vendredi 24 juillet 2015

JE SUIS HOMOPHOBE

"Homophobe" étymologiquement cela veut dire à peu près "avoir peur de l'homosexualité". 

On a parfaitement le droit d'avoir peur de l'homosexualité.

On peut aussi détester l'homosexualité, ce qui est exactement mon cas. Nul n'a le droit d'obliger les autres à aimer l'homosexualité.

Et puis on a également le droit de critiquer l'homosexualité sans devoir être considéré comme un "affreux homophobe".

"HOMOPHOBE" n'est pas une injure ni un gros mot et ne devrait pas être employé dans un esprit réprobateur, culpabilisant.

Si on a le droit d'être homosexuel et de le clamer haut et fort on a aussi le droit de ne pas l'être et de le revendiquer avec autant d'aplomb. Si on a le droit d'être fier de son homosexualité, on a également le droit d'être fier de ne pas être homosexuel.

Ce terme "HOMOPHOBE" n'a rien de péjoratif. Son emploi abusif dans ce sens injuriant est pervers de la part des intégristes de l'homosexualité. Le vocable "HOMOPHOBE" ne devrait pas être associé à la honte. Etre homophobe ne signifie pas être un pestiféré. Un  homophobe est une personne n'aimant pas l'homosexualité et sa promotion.

Ce qui est le droit le plus légitime de chacun d’entre nous.

Je suis totalement homophobe. Et fier de l'être. Merci de bien vouloir respecter ma différence.

Raphaël Zacharie de IZARRA

Voici la réponse que j'ai faite à un détracteur homosexuel hystérique, vulgaire et irrespectueux à qui j'ai soumis mon texte :

STOP Á LA DICTATURE HOMOSEXUELLE QUI PERSÉCUTE SES DÉTRACTEURS ET NIE LEUR DROIT D'EXPRESSION !

Vous incarnez parfaitement, à travers votre réponse injurieuse et outrancière l'intolérance et la perversité de l'intégrisme homosexuel. Excusez-moi de ne pas adhérer pas à votre religion homosexuelle, de ne pas me prosterner devant l'homosexualité érigée en culte impérieux... Non je ne suis pas un admirateur de l'homosexualité, cela fait-il de moi un pestiféré ? Oui à vos yeux. Votre seule réponse jette la suspicion sur la réalité de la défense de l'homosexualité. Si vous représentez cette réalité, permettez-moi de vous dire qu'elle est peu aimable.  Cette intolérance homosexuelle érigée en système n'est ni plus ni moins qu'une discrimination généralisée à l'égard de toute pensée différente de la pensée homosexuelle. Votre monde merveilleux fait d'homosexualité et de prétendue ouverture d'esprit, en réalité on appelle cela une dictature.

Est-ce que je vous oblige à aimer la soupe aux navets si la simple idée de ce mets vous donne envie de vomir ? Respectez donc mon droit d'être allergique à l'homosexualité. Respectez ma différence, mon indépendance d'esprit, mon courage de penser autrement qu'un mouton.

Votre propos outrageant ne plaide guère en votre faveur. Si c'est cela l'homosexualité, si c'est l'injure, la vulgarité, le mépris et l'intolérance envers ceux qui ne partagent pas vos valeurs, vos moeurs, vos dérèglements, alors je l'abhorre encore plus, cette homosexualité que l’on voudrait nous vendre comme un progrès. Et croyez-bien que votre réaction infâme sera retenue et publiquement dénoncée comme étant révélatrice de la sordide réalité de la mentalité homosexuelle. Pour le dire plus brièvement vous me prouvez à travers votre propos injurieux, hystérique et totalitaire cette évidence : homosexualité = irrespect.

Moi je suis là pour dénoncer les méfaits de cette dictature homosexuelle qui commence à empiéter sur ma liberté de pensée. Vous n'avez pas le droit de m'exclure du débat public au nom de la défense de vos dérèglements érigés en système totalitaire. C'est justement cela que je dénonce et combats : votre esprit d'intolérance déguisé en ouverture d'esprit.

J'ai le droit de penser que l'homosexualité est une anomalie, une perversité quand il y a revendications abusives avec lois liberticides. J'ai le droit d'être homophobe et de le revendiquer.

Vous appelez harcèlement la défense de mes idées.

Moi j'appelle perversion des moeurs vos revendications malsaines.

Et si vous me refusez mon droit de m'exprimer je peux porter plainte pour discrimination.

Raphaël Zacharie de IZARRA

2 commentaires:

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Anonyme,

Votre commentaire est puéril, bête, vide, insignifiant. Preuve de votre absence d'argumentation, mais aussi de votre vulgarité et .de votre vacuité.

Raphaël Zacharie de IZARRA

Anonyme a dit…

"homophobe n'est pas une injure ni un gros mot et ne devrait pas être employé dans un esprit réprobateur, culpabilisant."
Mais d'après vous, pourquoi les homo se battent? Vous auriez du dire:
"HOMOSEXUEL n'est pas une injure ni un gros mot et ne devrait pas être employé dans un esprit réprobateur, culpabilisant."
Et comme ça vous seriez quitte miuu!!
signé: LE chat noir des internets