jeudi 26 mars 2015

"JE SUIS CHARLIE", SLOGAN DES OVINS

Brandir une pancarte "JE SUIS CHARLIE" est un geste mimétique bête et irresponsable à la portée du premier mouton venu. 

C'est à dire à la portée, entre autres victimes de l'insidieux embrigadement gauchiste, des jeunes idéalistes primaires défendant un humanisme de surface, d'émotivité, voire de sensiblerie et non de fond. 

Bref, arborer un panneau "JE SUIS CHARLIE" est une réaction d'une grande puérilité humaine et d'une parfaite immaturité politique... C'est exactement comme le fait d'arborer les portraits du CHE GUEVARA ou de RIMBAUD qu'on trouve esthétiques : adoptions naïves d'idéologies induites par des apparences flatteuses (combattants photogéniques = cause juste). 

Plus méritoire, plus digne, plus pertinent, moins superficiel est d'avoir le courage de réfléchir, de garder une indépendance de pensée, d'oser l'esprit critique, au lieu de bêler en choeur avec la masse docile sur des slogans pré-mâchés qui sous-entendent une vaste manipulation collective.

Ce que je dis là est pourtant d'une extrême banalité, une chose allant de soi, je ne comprends pas que je doive rappeler cette évidence à mes compatriotes. Comment en est-on arrivé à un tel degré d'abrutissement des foules françaises ?

Aucun commentaire: