lundi 17 septembre 2012

969 - Je déteste les amis

Moi, je n’ai pas d’amis.

Et c’est très volontaire. Je n’aime pas m’imposer cette société superflue dont tout individu socialement inséré se croit obligé de faire étalage pour paraître respectable.

Les amis, cela équivaut pour moi à du vulgaire ameublement social, de l’artifice relationnel, d’inutiles soucis, maintes sources de futilités et autres causes secondaires autant qu’embarrassantes.

Hors de chez moi ces compagnies niaiseuses, parasites et indigestes ! J’apprécie bien trop l’art de vivre seul pour m’encombrer de ces meubles bavards. Je suis un solitaire allergique aux discutions oiseuses, aux soirées bêtifiantes, aux rires partagés pleins de sottise, aux conversations d’imbéciles, aux politesses compliquées.

Je me passe fort bien de ces corvées mondaines sans lendemain, insanes et grotesques, particulièrement polluantes pour l’esprit.

Bref, je déteste les amis. Ils sont d’ailleurs mes pires ennemis.

Les rats rusés, souris discrètes, chauve-souris fugaces et insectes mystérieux peuplant ma maison de la cave au grenier me sont infiniment plus sympathiques que ces singes jacasseurs, buveurs, grappilleurs, égoïstes et hypocrites cherchant à se faire stupidement aimer de leurs hôtes en leur parlant de leur insipide existence, de leurs dernières vacances, de leurs préférences cinématographiques...

Ou pire, de football jusque tard dans la nuit.

La faune nocturne murmurant sous mon toit, frôlant parfois mon lit, me fait rêver au coeur de la nuit tandis que le verbiage des invités d’un soir m’ennuie mortellement.

Les amis c’est une perte de temps, d’énergie, d’intelligence.

Un gâchis de vie.

Alors que les visiteurs clandestins quadrupèdes, ailés ou rampants, visibles ou furtifs tournant autour de ma table, s’approchant de ma couche, se cachant dans mon jardin sont un puits de vraies réflexions, un gain onirique, d’excellentes raisons de m’éloigner encore plus de ceux qu’on appelle “amis” pour mieux connaître ces charmants voisins que je nourris avec quelques miettes de pain et si peu de paroles en l’air.

VOIR LA VIDEO :

https://www.youtube.com/watch?v=boj0VxArfKI

http://www.dailymotion.com/video/x3wbmgl

37 commentaires:

Anonyme a dit…

Attention!
Il y a vrais amis et faux amis...

Je ne vais pas recommencer ma stupide litanie.
Je vais chanter une chanson...pour changer un peu:

Sur la route de Louviers, sur la route de Louviers
Il y avait un cantonnier
Il y avait un cantonnier.
Et qui cassait, et qui cassait (bis)
Et qui cassait des tas d'cailloux pour mettre sur la route....et qui cassait des tas d'cailloux....

Anonyme a dit…

Une autre, pour la route.

Elle est à toi cette chanson,
toi l'hôtesse qui sans façon
m'a donné quatre bouts de pain
quand dans ma vie il faisait faim

toi qui m'ouvrit ta huche quand
les croquantes et les croquants
tous les gens bien intentionnés
s'amusaient à me voir jeûner

ce n'était rien qu'un peu de pain
mais il m'avait chauffé le corps
et dans mon âme il brûle encore
à la manière d'un grand festin

toi l'hôtesse quand tu mourras
quand le croque mort t'emporteras
qu'il te conduise à travers ciel
au Père Eternel.

un merci de souris...

Anonyme a dit…

Un gâchis de vie.

Purée, qu'est ce qu'il peut y en avoir des causes pour bien réussir à la gâcher cette saloperie là.

Les amis, les amours...les mensonges, les tranches de melons.... Je ne vais pas ajouter les emmerdes, c'est encore ça le mieux dans l'existence.

Anonyme a dit…

Je TE déteste.

Aloyse de B.

Anonyme a dit…

Et vous êtes tous une belle bande de cinglés.
Sataniste même peut être. Oui, je crois que c'est ça, vous êtes des SATANISTES
Ce qui expliquerait beaucoup de choses.

LA MÊME

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Décidément la littérature ça mène loin : mes textes inspirent des commentaires bien sybillins... Ou imnbéciles.

Inutile de préciser que je ne comprends que pouic à ces manifestations d'intelligence incertaine...

Raphaël Zacharie de IZARRA

Anonyme a dit…

TU n'aimes pas quand on...VOUS n'aimez pas quand on vous compare au diable n'est ce pas?( j'ai déjà perdu mon intelligence, je ne vais pas perdre ma politesse)

Bizarre que vous ne compreniez jamais rien. Ni ici, ni ailleurs.
Bizarre aussi toutes les pauvres malheureuses qui gravitent autour de vous. Qui souffrent autour de vous. Quand elles ne sont pas carrément bonnes pour l'asile.
*Ah mais vous n'y êtes jamais pour rien.

Bizarre ce MALIN plaisir que vous prenez à rendre vos "admiratrices" jalouses. Même des proches. Avec des stars qui n'aurait même jamais baissé les yeux sur vous. Et quand aux autres... J'ai lu de ces histoires...à frémir. vaut mieux pas être guêpe en ce pays.
Et ne faites pas le malin (je me répète mais je suis bête, que voulez vous)en disant que ça ne vous concerne pas.
c'est obligé que ça vous concerne.
Je commence à vous connaitre.

La littérature n'a rien a voir la dedans. La vraie Littérature ne rend pas malheureuse. Elle fait rêver, elle distrait, elle enflamme.
Elle amène quoi la vôtre?
Elle est belle, oui, ça je l'admet. Mais c'est vous qui clochez. Vous et vos intentions floues.
Votre façon d'être amuse peut être les ados de votre famille qui vous trouvent peu conventionnel et original mais les autres, ceux qui vous côtoient ont rarement mine réjouie et ceux qui écrivent à vos côtés...n'en parlons pas.

Et si vous ne vous rendez pas compte du mal que vous faites, alors c'est encore plus grave.

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Anonyme,

Il me semble avoir affaire ici à esprit quelque peu troublé. Ou bien qui ne comrpend rien à la littérature.

Au lieu de parler sous anonymat et d'émettre des allusions vagues et hermétiques comme des prévisions d'astrologues, vous devriez faire preuve de clarté et de franchise, sinon on se perd dans les méandres... du rien du tout.

Raphaël Zacharie de IZARRA

Anonyme a dit…

Sous anonymat devant la France profonde mais pas si anonyme que ça face à votre intelligence suprême.

Voyons....puisque vous êtes bouché à l'émeri. Du bout du monde, ça te dis!

Mais stoppons là tout ce bavardage inutile.

J'en ai assez de vous lire Raphaël. Vraiment assez. Tantôt affable, tantôt d'une vulgarité sans pareille, drainant derrière vous des folles (peut être au sens propre comme au sens figuré).
Vous vous prenez pour un Seigneur, comme il est dit dans Figaro mais qu'êtes vous au fond?
Jean Pochard? Jean claude je ne sais plus quoi avec ses mots dégueu? Cet autre qui parle ailleurs de donzelle en disant qu'elle se font empapaouter par Sa Sainteté?

Au lieu d'agir comme vous le faites, pourquoi n'écrivez vous pas quelque chose qui tienne la route. Après l'avoir envoyé à des maisons d'éditions, ou publié avec votre propre pognon acquis grâce aux cotisations des travailleuses, ne puissions nous vous trouver rangé entre deux autres auteurs à la médiathèque du coin.

Vous seriez Infiniiiiiiiiiiiment moins toxique.

Anonyme a dit…

Parce que le plus grave Raphaël, et qui est à l'origine de mon courroux, c'est que j'aime votre Plume.
A m'en rendre malade.

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Vous êtes donc Marie-Hélène ?

Je ne comprends ps pour quelle raison vous dissimulez votre identité.

Tout serait tellement plus simple si vous étiez clair (e), précis (e)...

Si j'ia affaire à Marie-Hélène, sachez que je ne me cache sous aucun pseudonyme ailleurs sur des forums (à part le psuedonyme Richard HAULT mais cela n'est un secret pour personne), je ne joue à aucun jeu avec vous comme vous semblez le croire depuis toujours.

Si vpus n'êtes pas Marie-Hélène sachez que je ne comprends rien à vos propos.

Raphaël Zacharie de IZARRA

MARIE HELENE a dit…

effectivement. je suis Marie Hélène. Et j'en pince pour ta plume mais pas pour ta tronche.
Je crève même de jalousie de voir comme tu te réalises si bien.
Merci. Je vais pouvoir essayer d'en faire autant!

Anonyme a dit…

bien sur, il y a jamousie et jamousie.
Quand je parle de ta tronche, c'est la vérité.Pas terrible.
de ta Plume, c'est vrai aussi. TERRIBLE.
de ma jalousie, c'est subtil comme dirait notre amie commune. A prendre à un degré autre.
toujours Marie-Hélène.

Anonyme a dit…

je reprècise à lecture parce que tu ne vas encore rien comprendre.
ta Plume terrible, c'est qu'elle est terrible. Pas que je la jalouse.

dois je repréciser mon identité?

Anonyme a dit…

remarque importante en passant (de Marie-Hélène)
ça faisait un moment qu'il n' y avait pas eu autant de mouvement par ici. J'espère au moins que ça vous fait plaisir.
Au fait, les petites chansons du haut, c'était moi aussi: la petite souris était contente de se souvenir de la "Maison de l'écrivain"

le texte Liliana! le texte , enfin,...j'y suis jamais allée moi dans sa tour.

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Marie-Hélène,

J'ai une tronche d'enclume mais une plume d'argent.

Ce n'est certes pas avec ma bobine que j'embobine les lectrices mais avec ma grosse... matraque-à-vaches !

Raphaël Zacharie de IZRARA

Anonyme a dit…

d'or Raphaël. Une plume en OR.

Tiens, voilà le vulgus Izarrus de retour!

Une fausse barbe pourpre vous siérait plus et ferait ressortir votre appendice central (conseil d'esthète)

Anonyme a dit…

flûte, pas donné mon identité. Le coup est parti trop vite.
Marie-Hélène, bien sûr.

Anonyme a dit…

Remarques que ça te fait des points en plus en nombre de lecteurs quand je me trompe.
Je peux faire du remplissage si tu veux, en attendant que tu en pêches d'autre avec ta canne à truie(te) sur les forums de jeu.
(ou que tu en fasses pêcher des bien grasse comme moi par tes petits camarades à qui tu prêtes bien innocemment tes écrits)

Anonyme a dit…

grasse et en voie de liquéfaction. C'est plus...fluide.
Et en plus ça se laisse attraper facilement.

FANDIZARRA a dit…

J'adore !!! moi nn plus je supporte pas les amis, d'ailleurs j'en veux pas, ces gens ne viennent vous voir que pour un quelconque intérêt,si vous n'avez rien à leur apporter vous ne les intéressez pas. Toujours en train de poser des questions, d'étudier la moindre chose, de vous juger dans leur for intérieur, de vous jalouser. Je ne supporte personne et surtout pas s'il y a des gosses !!mieleux, niaiseux, vous passez du cirage pour que leur en mettiez davantage dans le plat ou pour avoir une plus grosse part de gâteau. Et lorsque vous allez chez eux, vous remarquerez la maîtresse de maison devient moins aimable, elle devient plus agréable lorsque vient le moment de partir :)Raphaël, vous ne dites que des vérités ej vous adore je vous adore je vous adore. Je suis misanthrope tout comme vous l^êtes. La compagnie des animaux me sied davantage, eux au moins ils ne vous décoivent jamais

FANDIZARRA a dit…

rectification
Ils vous passent du cirage...

Liliana Dumitru a dit…

FANDIZARRA,

Votre admiration pour Raphaël vous honore.
Juste sachez que le choix de la compagnie des animaux pour le simple raison qu'ils ne nous déçoivent jamais est facile. Détrompez-vous: Raphaël n'est pas misanthrope, pas du tout. Ses textes les plus "misanthropes" brillent de l'humanisme le plus pur. S'il est sévère avec les défauts humain, il l'est par amour pour nos semblables qui se comportent comme des porcs . C'est sa manière de les aimer en les faisant progresser.
Liliana

Liliana Dumitru a dit…

C'est d'ailleurs la seule manière de les aimer vraiment.

FANDIZARRA a dit…

je me fous de votre avis mme dumitru, vous n'avez rien à faire ici, votre avis je me le mets.... à moins que vous ne soyez une intime de Izarra, ce qui me décevrait beaucoup il aurait mauvais goût.

Liliana Dumitru a dit…

FANDIZARRA,

Raphaël n'a jamais eu, avant votre apparition, un admirateur/ une admiratrice de votre élégance et noblesse !
Je ne sais pas pourquoi ceux qui avaient votre éclat et votre grâce charmante se trouvaient dans le camp de ses détracteurs!

Liliana Dumitru

Liliana Dumitru a dit…

Roumaine, petite, laide, boiteuse et follement amoureuse de lui, je laisserai IZARRA se délecter lui-même, en toute tranquillité de votre finesse d'esprit. Je n'ai pas l'intention d’échanger avec vous, oh, magnifique FANDIZARRA.
Liliana

FANDIZARRA a dit…

vous avez oublié votre qualificatif primordial: complètement déjantée...Pauvre Izarra méritait mieux le bougre..

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

FANDIZARRA,

Il est vrai que je méritais plus la blonde, radieuse, magnétique Farrah Fawcett que cette boiteuse, insignifiante, sombre roumaine.

Sur ce point, on est d'accord.

Raphaël Zacharie de IZRARA

FANDIZARRA a dit…

farrah fawcette magnétique...heu robotique je dirais, vous méritez mieux Izarra que ce pot de peinture rafistolé botoxé..pas naturel koi :-) ah pour ca Dumitru elle est naturelle, un peu trop peut être (je la suspecte de laisser la broussaille;-)

arlequin a dit…

c'est qui cette liliana dumitru qui se permet d'intervenir à la place du maître de ces lieux ? se prend pour qui celle là? Pouffiasse

Anonyme a dit…

Ces derniers temps, je me suis retrouvé pris d'une allergie au monde, à mes propres ami(e)s, à toutes ces soirées futiles, à toutes ces veilles sans but, ces conversations plates, et ainsi de suite.
Et là je viens de lire ce texte, et, étrangement, au lieu de rentrer en connivence avec son auteur, je me rend compte que si je continue à me refermer, je vais finir comme lui, seul, aigri, et vraiment pas très enrichi au final.
C'est amusant d'être seul et de réfléchir, on rencontre beaucoup de crétins, parfois sans s'en rendre compte ils deviennent nos amis, et là c'est facheux.
Mais l'expérience, la sagesse, la connaissance, proviennent en grande partie de ce qu'on partage avec les autres, et ce partage passe par l'amitié.
Il faut vraiment ne pas avoir compris grand chose pour se dire que les gens choisissent tous des amis comme faire valoir social. Trop de gens le font, effectivement, mais ta vision est si rétrécie par ton aigreur que tu ne vois pas que la majorité des gens se lient sans s'en rendre compte, sans rien calculer.

Anonyme a dit…

Ceci étant je partage l'intérêt de l'auteur pour les animaux et leur constance. Je ne vais pas nier l'évidence.

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Anonyme,

A travers ce texte je dénonce surtout le galvaudage du terme "AMITIÉ".

Quand je dis que je déteste les amis, je veux surtout dire que j'aime énormément attirer à moi les lecteurs séduits ou heurtés par mon texte...

Ce texte fait réagir, n'est-ce pas l'essentiel pour un auteur comme moi, avide de "gloire" ?

Raphaël Zacharie de IZARRA

Anonyme a dit…

Excuses publiques d'une injuste accusation proférée publiquement ci-haut et qui a profondément choqué une amie.
(pas celle de l'histoire du jeu de pêche que je maintiens que ça plaise ou non mais celle de diablerie)

Marie-Hélène.

Anonyme a dit…

t'as pas d'amis et c'est volontaire...ben tiens!et meme si tu voulais,t'en aurais pas...

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Anonyme,

En effet je n'aiai que des ennemis.

Et des mortels encore !

Même les chiens je les écrase avec palisir sur la route, si bien que je me retrouve tout seul face à mon écran car j'aime els chats, malheureusement trop radin que je suis pour les nourrir, j'ai préféré l'économique solitude à la dépensière compagnie.

Raphaël Zacharie de IZRRA