mercredi 6 mars 2019

1325 - Farrah Fawcett, reine des endives

Cette perle d'éther lunaire était une éclatante endive des jardins cosmiques.

Farrah Fawcett remplit mon saladier quotidien de soleils huileux et de nébuleuses vinaigrées saupoudrées de flocons d’avoine et de poudre d’étoiles. 

Je m’en délecte de l’aube au crépuscule à petits coups de fourchettes et à grandes envolées résolument aériennes car là où il y a ses airs célestes il y a, chez elle, ses ailes.

Cette tête aux clartés endivières et à la chevelure reflétant le gâteau de Savoie hante mes féroces menus végétaux et mes desserts délicatement imbibés d’alcool.

Les croquantes feuilles du légume à la superficielle amertume étalées dans mon assiette sont, sous l’effet de ce papillon des hortillons qu’elle fut, de volantes vapeurs opalines sur mes papilles de valeur.

Le chicon de mes sustentations d’esthète me rappelle inexorablement, de par son aspect linéal, sa blancheur angélique, ses légèretés d’oiseau et ses finesses potagères, la face lactée de cette plante sidérale.

Je rêve de vastes champs de cultures d’endives en hiver avec, pour seule gardienne des récoltes, telle un épouvantail de lumière et de gloire astrale, la spectrale, protectrice, virginale et géante silhouette de Farrah Fawcett étendant ses bras immenses sous de majestueuses chutes de neige.

VOIR LA VIDEO :

https://youtu.be/4eeqwOSTpOU

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Haïku fawcettien (poème japonais)

Les seins-endives

Deux très blanches perles amères
Sous la terre noire cachées pour de bon.

Anonyme a dit…

Haïku fawcettien (poème japonais)

Les seins-endives

Deux blancheures amères
Sous la terre cachées pour de bon.

Anonyme a dit…

Haïku fawcettien (poème japonais)

Les seins-endives

Deux larmes amères
Sous la terre cachées pour de bon.

Liste des textes

1328 - Je suis apolitique