samedi 11 juin 2016

1177 - Un visage en plein jour

Son regard clair, son coeur chaste, son âme blanche contrastent avec sa voix chaude.

Elle a le sang froid des statues sévères mais les lèvres d’une amante vipérine.

Dans son regard d’innocente désirable, et peut-être même de jeune sotte, des orages de lumière, du marbre, de la neige, une virginité sublime, une enfance éternelle.

Son corps de verdeur, sa peau de soleil, ses traits de femelle enflamment les régiments de cavaliers, maints oiseaux de nuit et autres jeunes cerfs de passage ou vieilles comètes sur le retour.

A travers sa bouche on voit un hymen. Ou un temple. Bref, un ciel fleuri de tentations.

On la sait pure, on l’espère femme, mais son chant nous dit qu’elle nage en eaux glacées et vole plus haut encore. Cette créature, humaine pourtant, tellement féminine, si bien faite pour le péché de chair, attire à elle les feux virils tout en leur inspirant la décence.

La tête d’une Jeanne d’Arc, l’éclat d’une Aphrodite, les mots d’une demoiselle. On la nomme comme on nomme les étoiles.

C’est un cierge au fond des pensées, un idéal âpre et beau, un astre proche, un visage en plein jour.

VOIR LES DEUX VIDEOS :

https://www.youtube.com/watch?v=NpEPwp5Hn1s

http://www.dailymotion.com/video/x4sv7lz

https://www.youtube.com/watch?v=-g-m4_I_Z-k

http://www.dailymotion.com/video/x4fw2w7

Aucun commentaire: