samedi 28 juin 2014

LE CRIME D'UN CHRÉTIEN PERSÉCUTÉ PAR LES LGBT

Vendredi 11 juillet 2014 moi Raphaël Zacharie de IZARRA je vais être jugé au tribunal correctionnel du Mans pour “injures publiques envers la communauté homosexuelle” et “provocation à la haine envers la communauté homosexuelle”.

En termes plus objectifs, pour avoir tout simplement critiqué le mariage homosexuel.

C'est à dire pour avoir tenu un discours différent que celui imposé par la dictature de la pensée unique, pour avoir osé émettre une pensée non édulcorée, une pensée libérée des pressions des lobbys LGBT, bref, pour avoir eu le courage de prononcer des mots simples, clairs, sains, honnêtes, non dénaturés par l'auto-censure...

Hier j’aurais été défini comme honnête garçon, normal, ordinaire, équilibré, sain et sensé. Aujourd’hui avec les oppressions des LGBT et des autres lobbys défenseurs de l'inversion des valeurs fondamentales de la société, me voici présenté comme un vulgaire délinquant, véritable ennemi de l’ordre public, affreux homophobe, méchant rétrograde, intolérant arriéré.

J’ai donc décidé, à la veille de mon procès, de ne plus exercer mon esprit civique puisque l’honnêteté, le sens moral, sont devenus des délits punis par la loi.

La vertu est subversive et le vice, la corruption, la bassesse sont les normes entrées dans les moeurs.

C’est l’esprit de Vichy qui règne actuellement : les âmes intègres sont considérées comme des ennemies du pouvoir car désormais la corruption, c’est le droit.

Je préfère me retirer du combat, m’éloigner de cette crasse et assister avec une vengeresse jubilation à la déliquescence de cette société pestiférée par les lobbys sodomites, féministes et avorteurs.

Moralement j’aurais fait mon devoir de citoyen honnête. Je n’ai rien à me reprocher.

Que la société se vautre allègrement dans la fange ! Je m’en lave les mains.

Et que celui qui demain sera tenté de me reprocher d’avoir lâchement abdiqué, d’avoir abandonné la France à son sinistre sort, que celui-là (car ce sera un des ces adeptes du mariage homosexuel aujourd’hui aveuglés par les hérésies de ce siècle mais qui demain lui feront honte) s’en prenne à lui-même, à son acharnement à demeurer dans l’erreur.

Ceux qui actuellement, ne sachant ce qu’ils font, mettent au pilori les gens probes et lucides comme moi, au grand jour du réveil national reprocheront, j'en suis certain,  à ces courageux contradicteurs leur “faiblesse” face aux puissances maléfiques... L’histoire n’est qu’un éternel recommencement.

Raphaël Zacharie de IZARRA

12 commentaires:

Un monsieur a dit…

Raphaël Zacharie de Izarra, vous ne faites que dire la Vérité.

La France est un des pays d'Europe les plus condamnés pour violation de la liberté d'expression, voyez cette image :

http://img.imagesia.com/fichiers/l6/11_imagesia-com_l6nu.jpg

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Un monsieur,

Sincèrement, pensez-vous que mon texte J'ACCUSE SOS HOMOPHOBIE" pour lequel je vais être condamné le 11 juillet (car je l'ai lu sur le parvis de la maire juste avant la "cérémonie" d'un mariage homosexuel) est haineux, violent, insultant ?

Je commence à me poser certaines questions... Pour le fond je ne regrette rien mais pour la forme, peut-être ai-je fait preuve de maladresse dans la manière d'énoncer des vérités...

Voici le texte :

http://izarralune.blogspot.fr/2013/02/jaccuse-sos-homophobie.html

Raphaël Zacharie de IZARRA

Anonyme a dit…

Vous ne vous rendez même pas compte de l'impact des mots que vous utilisez. Pourtant vous en utilisez beaucoup, de manière très lourde et pompeuse. les pseudos paroles d'autorités basées sur un lexique qui tire sur le religieux n'arrivent pas à combler le vide de vos propos. Vos idées (si l'on peut appeler ça idées) sont dénués de sens. vous critiquez la société et les médias pourtant vous êtes à la littérature ce que NRJ12 est à la culture, bref pas grand chose.

Denis de Dieuleveult a dit…

à Raphaël Zacharie de Izarra :

N'écoutez pas la voix des médisants, vous êtes dans la recherche de Vérité et ça se voit dans votre œuvre. Vous serez peut-être condamné par ces fascistes dégénérés de la nouvelle génération mais vous resterez droit dans vos bottes car c'est ce que vous êtes : un homme et un intellectuel sans compromission, ne changez pas ! La littérature française a besoin de gens comme vous qui pensent en dehors du politiquement correct.

Je vous renouvelle mon soutien face à cette épreuve,

Cordialement

Denis de Dieuleveult

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Denis de Dieuleveult a dit…

copie d'un message adressé au site E&R :

Bonjour,

Je vous contacte à propos des difficultés qui sont imposées à un auteur que j'apprécie et qui je pense pourrait être relayé par votre site.
Il s'agit de Raphaël Zacharie de Izarra, un poète à l'ancienne localisé au Mans qui s'efforce de réfléchir sur la société à travers des textes d'une bonne qualité en général.
Je vous donne le lien où il explique qu'il est convoqué par le tribunal le 11 juillet par les lobbies LGBT : http://izarralune.blogspot.fr/2014/06/le-crime-dun-chretien-persecute-par-les.html.
La plaine porte sur le texte suivant : http://izarralune.blogspot.fr/2013/02/jaccuse-sos-homophobie.html.

Je trouve que cet auteur porte en lui des valeurs saines, même s'il peut paraître excentrique sur certains points, je pense qu'un coup de main serait nécessaire si vous le jugez nécessaire,

Cordialement,

Denis de Dieuleveult

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Denis de Dieuleveult,

L'épreuve est mince à la vérité, mais le symbole fort.

J'ai dit ce que j'avais à dire, je ne reviendrai plus sur ce débat publiquement car je constate que la parole vertueuse est condamnée par la loi des hommes et la corruption des âmes récompensée.

J'ai fait les frais de la défense de la vérité : j'ai gagné ma place au paradis des pigeons. En effet, naïvement je croyais que la liberté d'expression était chose acquise en France, je me suis rendu compte que seule la pensée unique imposée par les lobbys homosexuels et LGBT triomphait sur le reste.

A présent il serait stérile de continuer à faire résonner les trompettes de la vérité puisque nul ne veut les entendre. La meilleure chose qu'il me reste à faire après ce sinistre constat, c'est de promouvoir la Poésie, m'engager dans des paroles certes peu héroïques mais positives.

Puisqu'il n'y a rien à faire dans la dénonciation du vice, il y a tout à faire dans la promotion de la vertu ! Je pense, dans ces circonstances, qu'il est plus constructif de louer le bien encore possible que de critiquer le mal déjà fait.

Raphaël Zacharie de IZARRA

Denis de Dieuleveult a dit…

Dans l'immédiat, vous avez raison, vous êtes obligé de baisser un peu la garde, question stratégie.

En ce qui me concerne, je relance en envoyant derechef une copie de mon message sur les sites de Farida Belhgoul (JRE), Salim Laïbi (Le libre penseur), sur MetaTV (chaine de ré-information), et sur TVLibertes en plus de l'unité E&R des Pays de la Loire.

Une bouteille à la mer peut être, mais j'espère qu'ils vous aideront à rassembler du monde pour le jour J.

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Denis de Dieuleveult,

Merci d'alerter tous ces gens sur mon petit cas personnel, cela me touche.

Ce ne sont pas les LGBT directement qui m'ont envoyé au tribunal mais c'est là, disons, le résultat de leurs influence grandissante.

Je voulais dire que je cesse définitivement le combat après avoir dit TOUT ce que j'avais à dire. Inutile de continuer à vouloir éteindre l'incendie. La civilisation s'effondrera -ou renaîtra- avec ou sans moi. Je ne m'occuperai désormais que de Poésie. Je ne m'expose plus au feu destructeur du vice étatisé.

Me sacrifier ainsi serait stérile, moi j'ai besoin de vivre pour répandre sur le monde la Poésie.

Raphaël Zacharie de IZARRA

Un monsieur a dit…

Raphaël Zacharie de Izarra,

En ce qui concerne le texte incriminé, ceux qui vous accusent d'homophobie ont du omettre de lire attentivement ce passage :

"Nous souhaitons sauvegarder une société sensée, juste, saine où chacun d'entre nous, homosexuels comme hétérosexuels, peut avoir sa place !"

Votre texte n'a pas pour cible l'homosexuel en tant que tel, il dénonce clairement les excès de prosélytisme du mouvement LGTB et l'impudeur ostentatoire de leurs affiliés.

La nuance est de taille, et mérite d'être soulignée plutôt dix fois qu'une.

Je vous témoigne tout mon soutien pour cette épreuve, et vous remercie une fois encore pour le plaisir que vos mots offrent à ceux qui savent les lire.

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Un monsieur,

Mon texte est très clair justement sur le point crucial que vous relevez mais JAMAIS cette nuance n'est perçue (ou est systématiquement ignorée, de mauvaise foi je suppose)...

Toute critique du "système homosexuel " est perçue comme de l'homophobie.

Alors OUI je suis homophobe. Totalement. Pour couper court à toute accusation stérile.

C'est à dire que je refuse les valeurs prioritaires imposée par les lobbys homosexuels. Je déteste la promotion de l'homosexualité, le mensonge consistant à faire croire que l'homosexualité c'est la panacée, etc.

Et d'ailleurs même si j'avais réellement été homophobe, nul n'aurait le droit de m'interdire de l'être. Homophobe je le suis, oui. J'ai peur de l'homosexualité (homo - phobe) imposée comme modèle dominant du couple.

L'homosexuel ne devrait pas être honoré parce qu'il est homosexuel mais faire partie intégrante de la société comme n'importe quel autre citoyen. Ni plus ni moins. Ce qui est très loin d'être le cas actuellement, les homosexuels les plus vindicatifs et les plus impudiques se posant en victimes de l'intolérance !

Le comble des combles...

Raphaël Zacharie de IZARRA