lundi 5 janvier 2015

GUSS DX, FUMÉES PICTURALES OU RÉALITÉS SPECTRALES ?

GUSS DX, c’est à dire Guillaume le chasseur de fantômes, a initié une vaste agitation sur le NET tournant autour des fumées paranormales...

Vraies ou fausses, ces manifestations obscures suscitent bien des interrogations de la part des curieux et des sceptiques... Louable entreprise au premier abord que d’enquêter de manière impartiale sur un sujet aussi flottant que périlleux. Sauf qu’avec le succès de ses reportages, ce qui au départ était implicitement présenté comme simples hypothèses est devenu, semble-t-il, religion d’état sur la planète rigidifiée et sans nuance des post-pubères avides de sensationnel. En effet j’ai découvert, dans un second temps, que le public de Guillaume se composait essentiellement d’adolescents exaltés et romantiques... Pour ne pas dire passablement écervelés mais je vais rester courtois... Disons que notre chasseur de fantômes s’est attiré bien malgré lui un auditoire conquis d’avance, je veux parler de ce juvénile public d‘émotifs sensibles aux images et fort peu exigeant pour tout le reste, c’est à dire l’analyse froide et la réflexion rigoureuse.

Guillaume a cartonné dans une tranche d’âge, que certains prétendront ingrate, et moi en tout cas je le prétends, aisée à se mettre dans la poche dés lors qu’on lui tend sous l’angle ludique des sujets clinquants. C’est comme s’il avait présenté un wagon de frites à des hordes de belges affamés...

Guillaume, toujours professionnel, emploi le ton convenu qui fait sérieux et les grosses ficelles qui vont avec. Ce ton sied parfaitement à ses explorations de l’invisible et ne le lui reproche nullement d’adopter cette forme journalistique. En soi rien de critiquable à ce propos. Il a fait le choix de la crédibilité sur-jouée, pourquoi pas ? Ce n’est pas le problème. Cela ne rend que plus captivants ses reportages.

Sauf que sur les jeunes esprits faibles et influençables composant son public, cette forme professionnelle induit nécessairement un phénomène d’adhésion immédiate et irréfléchie. Lorsque l’image tapageuse rempli tout l’espace mental du spectateur peu armé pour la critique, hé bien il n’y a plus de place pour la critique précisément...

Sans oublier que ses reportages, qu’ils soient truqués ou non peu importe, risquent de faire naitre de malsaines vocations chez ces tendres cervelles parfaitement ignorantes des réalités cachées qu’elles voudront tenter de pénétrer... La plupart des adolescents sont totalement inconscients et beaucoup se livrent à des jeux occultes qui les expédient directement dans des abîmes intérieurs parmi les plus sinistres. Pour certains les conséquences de ces pratiques sulfureuses peuvent être réellement funestes on ne le répètera jamais assez. D’ailleurs Guillaume l’a bien spécifié au cours de ses reportages, mais combien ont retenu le conseil ? Eblouis par le “faste occulte” si je puis dire de ces enquêtes sur le terrain, les jeunes gens se feront malheureusement piéger par la forme, attirés comme des papillons par les lueurs délicieusement blafardes de ses appareils de vision nocturne... Sans voir le ténébreux danger tapi hors-champs.

Les reportages de Guillaume devraient s’adresser à un public adulte averti et non pas à des gamins en pleins chamboulements hormonaux incapables de faire la part des choses, ignorant tout des traditions religieuses, qu’elles soient chrétiennes ou non, et surtout des études érudites de démonologie en croyant tout savoir à travers la lorgnette simplette d’INTERNET...

Il est évident que je crois à ces phénomènes abordés de manière immédiate et empirique par les caméras de Guillaume. Mais je crois également à la critique des faits comme je crois aux possibilités de suggestions, de sur-interprétations, d’illusions, voire de franches falsifications. Je dirais même que j’aurais en réalité tendance à prendre tout d’un bloc les reportages de Guillaume comme des choses authentiques et c’est justement parce que tout paraît tellement trop vrai, trop beau, trop prévisible que le doute a émergé.

Bref, je demande à voir et à revoir et non pas à gober bêtement. Et surtout, étant donné que Guillaume n’a pas assez insisté sur la question, je tiens à mettre en garde les jeunes esprits inconséquents, subjugués par ces reportages, contre les dangers concrets  de ces choses hors de leur portée mentale et spirituelle ! Au moins, moi je l’aurais dit.

Raphaël Zacharie de IZARRA

VOIR LA VIDEO :

http://www.dailymotion.com/video/x2e0fui_reaction-revelatrice-d-un-maire-a-propos-des-roms-raphael-zacharie-de-izarra_school

Aucun commentaire: