mardi 25 février 2014

1042 - Société sans honneur

L’honneur a de moins en moins de sens dans cette société où les valeurs s’inversent, les moeurs se corrompent, le vice devient vertu...

Les hommes qui ont de l’honneur et tiennent à le conserver sont persécutés, bafoués, vilipendés par un système putride, c’est à dire non seulement par l’Etat mais aussi par une partie des citoyens eux-mêmes contaminés par la peste de ce régime anti-honnêteté.

La police est aux ordres de l’officielle corruption, la justice tombée dans la fosse de l’iniquité, le pouvoir au service non pas des citoyens équilibrés mais d’idéologies perverses qui dénaturent l’humain. Et les médias complices -par intérêt purement crapuleux ou doctrinal- entretiennent consciencieusement ces miasmes politico-sociaux.

Comment dans ces conditions défendre le sens de l’honneur, la probité morale, la vertu ?

Laissons tomber l’honneur.

A quoi bon faire preuve de hauteur, à quoi bon s’évertuer à nager à contre-courant d’une société vouée à la ruine, à quoi bon s’ingénier à demeurer debout, digne, propre, intègre, quand tout autour de soi se vautre religieusement dans la fange ? 

Au contraire entrons dans la déchéance avec elle sans état d’âme, profitons de la corruption républicaine pour mieux jouir des noirceurs de la décadence qu’elle nous offre en guise de lauriers car, de surcroit, nous serons applaudis, respectés, valorisés pour avoir contribué à répandre un peu plus de merde dans cette France vouant un culte suprême au déshonneur.

Jetons l’honneur dans les tas de purin de nos porcheries.

La pureté est une notion ringarde pour les pauvres arriérés qui croient encore à la grandeur de l’homme. L’honorabilité à l’ancienne, cela ne vaut plus rien dans ce monde où le bien est devenu le mal, où le péché s’est transformé en bénédiction. Ce que nos aïeux, et pas si loin, nos parents, appelaient sacrilèges, blasphèmes, profanations, ce sont aujourd’hui des “droits pour tous”. Autrement dit des biens de consommation élémentaires.

Envoyons l’honneur jusqu’au fond des trous de nos chiottes.

Si vous promouvez l’honnêteté, le bon sens commun, le respect de vous-même et d’autrui, le salut moral, la bienséance, bref si vous suivez les mouvements de votre coeur imprégné de principes sains et sensés, la voie droite de votre conscience éclairée par la charité universelle, les élans de votre âme animée par le souci du bien commun, alors vous serez harcelés, ostracisés, persécutés, voués à l’opprobre générale et finalement condamnés.

L’honneur ne servant plus à rien, laissons-le pourrir dans nos esprits et déposons ce fumier nouveau au pied de la république afin de mieux faire fleurir le VICE OFFICIEL qui désormais sert de référence morale à notre société.

VOIR LA VIDEO :

http://www.dailymotion.com/video/x1ddiqc_societe-sans-honneur-raphael-zacharie-de-izarra_news

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Tu as raison, c'est une société sans honneur.
Elle donne le droit aux gros connards homophobes, machistes, passéistes et limites antisémites de s'exprimer librement sur les réseaux sociaux.
Quelle honte!

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Quelle honte dites-vous ? Le comble de l'humour involontaire...

L'homophilie est la nouvelle religion de la république matérialiste dévoyée.

Moi je suis allergique à l'homosexualité masculine revendiquée, je n'ai pas le droit ?

Il y en a qui sont fiers d'être homosexuels, moi je suis fier de n'être pas homosexuel.

Raphaël Zacharie de IZARRA

Anonyme a dit…

Quand est-ce que tu t'attaques aux vrais problèmes de la société comme:
– les gens qui ne mettent pas leur clignotant quand ils changent de voies
– les pots de compote trop durs à ouvrir
– les crottes de chien et de chats qui jonchent notre chère ville du mans.
– ou le bruit de la tondeuse le dimanche matin
Voila de beaux sujets pour ton blog avec lesquels tu ne seras pas à côté de la plaque.

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Anonyme,

En ce qui concerne les déjections canines sur la voie publique de la ville mancelle, c'est fait. J'ai écrit au maire Jean-Claude BOULARD qui m'a fort aimablement répondu et a réglé le problème, du moins dans mon quartier, en faisant nettoyer régulièrement les lieux pollués par ces canins oublis.

Raphaël Zacharie de IZARRA