dimanche 10 mai 2015

1112 - La Lune est un fruit pourri

Je suis attiré par son visage spectral, son air éthéréen, sa chevelure de blonde, ses yeux dans le vague...

Mes rendez-vous nocturnes avec Madame la Lune sont pourtant maladroits, tapageurs, pitoyables.

Je lui chante des cantiques sacrés avec ma voix de casserole et elle me répond par de longs silences mortifiants.

Son injurieuse indifférence pour ma flamme clownesque fait des étincelles dans le cirque cosmique : je crois que le firmament rigole jusqu’au zénith de ce guignol que je suis, s’agitant dans l’arène de l’infini.

Madame Sélénée s’amuse de se faire passer pour un mystère aux yeux des poètes crédules, alors qu’en réalité c’est une pure banane ronde qui se fout de la fiole des adeptes de la lyre !


VOIR LES DEUX VIDEOS :


31 commentaires:

Anonyme a dit…

Lune es-tu cette immuable clarté
Laissant nos pensées en aparté
Confidente silencieuse complaisant
Au rendez-vous des coeurs aimant
Dans l"espace sidéral en liberté
Où l"amour est sémantique vérité
Indomptable incorrigible version
Rayons de sentiments en jonction
Unique perpétuelle joie à l'infini
Poe & Sie

Ana Theodora a dit…

C'est bien que vous évitez le mot "poésie" ça n'a rien en commun avec la versification sans âme ni cœur, mais injurieux de le suggérer par le pseudonyme. C'est la même Mimosat qui cache sous un autre pseudonyme son vide d'esprit.
Dommage, ce texte izarrien sur la Lune est réellement poétique et aurait mérite une appréciation sincère, pas une auto-gratification du bout de votre plumette d’élève médiocre.
La vrai poésie, comme le vrai Amour ne cherche pas se faire passer pour des choses flatteuses comme poète, poésie, artiste....

Ana Theodora a dit…

Pour cet esprit qui sonne comme une cruche vide qui se fait appeler Mimosat ou Poe Sie, ou Anonyme, ou comme il voudrait, mais le son reste un écho de casserole vulgaire, j'avais déjà écrit ça:

30 avr. 2015 17:27:00
Ana Theodora a dit…
"Pour Mimozart
J'observe depuis longtemps votre passage niveau midinette sur ce blog.... Vous êtes un vrai mystère pour moi, car la vibration de vos émotions vous recommanderait plutôt pour la lecture des blogues dédiés au verni d'ongles . Ça pourrait sembler dur, mais c'est très charitable de vous dire qu'en faisant de la "poésie" vos vers me rappellent les vers de terre pas le vol vers le ciel. Je ne supporte pas l'imposture littéraire, monsieur de Izarra non plus, alors je me demande pourquoi ne vous le dirait-il, lui-même....il espère, je pense que vous vous élèverez un jour assez pour vous rendre seul(e) compte de plein de choses. Mûrissez donc de cervelle! C'est triste de transformer un Astre comme Izarra dans un médiocre canevas de vos rêves d'éprisette nulloche sinon même de fausse amoureuse. Je vous donne mon adresse de mail si vous voulez éclairer ce mystère dans ma tète: stellaanna284@gmail.com"
2 mai 2015 10:46:00
Ana Theodora a dit…
Toujours pour Mymozart
S'il est, comme vous dites, dans votre coeur, je n'ai pas le droit de mépriser quel amour que ce soit, mais, alors, écrivez-lui en privé, assumez et endurez la boue et le sang qu'un amour hors l'abri de la légitimité suppose ( quoi que je doute que vous soyez capable de vous en rendre même compte, ce n'est point rose ce qui vous attendrait, c'est sacrificiel), ne l'embarrassez plus publiquement de vos vers...de terre. Sans vous rendre compte ça le vulgarise et c'est insupportable.
Liliana

Ana Theodora a dit…

Idée pour Mimosart /Poe Sie....
Faites-vous un blog et postez-y vos stériles vantardises d'ado.Libre a vous de vous y exprimer tout le "talent" et tout votre "amour" . Donnez le lien a Monsieur de Izara, puis, il y ira vous lire, si ça l’intéresse, sinon, cessez de polluer la VÉRITÉ de la Littérature par le mensonge de vos vers.
La proximité de votre esprit a la création izarrienne est un grave péché devant le Ciel. Pour être plus claire, oui, l'astre izarrien nous illumine tous de ses rayons, ça ne donne nul droit aux bêtes de quitter leur étable pour meugler vers le firmament, tant qu'elles restent des bêtes.

Anonyme a dit…

Les commentaires en vers et rimes
Sont dediés de façon anonyme
Apprecier librement la lecture
L'ecriture n'est pas forfaiture
Ni imposture "de vers de terre"
Quelque soit le style d'art?ether?
Ni blaspheme de quelque religion
Ne soyez pas concerné(e)
Leçon de morale!donnez à vos légions
Poe & Sie

Ana Theodora a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Ana Theodora a dit…

1. L'anonymat n'excuse ni cache la médiocrité de l'esprit qui s'y dissimule.

2. Ce n’était pas une leçon de morale, mais de sensibilité et de discrétion. Vos rimes sont le plus véritable tue-poésie et la pire contradiction de l'amour qui soit.
3. Il m'est évident que je parle en vain, alors je vous laisse versifier dans les "hauteurs" des mots ronflants, j'ai déjà fait trop de charité avec vous en vous disant la VÉRITÉ....ça ne m’empêche point de sourire devant votre "immuable" "jonction" avec la "sémantique" du non-sens quasi-absolu dans tout ce que vous dites.
Moi, je signe de mon vrai nom.
Liliana Dumitru

Ana Theodora a dit…

Mimosart....
j'avais oublie le mot "perpétuelle"...très, beau, très poétique, très sincère, bien sur, pas du tout recherche....émouvant... a en pleurer...

...En vous exprimant de la sorte, en vers...de terre, vous vous assumez le risque de rester une "perpétuelle" pollution de l'ART...et une "perpétuelle" salutaire moquerie pour mes mots...en prose...pas rose...
Liliana

Ana Theodora a dit…

Il est vrai que je suis un critique dur, car je vous considère une injure pour Monsieur de Izarra. Si on respecte ses frères humains, on leur châtie l'impertinence comme je fais avec la votre, sans pitié .
Dire aimer Izarra et pondre des fadasses "perpétuellement" comme vous le faites c'est du mensonge éhonté et je suis née sur cette Terre pour révéler la vérité. A votre niveau, c'est injurieux d’apprécier Izarra, injurieux pour lui,... Il vous plait car il écrit sur la Lune; n'importe quel idiot qui écrit sur la Lune des choses littérairement nulles pourrait plaire a votre petit esprit d'écervelée primaire. A propos... si je vous appelle "écervelée primaire" j’offense qui? Un pseudonyme? Un anonyme? Qui?
Grandissez,je veux que votre bien, je vous aime, la ou vous vous trouvez, parmi les vers au fond de la Terre.
Liliana Dumitru

Anonyme a dit…

pour/ Ana Theodora

Votre premier degré de traduction
Imprime en tout votre opinion
Ce blog est à ciel ouvert
Sans qi'il y ait haine ou guerre

En quoi ça peut vous nuire
Si un amour peut se construire

Peu importe votre avis
L'amour se dit en poésie
Clair concis sans vous offenser
Essayez de pas polluer vos pênsées
Poe & Sie

Ana Theodora a dit…

Si je vous dit que vous êtes d'une stupidité affligeante ce n'est pas de la haine, c'est un salutaire pied au cul pour vous faire avancer.
Liliana

Anonyme a dit…

Pour / Ana Theodora
Liliana Dimitru

Azur ou tenebre merde ou OR
Laissez s'exprimer
Avec chacun sa responsabilité

Citation Izarra( apres des ignominies calomnieuses en commentaires )
Poe & Sie


Anonyme a dit…

caca

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Anonyme et Ana Théodora,

Je suis pour la liberté d'expression de tous. En effet ce blog peut aussi faire office d'échanges entre mes laudateurs ou entre mes détracteurs. Je trouve d'ailleurs cela sain, vivant, heureux.

Raphaël Zacharie de IZARRA

Anonyme a dit…

Ana Theodorat
Liliana Dimitru

Ce blog est libre à ciel ouvert
Mais les jets d'indelicatesses
Des paragraphes de maladresse
Font des taches dans votre tete
En éloge à votre plumette
Volant au ras des paquerettes
Ces lignes vous les projettent
En pleine figure "grosse vachette"
Poe & Sie

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Anonyme,

"Vachette", "pâquerettes", "taches"... Bien dit !

Moi j'aime les mots qui volent.

Raphaël Zacharie de IZARRA

Anonyme a dit…

Bonjour Izarra !

Merci pour votre blog !
Les susceptibilités se réveillent
Quand la lune nous émerveillent
De syllabes en syllabes si ça rime
N' en déplaise c'est pas un crime?

Le chant d'amour en poèmes
Fredonnent les gens qui s'aiment

Votre relais a surement surpris
La décadence d'esprit
Animosité dans tels écrits
Injurieux bas étage de mépris

Eclairage!une simple phrase suffit
Poe & Sie
Méconnaissant la libre poésie


Ana Theodora a dit…

Anonyme,
Je ne suis pas du tout surprise...chez Monsieur de Izarra c'est du simple jeu izarrien que je connais depuis très longtemps....
Liliana Dumitru

Anonyme a dit…

Ana Theodora
Liliana Dumitru

Vouz avez des comptes à régler
Avec des noms que vous citez
En nombre de pseudo-anonymés
Vous avez tout ça dans le nez?
Que de casseroles vous trainez!
Qu'est-ce qu'ils ont donc fait...?
Soignez-vous "Foutez-nous LA PAIX"
Poe & Sie

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Anonyme,

Liliana est certes rude mais elle n'a pas tort, pour le fond.

En effet je suis une plume exigeante, un esthète intransigeant, un prince invivable et il est vrai que je déteste qu'on m'adresse des mots qui ressemblent à des limaces.

Je préfère encore les orties aux roses, en pleine face. Une offrande arrosée d'acide formique, c'est bien meilleur pour mon équilibre esthétique que de la guimauve.

Si vous voulez m'approcher, tendez-moi une badine que je vous batte et vous réveille, non votre main afin que je vous caresse et vous endorme...

Raphaël Zacharie de IZARRA

Anonyme a dit…

A qui adressez-vouz vos textes?
A un public libre !
Ne soyez pas concerné
Par des roses parfumées
Appréciez les grosses vaches
Pour l' usage des cravaches
Poe & Sie

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Anonyme,

Je ne peux ici que vous donner raison. Les grosses vaches méritent la cravache, oui cela est vrai.

A vous je destine des fleurs car je devine la gazelle sous votre plume.

A Liliana j'adresse mes enclumes.

Raphaël Zacharie de IZARRA

Ana Theodora a dit…


Pourquoi êtes vous si cruel envers moi, Monsieur de Izarra?

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Ana,

Si je suis si cruel envers vous c'est parce que je préfère les fines ailes aux grosses poires, les tourterelles aux coches, les papillons aux cafards. J'écrase de mon talon inflexible tout ce qui est noir, laid, lourd. Et souffle sur ce qui est léger, coloré, aérien. Mymozart est une gazelle, tandis que vous êtes une grosse vache même pas normande mais roumaine.

Raphaël Zacharie de IZARRA

Ana Theodora a dit…

Monsieur de Izarra

Au moins, je suis intelligente. Je ne renoncerais jamais a mes nuerons finement taillés pour avoir une taille fine, si je devrais a choisir entre les deux. Je me considère supérieure a la plupart de mes semblables.

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Ana,

Votre supériorité réside surtout dans l'ampleur de vos flancs "vachiers". Je n'ai encore jamais vu, sachez-le, une femme se vanter de sa taille d'ogresse et autres désavantages esthétiques !

Vous êtes pire qu'une vache roumaine, vous êtes une vache de cirque, c'est à dire une bovine clownesque !

Au moins nos vaches normandes en France sont élégantes, fines, racées. Vous, vous êtes une vache rugueuse, épaisse, flasque. Une vraie vache des Carpates en somme !

Raphaël Zacharie de IZARRA

Ana Theodora a dit…

Oui,
Même mes défauts sont des qualités, comme disait jadis je ne sais plus quel esthète., donc, pas de défaut chez moi.. tout comme cet esthète de province ( et dans la même mesure que celui-ci ) je suis parfaite.

Anonyme a dit…

caca je vous dis!

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Ana,

Puisque vous préférez les mots amers aux mots mielleux, recevez en pleine poire cette tarte aux rats crevés.

Enivrez-vous du vinaigre de ma plume trempée spécialement pour vous plaire dans le rouge océan de vos frustrations de vache insatisfaite.

Recevez en pleine face non la salive de mon mépris (qui serait encore trop délicieuse pour vous) mais les crachats méchants de Sarah, de Nathalie, d'Ophélie. C'est par leur bouche interposée que je vous destine ce fiel mérité !

Ces femmes, toutes minces et belles, se moquent de vos prétentions grotesques d'accéder au trône izarrien. Vous la gueuse, elles les princesses.

C'est l'amertume de leurs crachats que vous devrez avaler, enrobés de la brûlure de mon mépris.

Quant à moi, je réserve le suc de mes lèvres pour ces trois femmes qui vous adressent leur venin.

Je baise passionnément celles qui vous injurient.

Je vous crache à la face par amantes interposées !

Raphaël Zacharie de IZARRA

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Ana,

A Ophélie j'offre une jolie robe mettant en valeur sa taille fine. Devant Sarah je m'agenouille tel un chevalier et lui baise respectueusement, amoureusement la main. Pour Nathalie je fais naître sous ma plume un firmament de roses et de papillons.

A vos pieds je dépose une belle boîte blanche et brillante entourée de rubans flatteurs. Vous la pressez doucement contre votre coeur battant, heureuse de ce cadeau inespéré venant de moi.

Qu'est-ce donc ? Un diamant ? Un poème floral ? De la dentelle d'Alençon ? Des merveilles de verre ? Des éclats d'or et d'étoiles ?

Lorsque vous ouvrez la boîte, une chose noire et puante en surgit et se jette sur votre visage pour le mordre et le griffer : un énorme rat.

Raphaël Zacharie de IZARRA

Ana Theodora a dit…

Merci, c'est un Rat divin !