samedi 13 décembre 2014

GUERRE DES RACES MAIS SEULEMENT DANS UN SENS

Sur l’affaire du Noir assassiné par un Blanc en Amérique du Nord, moi-même esprit pourtant lucide, j’étais sournoisement manipulé par les politiques et les médias. 

Sur FACEBOOK un anodin commentaire vient de m’ouvrir les yeux, pauvre mouton que j’étais ! Il y a des manipulations médiatiques et politiques tellement ancrées en moi comme chez la plupart des gens, et depuis si longtemps, que ces aberrations semblent normales... 

Or elles ne le sont pas et c'est peu à peu, par petites touches, que je me défaits de l'embrigadement insidieux dont j'ai été la victime depuis toujours... 

Je suis lucide pour certaines choses et encore totalement sous emprise de la manipulation générale pour d'autres. Moi aussi, avant que l’on ne me fasse prendre conscience de cette aberration, je bêlais avec le troupeau sans me rendre compte que l'inverse était impensable, à savoir manifester contre des crimes de Noirs envers des Blancs, relever le fait racial toujours dans un sens et jamais dans l'autre. 

Les journalistes comme les politiques s’interdisent ontologiquement de relever l’appartenance ethnique des délinquants lorsque ceux-ci sont des Noirs, des Arabes, des Juifs, bref lorsque ce sont des non Blancs. 

Les statistiques en France sur ce sujet sont d’ailleurs légalement interdites. Mais lorsqu’un Blanc se rend coupable d’agression contre un Noir, un Arabe , un Juif, bref un non Blanc, alors c’est un déchaînement de protestations populaires, médiatiques, mondaines, politiques ! 

Et dans ce cas le fait racial est relevé, dénoncé, martelé ! Et ce, non seulement en toute illogique mais, ce qui est plus grave, en toute illégalité puisque et la législation en vigueur et l’idéologie dominante et la déontologie françaises interdisent formellement de spécifier l’appartenance ethnique d’un agresseur ! 

C’est sur ce genre de “détail” que je mesure l’ampleur du viol de ma conscience par les marionnettistes pro-homosexuels, pro-GAY PRIDE, pro-féministes, pro-avortement et et anti famille ! 

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Mr Izzarra,

Votre tour viendra! votre plume et vos articles sont tous simplement nuls!

On n'y lis toutes vos frustrations intellectuelles et votre régression permanent vers vos traumatismes d'enfance qui sont la source de vos articles abjectes, narcissiques, dans lesquels vous tentez de dissimuler votre fond malsain, cupide, intolérant, et inerte par une plume qui n'offre en tout et pour tout que de l'opinion de bas niveau....vos vieux jours arriveront aussi vite que votre résignation vous a bouffé le cœur et transformé en un piètre écrivain avec votre plume arthritique avant l'heure...et ce jour-la..Dieu que je ne voudrais voir votre pitoyable arrogance et cynismes se transformer en demandeur de salut...pathétique!

Raphaël Zacharie de Izarra a dit…

Anonyme,

Mon enfance fut merveilleuse.

C'est étonnant ces gens qui concluent sans savoir...

Vous parlez d'intolérance en moi, mais quel rapport avec ce texte ? Si vous n'êtes pas d'accord avec les faits que je relate, cela s’appelle tout simplement un dénie de réalité. C'est ainsi : on fait tout un fromage lorsqu'un Blanc agresse un Noir et lorsque c'est l'inverse, on se tait au nom d'une déontologie à sens unique...

Votre cécité sur ce point confine à la schizophrénie gauchiste.

Au fait je vous rappelle que je suis anti avortement, anti féministe, anti mariage de sodomites entre eux et suis allergique à la promotion de l'homosexualité.

Ca s'appelle avec des opinions et le courage de les défendre. Evidemment je ne suis pas un caniche de gauchiste décadent, épilé, castré, homosexualisé... Excusez-moi d'être propre et intègre.

Raphaël Zacharie de IZARRA

Raphaël Zacharie de Izarra a dit…

Anonyme,

Votre anonymat d'ailleurs est très révélateur de votre mentalité.

Même en virtuel le courage vous manque. Ne parlons même pas de noblesse...

Raphaël Zacharie de IZARRA