dimanche 13 novembre 2016

1202 - Le français, cette souche déracinée

Je fais partie de la minorité ethnique française blanche, hétérosexuelle, chrétienne non tatouée, non piercée, non gauchisée.

Et non avorteuse.

En tant que membre de cette peuplade silencieuse victime de l’oppression des “diversités culturelles” majoritaires en France, je revendique le droit à la différence, le droit à la parole, le droit d’être représenté officiellement et de devenir moi aussi une “minorité visible”.

Au même titre que les autres communautés non françaises, chéries, valorisées et protégées par la république.

Français dit “de souche”, c’est à dire devenu aujourd’hui curiosité exotique, dernier des Mohicans, oiseau en voie d’extinction, j’ai conscience que mon combat pour l’égalité sera âpre.

Je me lance dans la course avec un énorme handicap : mes racines.

Bien planté dans le sol de France, alourdi par l’héritage de mes ancêtres, pétri de mon Histoire, je vais avoir beaucoup de peine à me hisser jusqu’à l’horizon hyper-nivelé et non moins multicolore du multiculturalisme décomplexé rehaussé du démocratique arc-en-ciel de l’homosexualité universelle... Le tout baignant dans une délicieuse musique de rap jouée par de doux angelots en survêtements et capuches typiques -au langage si fleuri- qui font la “richesse de notre culture nationale pluricommunautaire”...

Je souhaite trouver ma place parmi cette nouvelle société française diversifiée et y faire valoir mon sang, mon esprit, mon parler, mes moeurs, mon identité.

Avec maintes courbettes et nécessaires précautions langagières à l’adresse des populations légitimes déjà en place, bien entendu.

En effet, je tiens tout de même à m’excuser par avance pour mes prétentions égalitaires auprès de ces communautés “d’origines différentes” et de leurs légaux représentants gaulois collaborant à ce grand mélange si enrichissant, ainsi qu’auprès des porteurs de valeurs humanistes basées sur le progrès transexuel, homosexuel, bisexuel et de leurs bienveillants lobbys... Je ne souhaite surtout pas offenser leur drapeau en proposant le mien. Ni m’opposer à leur “ouverture d’esprit” en voulant promouvoir ma si étroite, arriérée, ridicule et discriminante vertu...

Non, je veux juste, et je m’en excuse encore, demande mille pardons pour mon audace, qu’on n’oublie pas que je suis issu de la minorité ethnique blanche, hétérosexuelle, chrétienne.

Rappeler que je suis l’incarnation obsolète, périmée, archaïque, aberrante, dérisoire, guignolesque de cette espèce dont nos aïeux étaient fiers, un honnête homme jadis appelé tout simplement “français”.

VOIR LA VIDEO :

https://www.youtube.com/watch?v=1qvHAipvzXA

http://www.dailymotion.com/video/x51u5sr

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Izarra !
Citoyens du monde et Terriens futurs
Mixez les politiques dans un robot
(communistes+capitalistes+écologistes etc...)
Mélangez les peuples(peaux rouges-blanches-noires)
Croisez les cultures
La guerre des boutons "ROUGES" n'aura pas lieu.

Moitié vide/Moitié plein