mercredi 30 septembre 2015

AFFAIRE MORANO : LES RACES SONT ILLÉGALES !

Je poursuis avec l’affaire Nadine MORANO commencée ici https://www.youtube.com/watch?v=Jzc54HvGJPc et affine mon propos ...

Pour moi les races chez les bipèdes que nous sommes représentent la diversité humaine, c’est à dire ses spécificités et surprises, autrement dit ses richesses, et à travers elles, à travers les RACES, l’ingéniosité de la nature issue du génie divin. Les races humaines pour moi c’est comme les couleurs et les formes qui différencient les papillons, espèce par espèce, et enchantent le promeneur, le peintre, l’observateur.

Cette mosaïque de morphologies signe la gloire du Cosmos (“Cosmos” = “beauté” en grec), de la même manière que les fleurs, les serpents, les cailloux, les arbres, les singes. Dire qu’un papillon blanc n’appartient pas à la race des papillons blancs, ou à l’espèce des papillons blancs, c’est nier sa spécificité, ignorer ce qui le distingue d’un papillon bleu. C’est réduire autant le papillon blanc que le papillon bleu à des clones incolores qu’ils ne sont résolument pas. Si la nature a voulu qu’un lépidoptère soit blanc et l’autre bleu, ce ne sont pas les hommes (plus exactement les gauchistes hystériques obsédés par l’uniformisation des êtres) qui effaceront cette décision cosmique -pour ne pas dire divine- à coup de phrases politiques ou de décrets au Journal Officiel.

On m'a fait remarquer que les papillons étaient une mauvaise illustration de mon propos, les espèces ne se mélangeant pas entre elles, contrairement aux races. En ce cas remplacez “papillons’'” par “chiens”, ce sera plus clair.

Ce qui fait peur dans le mot race c’est le RACISME, alors que le terme “espèce” n’est pas aussi lourdement connoté. Peu importe le vocable employé : les peuples sont tous différents dans leur morphologie, leurs caractères, leurs spécificités. Malheureusement certains RACISTES à rebours, c’est à dire des racistes de l’idée tordue d’une non-race, n’acceptent pas ces différences, leur idéologie, leur folie d’uniformisation les aveuglent et ils ne veulent pas voir des Blancs ou des Noirs mais des êtres tous pareils, c’est à dire édulcorés, aseptisés, des êtres transparents, sans couleur, sans morphologie différenciée, sans origines ethniques, comme si nous étions tous sortis d’un même moule, issus d’une même terre, nés sous un même ciel.

Les peuples sont différents les uns des autres, les individus par définition sont tous différents eux aussi, il y a des cultures différentes, des couleurs de peau différentes, des sexes différents, des morphologies différentes, des intelligences et des sottises différentes, des pays différents, des langues différentes, pourquoi n’y aurait-il pas des races différentes ? Moi par exemple je suis un aristocrate très racé, tandis que Mickael Jackson, pour prendre un exemple fameux, avec sa dépigmentation, son effacement nasal et son obsessionnelle édulcoration générale de ses caractères négroïdes était fort peu racé. Il avait honte de sa race. Moi pas.

Les obsédés de la laïcité semblent outragés par l’idée que la matière puisse être soutenue par l’esprit. Pour eux Dieu est l’ennemi juré de leur système hyper-égalitaire car il pratique le discrimination en colorant différemment les papillons au lieu de les faire tous pareils, dépigmentés, en faisant également des étoiles blanches, des bleues et d’autres rouges...

Eux préfèreraient tellement que les papillons soient comme les girafes et les champignons les égaux des autruches ! Eux aimeraient que les pissenlits puissent se marier avec les méduses mais Dieu a ordonné les choses selon des lois fondées sur le bon sens et l’harmonie. Mais ces délirants de laïcards, fous d’uniformisation, de nivellement, aimeraient remplacer l‘ordre du Cosmos par “l’ordre du Chaos”.
Moi je soupçonne les laïcards de descendre des ânes plutôt que des singes.

Raphaël Zacharie de IZARRA

Aucun commentaire: