlerins aux mines grossières, aux faces rougeaudes, aux fronts ordinaires, auto suggestionnés par le silence superstitieux des lieux arborent cette naïve gravité du premier communiant pré-pubère -un peu simplet- pétri de bons sentiments aussi vains qu’artificiels.

Ce face à face inoubliable entre ces bigots d’un jour et la grotte, l’expérience de leur vie, ce serait comme la rencontre fulgurante, mémorable, fondatrice entre leur étincelant sapin de Noël en plastique et les massifs, héroïques, immaculés cierges dégoulinants de cire des jours de grand-messe : l’expression la plus triviale de la dévotion plébéienne faite d’ostentation et d’artifices.

Piété profane, puérile et grotesque des âmes petites et paresseuses.

Au regard de ces aberrations, je crois finalement que la vulgarité et la sottise du peuple sont de véritables péchés contre l’esprit.

Lourdes, c’est de la pornographie religieuse.

VOIR LA VIDEO !

http://www.dailymotion.com/video/xtdv4c_les-lourdauds-de-lourdes-raphael-zacharie-de-izarra_news

7 commentaires:

Bernadette a dit…

Pauvre izarra misanthrope à souhait qui ne croit en rien, qui n'a aucun projet aucun fantasme aucun rêve...rien en somme tu n'existes pas tu es rien le néant, tu n'aimes rien, tu ne supportes rien ni personne, que ta vie doit être fade. Tu es acariâtre, tu dois jamais faire l'amour, tu ne dois jamais caresser le coprs d'une femme car tes mains sont sales tout comme l'est ton âme. Tu ne respectes rien, même pas les croyances de ton prochain. C'est pour cela que personne t'aime..tu es insignifiant et de sucroit tellement c...

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Bernadette,

Et surtout je déteste les chiens. Presque autant que les gosses.

Les clebards ressemblent d'ailleurs beaucoup aux morveux : rien que des sales bestioles puantes, baveuses et bruyantes !

Raphaël Zacharie de IZARRA

bernadette a dit…

tu profites de la société, tu es capable de rien faire, tu restes dans ta petite bulle en te persuadant que tu es plus intelligent que ceux qui se lèvent le matin pour aller bosser. Piètre donneur de leçon, ce n'est aps une personne comme toi qui fera avancerle monde...

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Ma petite Bernadette,

Je préfère profiter de la société que de me prostituer pour elle, et que ce soit cette putain triclore qui profite de moi.

Heureusement qu'il y a des imbéciles assez bêtes et dociles pour aller bosser à ma place sinon comment ferais-je pour vivre ans travailler ?

Heureusmeent que ces mêmes imbéciles sont également prêts à aller se faire tuer à la guerre à ma place...

Des imbéciles, il en faut pour faire tourner les usines et le monde en général.

En tous cas je compte sur eux pour -et sur vous- pour faire fructifier mon izarrisme aigu.

Salauds de prolétaires !

Raphaël Zacharie de IZARRA

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Bernadette,

Je n'ai jamais travaillé de toute ma vie, c'est authentique. Mes mains sont lisses et nettes comme celles d'un pianiste.

Et je ne compte nullement travailler pour le restant de mes jours.

Va comprendre Alphonse !

Merci de me souhaiter longue vie sous le soleil de la France-providence !

Fumiers de travailleurs !

Raphaël Zacharie de IZARRA

bernadette a dit…

Mon "Grand Izarra"
les personnes que je connais qui sont exactement dans votre cas ont des gamins tellement ignares qu'ils ne savent meme pas compter , si ce nest pour voler ou peser les grammes de la drogue qu'ils vendent pour tuer les autres. Lorsqu'on a des parents qui ne foutent rien de leur journée , évidemment on ne peut pas devenir ingénieurs :) mais j'espère que vous n'avez pas eu la mauvaise idée d'avoir eu des gossses.....

Estrons de branleurs...déchets de la société....

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Bernadette adorée,

Faire des gosses moi ? Engrosser une femelle ? Je déteste les morveux autant que les grognasses engrossées !

je préfère engraisser seul et tranquillement sur le dos de ces crétins de travailleurs plutôt que de faire des gosses à cette république de feignasses !

Raphaël Zacharie de IZARRA