mardi 15 septembre 2015

1131 - J'attends la neige

J’attends que la neige tombe, qu'elle change le monde en un vaste refuge d’esthète, éphémère et sublime.

Dés l’apparition de cette lave immaculée jusqu’à sa fonte, je ne suis plus qu’un hibou errant dans la nuit glaciale. Et je m’enivre de ce givre qui effraie les frileux et fait chanter les hôtes de l’hiver.

Mon coeur n’est pas un soleil ardent mais un diamant fait d’eau gelée dédié au Cosmos. C’est une pierre pure, dure, sévère et limpide comme le cristal reflétant les lointains espaces sidéraux, les inaccessibles océans stellaires, les pensées issues des confins de l’Esprit.

Insensible aux misères humaines, il ne brille que pour les causes désincarnées, les êtres sans émotion, la Poésie, la voûte nocturne et la banquise.

J’attends que la neige recouvre tout : sous la poussière nivéenne je me change en créature d’idéale lumière. Je suis alors l’image immatérielle d’une froide chandelle éprise de beauté figée.

Quand l’écume de décembre fait taire les rampants et rentrer les moutons, je m’éteins au monde pour me rallumer aux étoiles. Là, je deviens une statue contemplant l’infini. Et avec mes ailes de marbre, je rejoins l’éther.

J'attends la neige car ce qui bat dans ma poitrine n’a pas de chaleur, pas de sève, pas de couleur. Mais ce qui illumine mon front est fait de ciel, et rien que de ciel.

VOIR LA VIDEO :

https://www.youtube.com/watch?v=qJoJXI4ofyA&feature=youtu.be

http://www.dailymotion.com/video/x370h0m

17 commentaires:

Anonyme a dit…

Votre ciel ne signifie pas nécessairement le paradis des anges...l'enfer du froid est immatériel tout comme les ailes des anges. Les anges sont des êtres de feu d'amour divin, pas des glaçons . La vie palpite, pleure,prie, aime, hurle et chante, la mort est froide comme vous.

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Anonyme,

Les palpitations du coeur, la chaleur des corps, les sentiments, les rires et les larmes, bref les clichés, c'est la mort de la littérature.

Raphaël Zacharie de IZARRA

Anonyme a dit…

FAUX, mon pauvre. Ni HUGO ni les autres GRANDS de la Littérature n'ont été des âmes figées dans le glaçon des illusions: il ont tous eu des sentiments, des rires, des larmes, des sympathies et des empathies. Vous ne les avez pourtant pas dépassé, que je sache....

Anonyme a dit…

Sentimentalement!
La poésie de l'être unique
Fibre d'inspiration
Fièvres des mots lyriques
Charment nos émotions
Et le coeur évidemment

Anonyme a dit…

Ne vous cachez pas derrière les vers emphatiques, mousseux de fausseté de l'autre Anonyme. Revenons vers ce qui compte vraiment. Ce que je dis est profondément vrai: Aucun grand auteur dans l'histoire de la Littérature n'a fait l’apologie de la mort vivante comme vous. Aucun n'a incarné le Tartare du froid éternel comme vous, qui ne vous comparez même pas avec eux ... pour l'instant, peut-être, mais ne vous comparez pas. Vous rejetez la VIE, la vraie, tout en la confondant avec un quotidien de minable pauvre type, vous niez de toutes vos forces la vérité et vous enfermez à double clé loin de ce que vous êtes en réalité.

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Anonyme,

Au contraire mon texte est un hymne à la Vie. Non pas la vie animale, mais la vie poétique. C'est à dire spirituelle.

Quasiment tous mes textes ne parlent que de cela, entre les lignes.

Ce que vous appelez "la VIE, la vraie" n'est que banalités ressassées à longueur de siècles, voire futilités indignes de mes hauteurs.

Vous n'avez pas compris l'esprit de ce texte, c'est évident. Où voyez-vous l'apologie de la mort dans mon texte ? C'est EXACTEMENT TOUT LE CONTRAIRE.


Raphaël Zacharie de IZARRA

Anonyme a dit…

Vous êtes, probablement, sincère en ce que vous dites, mais c'est vous qui êtes dans la confusion. "Spirituel" est un mot qui désigne autant l'ange que le démon. On sait, théologiquement parlant, depuis des siècles que Dieu aime ceux qui "brûlent" pour une idée, pour l'amour, pour Lui, que les anges sont des flammes d'amour. Votre froid c'est l'apanage de l'enfer, pas du paradis....mais les deux sont des endroits spirituels, non?
Mon propos s’appuie, humblement , sur des siècles de sagesse, sur les acquis théologiques de ceux qui ont été meilleurs que nous, le votre crache sur l'ordre du BIEN établie par Dieu sur cette Terre, la méprisant comme "futilités indignes de mes hauteurs".
Votre propos est trempé dans l'alcool de votre orgueil. C'est la seule cyme vertigineuse que vous avez gagnée par vous même.

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Anonyme (Liliana ?),

Le froid évoqué n'est qu'une image, non le froid réel. L'image de la pureté absolue. J'aime les flammes oui, mais les flammes bleues. J'aime le soleil, mais le soleil intérieur. Ma neige est le symbole de la pureté, tout simplement. C'est une image comme une autre mais que presque personne n'utilise pour parler de ces hauteurs transcendantes dont je veux parler dans mon texte.

La flamme rouge est associée à la Terre, la bleue au Ciel, tout simplement.

Raphaël Zacharie de IZARRA

Anonyme a dit…

Anonyme et rien de plus. L'anonymat met en évidence l’idée sans les lourdeurs d'une terrestre identité. C'est ce qui est d’idéale en moi qui s'exprime, ce n'est pas la voix subjective de "Victor", de "Michel", de "Georges", de "Liliana(?)"
Simplement, selon moi, la "neige" est une image convenue et mal-choisie pour la "pureté", un symbole plus proche de la mort que de la vie. C'est la radiographie fidèle de vos os glacés: vous êtes un vieux, Monsieur de Izarra, un ange, oui, mais un ange qui ne bouge plus car les ailes sont alourdies par des montagnes de neige.La neige c'est l'eau du Ciel qui se fige au contact du froid de la Terre. Elle est la Beauté et la Pureté réduites à l'impuissance.La Terre n'arrive pas à rendre laide cette pluie divine, mais parvient à son but de la tuer en la changeant en neige inerte.
Je déteste la neige.

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Anonyme,

La neige, c'est la Lune.

Raphaël Zacharie de IZARRA

Anonyme a dit…

La Lune c'est la Lune, la neige c'est la neige. Elles sont en antithèse.
La Lune c'est le blanc qui, sous la lumière du Soleil devient de l'argent pur.
La neige c'est le blanc mensonger: le blanc dont la vraie nature ( des flaques de boue )se révèle sous la lumière du Soleil.

Anonyme a dit…

Je vous laisse gagner le "duel" en mon absence car j'ai des choses à faire.

Anonyme a dit…

Un autre Anonyme

Tous les mâles ressemblent à la neige. Et savez vous pourquoi? On sait jamais lorsqu'ils arrivent, on sait jamais combien de centimètres ça fera et on sait jamais combien ça durera(leur ardeur)...

Une Dame a dit…

Chez vous, "ça" fait combien de centimètres?

Ana Theodora a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Ana Theodora a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

Ne pas glacer le sang !
Garder la tête froide et le coeur chaud
Art&Miss