dimanche 26 avril 2020

1580 - Pensée malade

Un détracteur commentait sous un de mes plaidoyers pour l'hétérosexualité : 

"VOTRE HOMOPHOBIE EST SUSPECTE, ELLE TRAHIT UNE HOMOSEXUALITÉ REFOULÉE"

Ma réponse :

Vous êtes un bel exemple de gauchiste qui cherche toujours à frelater, falsifier, dénaturer les références les plus sacrées : si je comprends bien votre raisonnement de pervers-dégénéré-enculé que vous semblez être (et je suppose que vous devez aussi en tirer une particulière fierté), un hétérosexuel est fatalement un gay refoulé.

Pire : la moindre critique envers la pédérastie, la plus petite remarque dans le sens de la préservation des trésors de la famille traditionnelle pour vous équivaut à un aveu de bougrerie cachée...

Ainsi vous soupçonnez d'homosexualité les gens équilibrés, sains d’esprit qui ont le malheur d’être choqués par vos moeurs déréglées, autrement dit vous êtes INCAPABLE de concevoir un monde NORMAL peuplé d'humains NORMAUX...

Il faut toujours que les dissolus de votre espèce voient le mal là où il n’y a que probité, innocence, pureté... Ce qui est très révélateur de l’état d’esprit du libertaire.

A mon tour je pourrais affirmer qu'il est très suspect de défendre les inversés comme vous le faites et que cela cacherait bien une pédophilie refoulée... J'adopte ici la même logique d'abâtardi avec laquelle vous suspectez les individus salubres qui, comme moi, en ont plus que marre de la sur-valorisation politique, culturelle, médiatique, sociétale de ces enculés fiers de l'être...

Un homophobe, aux yeux d'un de ces enculés notoires, est nécessairement un bougre refoulé... Pas d'autre explication possible pour un gaucho ! En effet, il est inimaginable, selon le dépravé de gauche, qu’on puisse agir de manière désintéressée, pour l'amour du bien, du beau, du vrai. Non, pour le gauchiste un homme honnête qui parle cache forcément des causes peu avouables...

Dans ce contexte malsain de perversions démocratisées, la société en est arrivée à incriminer les pudiques, à calomnier les décents, à jeter l’opprobre sur les derniers des Mohicans partisans de l’intégrité.

Elle leur a d’ailleurs donné de drôles de noms : “fachos”, “intégristes”, "obscurantistes”...

Et, ultime perversité utilisée par les prêcheurs de la débauche pour mieux décrédibiliser ces “mauvais éléments”, ces “arriérés” et tourner en dérision leur autel sacré : on les accuse d’incarner le contraire de ce qu’ils professent.

Ainsi l'apologiste de l’hétérosexualité devient-il tout naturellement un “homosexuel refoulé” aux yeux de son accusateur dénué de tout autre argument. Procédé habituel du Diable : l’inversion des évidences, le renversement de la vérité, la transmutation de l’or en merde. .

En tentant d’avilir de la sorte les intentions les plus chères de leurs détracteurs, les apôtres du mal signent leur méfait à l’encre de la bêtise...

Mais le pire, c’est que dans une apothéose de bassesse et de putrescence généralisée à tous les niveaux, juges, pédagogues, enseignants, influenceurs, politiques, idéologues, organisations reconnues, administrations, acteurs aux postes-clés du pays et autres faiseurs d’opinion en appellent au “civisme”, à la “citoyenneté”, et même à la “conscience de chacun” pour dénoncer ces “adversaires du progrès”. Et combattre leurs idées et comportements “nauséabonds”...

Ainsi les âmes fortes, dignes, inflexibles, pleines de respect pour les grandeurs les ayant précédées et dotées d'un sens de l’honneur et de l’éthique développé, sont-elles méprisées par tout un système qui se voue à la perdition dans des surenchères féministes et homophiles de plus en plus délirantes !

Culpabiliser la blancheur, telle est la réponse de ces militants de la crasse que blesse la propreté.

Pauvre humanité de détraqués ! Tant qu'il y aura des décadents pour supposer qu'un être sain d'esprit comme moi épris de valeurs intemporelles n’est qu’un inverti refoulé, alors je serai un ardent homophobe !

Cette matrice que vous fabriquez est MALADE et vous-même êtes MALADE car il faut être MALADE, spirituellement pestiféré, moralement contaminé par le virus du mensonge et la lèpre du gauchisme, pour penser que celui qui se fait l'avocat du foyer conjugal est un sodomite refoulé !

C’est même là le signe de la totale corruption de notre société, de notre siècle, de notre morale. Vous incarnez, exactement par votre pensée pathologique (qui malheureusement est très répandue aujourd’hui) la perte de notre civilisation.

Nos grands-parents élevés dans les années 50 et 60 n’auraient jamais cru qu’un jour leurs propres enfants accompagnés de leurs petit-enfants montreraient d’un doigt réprobateur les gardiens de la cellule familiale, de la norme hétérosexuelle, de la vertu... Non, ils n’auraient pas pu imaginer que leurs enfants élevés par leurs soins dans les lumières chrétiennes tomberaient de si haut, au nom de “l’ouverture d’esprit”.

Et que leurs petits-enfants plus radicalement encore (élevés quant à eux non pas dans la sainte religion chrétienne mais dans le culte satanique des LGBT), participeraient à des GAY-PRIDES, deviendraient bisexuels, homosexuels, transgenres et j’en passe... Et glorifieraient leurs déviances et en seraient même les plus fervents promoteurs. Et seraient officiellement acclamés pour cette raison, toujours au nom de la tolérance, de l’humanisme, de la liberté, de la modernité... Et seraient de vaillants destructeurs de la parentalité, de zélés corrupteurs de la jeunesse, de parfaits défenseurs du vice, de brûlants adeptes du désordre, du chaos sexuel, de la ruine morale...

Jamais nos ascendants n’auraient osé effleurer la simple idée que la génération après eux serait celle que je viens de décrire.

1 commentaire:

Liliana Dumitru a dit…
Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

Liste des textes

1328 - Je suis apolitique