dimanche 12 juillet 2015

1119 - Hypersensibles mollassons

Je ne supporte pas les êtres hypersensibles. Les gens trop émotifs sont des brindilles, des crevettes, des oeufs de poulette.

Moi j’aime les zèbres à mon image : les durs, les forts, les increvables. C’est à dire les lions.

Je préfère les chênes aux roseaux, les loups aux caniches, les aigles aux moineaux.

Un hypersensible ça tremble, ça pleurniche, ça craint le froid, le chaud, le tiède, ça se laisse ébranler par tous les vents, emporter par les jours qui passent, briser par les mots. Ca s’alarme pour des riens, se retourne sur des ombres, prête attention à des chimères, se laisse endormir par des sornettes. Ca a beaucoup à dire sur bien peu de choses...

Avec moi les hypersensibles sont vite KO. Je souffle sur leur face de plâtre comme le ferait un ouragan sur une marguerite. Avec ces romanesques douillets, je suis comme un taureau qui fonce sur des papillons ! Ha si je pouvais rendre ces guimauves aussi solides que le granit, changer ces bananes flasques en d’âpres et anguleux silex !

L’hypersensibilité est le terreau des ramollos, des perdants, des victimes, des faibles. Eprouver des sentiments intenses pour une fourmi écrasée, une feuille morte, un vase brisé, c’est déplacé.

L’insensibilité, la froideur, le cynisme, l’humour noir, le rire cinglant et la pensée féroce sont les instruments naturels, ludiques et pédagogiques avec lesquels je combats la molle, mielleuse, morbide hypersensibilité qui transforme en larves navrantes les enfants de Zeus.

VOIR LES DEUX VIDEOS :

https://www.youtube.com/watch?v=6HJg4Wg0MI4

http://www.dailymotion.com/video/x4esovb

https://www.youtube.com/watch?v=RXsFAhejGFM&feature=youtu.be

http://www.dailymotion.com/video/x2xsiiu

https://www.youtube.com/watch?v=xZpoi-RdjX4&feature=youtu.be

Aucun commentaire: