vendredi 26 avril 2013

987 - Justice esthétique et droits de la beauté

Dans cette société obsédée d’égalité artificielle entre les individus, pourtant tous différents par définition, paradoxalement on a tendance à dénigrer beauté, fortune, réussite et chance insolentes sous prétexte qu’elles seraient contraires à l’idéologie égalitaire, plus proche du tyrannique désir de nivellement généralisé que de la reconnaissance et du profond respect -voire de la promotion- des sommets éclatants de certains êtres.

Selon les critères non pas de nos théories sociales, morales ou religieuses fumeuses mais selon les réalités et lois physiques (atomiques, astronomiques, chimiques, physiologiques, etc.) et également historiques, artistiques et psychologiques universelles observées dans la Création et les oeuvres humaines, la vraie justice devrait être basée non sur la glorification des fruits médiocres mais sur le modèle de l’élitisme.

Ainsi, pour prendre un exemple quotidien, les belles femmes devraient être respectées pour leur seule beauté, entretenues par des hommes fortunés, éduqués, bien nés, chantées et protégées par nos textes de loi au lieu d’être injustement, honteusement ravalées au rang de simples, vulgaires citoyennes comme les autres. Non, les enfants d’Aphrodite ne sont pas des femmes comme les autres.

Les poupées de porcelaines ne sont pas des poupées de chiffon.

Tandis que les laides, plutôt que de les placer iniquement à la même hauteur que les créatures sous prétexte qu’elles sont boiteuses, obèses ou que leurs traits sont grotesques, elles devraient être battues pour leur indécence de vouloir usurper le trône des élues. Raillées pour leur ignoble imposture. Mises à l’écart de la belle population et pourquoi pas, attelées de force aux charrues. Les champs, voilà la place méritée de ces femelles ridicules et nuisibles qui tentent de singer les mannequins de salons. Cette vile volaille serait moins stérile à tracer des sillons huit heures par jour qu’à vouloir vivre 24 heures sur 24 dans une peau trop flatteuse pour son plumage sans éclat !

Augmenter le bonheur de ceux et celles qui ont eu la grâce de naître sous l’aile de quelque dieu débordant de bonté et de générosité, n’est-ce pas une vraie noble cause pour la société ? Promouvoir la beauté, la fortune, le bonheur des gens qui le méritent, que ce soit par la naissance, la chance ou le travail, ne serait-ce pas un acte plus fructueux, plus efficace, plus sain, plus valorisant, plus juste et plus cohérent que celui de s’échiner à faire croître une ortie qui, on le sait bien, ne deviendra jamais rose ?

La condition humaine ne correspond pas à l’imbécile idéal d’égalité de ces écervelés qui décrètent que les humains doivent tous se ressembler devant la divinité républicaine, avoir les mêmes chances de réussite, mériter le même bonheur, accéder aux mêmes pommes sur l’arbre, aspirer à de semblables buts, partager les mêmes goûts, vivre le même nombre d’années, etc.

Les hommes ne sont pas des robots et la beauté, la laideur, la santé, la sottise, le génie, la maladie, la vie et la mort font partie de l’Humanité en dépit de toutes dénégations.

Aussi, à l’aune de cette réalité dure mais belle, cruelle mais divine, je prône la justice esthétique et le rétablissement des faveurs et bénéfices naturels : un statut privilégié et des droits supplémentaires à l’égard de la beauté, de la fortune et de l’intelligence des gens chanceux afin de protéger leur bonheur contre la jalousie perverse et la méchanceté gratuite des pauvres, des contrefaits et des sots, et de faire perdurer ce bonheur en tant que nouvelle norme cosmique inaliénable, revue non pas simplement à la hausse mais au sommet.

VOIR LA VIDEO :

http://www.dailymotion.com/video/xzcsj8_justice-esthetique-et-droits-de-la-beaute-raphael-zacharie-de-izarra_news

5 commentaires:

Liliana Dumitru a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
delaColline a dit…

Mieux encore! : jeter les enfants qui ont quelque disgrâce du haut d'une falaise escarpée, la vraie Beauté n'ayant pas besoin de la Laideur pour savoir qu'elle est belle !

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

delaColline,

Je n'ai jamais laissé suggérer cela. Quelle infamie vous me prêtez là !

Raphaël Zacharie de IZARRA

delaColline a dit…

Je ne vous prête rien, qui me dit que vous me le rendrez ? Non, je tentais vainement de traiter le problème en amont et les meilleurs remèdes sont les plus amers en ce bas-monde, point d'hydromel pour les Sapiens il me semble. Savez-vous tout de même que la laideur à une vertu? C'est qu'elle fait naître la conscience, cet animal racé qui offre bien des délices à celui qui sait le dompter.

Bien à vous

Anonyme a dit…

"delaColline a dit...

Mieux encore! : jeter les enfants qui ont quelque disgrâce du haut d'une falaise escarpée, la vraie Beauté n'ayant pas besoin de la Laideur pour savoir qu'elle est belle !"

Je vois que vous avez vu le film 300 où l'on prête ce genre de pratique aux spartiates.