mardi 14 juin 2016

1179 - France, pays pauvre

Ce texte caricatural, comique par son outrance, par son irréalisme, beaucoup de gens le prendront au premier degré et l’applaudiront chaudement en acquiesçant à ces vues délirantes, la larme à l’oeil. Preuve que, en effet, la France va mal, très mal. Question non pas de manques de ressources, bien évidemment, mais de mentalités. Ici je dénonce le discours ingrat des faux pauvres de notre pays de Cocagne qui gémissent sur leur sort, se croyant dans la misère alors qu'ils vivent dans l'opulence sans s'en rendre compte... Alors rions ensemble en forçant encore un peu plus le trait à cette clownerie populiste que certains, persuadés de vivre dans une France en ruine,  prennent réellement au pied de la lettre !

Ce n’est un mystère pour personne : en France on meurt de faim.

Dans ce pays qui nous a vu naître, nous français, la misère est devenue générale. Elle s’est étendue comme une pieuvre à toutes les catégories de la société et désormais nul n’est épargné par cette lèpre ! Et si on est pas encore touché soi-même par cette calamité, elle nous guette de toute façon. Quoi qu’il en soit, on connaît tous des cas dramatiques de victimes de la crise, du chômage, de la baisse des salaires vivant dans le plus parfait dénuement !

Dans notre république d’inégalités criantes, de désordres sociaux liés à la désolation économique, règne l’injustice la plus totale. Des riches, certes il y en a : ils sont une poignée et vivent reclus dans leurs villas bien gardées ou bien protégés dans les beaux quartiers de nos grandes villes, inaccessibles aux masses dans le besoin que nous sommes. Tous gros patrons véreux et politiques corrompus au pouvoir. Ces salauds, indifférents à nos maux, accaparent la majorité des biens pendant que nous sommes en train de crever !

Ce sont d’ailleurs les plus pauvres qui payent des impôts. Pendant que les grandes fortunes continuent de s’engraisser sur leur dos ! Sur NOTRE dos ! Toujours les opprimés qui trinquent pour les rois !

Nos rues sont de plus en plus envahies de SDF, de handicapés sans aucun droit, de femmes seules ayant perdu leur travail, vulnérables, exposées à tous les dangers, exploitées. Jusque dans nos sous-préfectures, on voit des enfants faméliques qui mendient, des sans-emploi résignés n’attendant plus rien de la vie et autres hères sans ressources, affamés, hagards, désespérés... Même les travailleurs ayant un poste stable mais ne pouvant plus joindre les deux bouts en sont réduits à tendre la main pour survivre ! Des familles entières dorment même sur le trottoir en plein hiver ! Un scandale ! 

A la télévision, que les plus démunis ne peuvent capter que sur leur INTERNET, on nous montre des citoyens heureux roulant dans leurs belles voitures, ce qui nous fait croire que la Gaule se porte bien alors qu’en réalité les habitants de ce royaume de privations extrêmes changent de comportement et vont désormais se nourrir dans les magasins discount ! Depuis qu’ils ont touché le fond, ils achètent chaque année leurs repas de réveillon chez LIDL... Les mêmes ne partent plus qu’une semaine en vacances, ne sortent plus au restaurant. Et les enfants de beaucoup d’entre eux n’ont jamais eu d’Iphone entre leurs mains. C’est dire la gravité, la profondeur de ce nouveau paupérisme...

Bref, notre peuple souffre, crie, pleure. C’est pire qu’au temps des rois, pire qu’au Moyen-Âge, pire que tout ! A une telle échelle, il n’y a jamais eu autant de pénurie, de larmes et de détresse qu’aujourd’hui...

Cette terre tricolore n’est plus qu’un enfer monochrome déprimant car la seule couleur qui nous reste, à nous les martyrs de cette catastrophe nationale, c’est le noir.

VOIR LA VIDEO :

https://www.youtube.com/watch?v=t9Zj9wF5hEI

http://www.dailymotion.com/video/x4gcfer

Aucun commentaire: