samedi 7 mai 2016

1172 - IZARRA sans langue de bois

Pourquoi j’abhorre le féminisme ? Parce que les femmes, je les préfère soumises, dociles, humbles plutôt qu’arrogantes, hautaines, castratrices.

Mon désir de leur ôter le droit de vote va également dans ce sens.

La pseudo liberté du féminisme éloigne de ma virile autorité ces femelles sans honneur et les rend vulgaires, détestables, méprisables. Je suis un macho de fer et de tonnerre, un mâle plein de flamme, un lion, un dur, un vrai.

J’aime que la volaille dépolitisée succombe au feu de ma testostérone et se traîne à mes pieds, contrairement à ces épilés, à ces castrés, à ces pleurnichards sans couilles qui, de crainte de déplaire aux dindes farcies d’hérésies revendiquant des droits contre-nature, rampent devant elles en bavant d’indignité.

Les héritières d’Eve sont devenues des machines trop complexes pour moi. Dévoyées, dénaturées, liquéfiées, elles en ont oublié leurs devoirs les plus fondamentaux. Les choses essentielles qui devraient préoccuper leur esprit sont pourtant simples : réparation des chaussettes et récurage des casseroles.

J’estime que le rôle de ces créatures fragiles devrait se limiter aux affaires domestiques, conjugales, maternelles et non pas consister à prendre la place du tribun dans l’arène étatique. D'ailleurs quel besoin pour elles de donner de la voix sur la scène du pouvoir ?

Par sa nature la femme est déjà une reine.

Elle est la souveraine de la cuisine, l’impératrice du ménage, la déesse de l’alcôve.

Préparer la soupe du foyer, donner le sein à la progéniture, étancher les ardeurs du conjoint, telles sont ses missions sacrées.

Pourquoi je suis radicalement opposé à l’avortement ? Parce que la vie humaine -et même animale- est infiniment respectable, qu’elle est un cadeau du Ciel, un miracle divin, une bénédiction et non une simple option pragmatique de la “matière horizontale” comme le croient ces limaces bipèdes n’ayant aucun éveil spirituel et mettant à égalité l’embryon et l’ordure de leur pensée crapuleuse de gauchistes dégénérés.

Pourquoi je suis l’adversaire du mariage entre homosexuels ? Parce qu’en matière de Civilisation je déteste le mensonge, le toc, la décadence, la ruine et le rien.

Bref, la fange élevée au rang de l’éther, la merde réévaluée au prix de l’or.

Pour tout cela, parce que le vice ne sera jamais la vertu, parce que l’Homme juste, droit, intègre aime la vérité quelque soit son siècle, je vous livre ces mots sans artifice, certes avec un peu de malice pour mieux relever les saveurs pédagogiques de ce plat salutaire, et vous apprécierez ou vomirez la recette de cet évangile, mais au moins en mesurerez l’immense portée à l’aune soit de votre incrédulité, soit de votre lumière avivée.

VOIR LA VIDEO :

https://www.youtube.com/watch?v=MUtORwSQBUE&feature=youtu.be

http://www.dailymotion.com/video/x4964r9

Aucun commentaire: