mardi 19 novembre 2019

1538 - De gauche à droite

Avant, j’étais une pâle endive de gauche
 
Le pur fruit inodore des terres indolores de la pensée flasque.
 
Une fadasse flaque de fables reflétant les fadaises d’un siècle générateur de soupe aux navets pour seul idéal.
 
Je fus ainsi longtemps une vaste blague incarnée dans un arbre à l’écorce pourtant rugueuse à la base...
 
Né avec les attributs majeurs, fracassants des seigneurs de haut rang et de vrai sang, j’ai paradoxalement poussé comme un légume vert dans le jardin rose de la propagande socialo.
 
Années d’insouciance politique, légèreté de l’âge...
 
Erreur de jeunesse pardonnable car heureusement l’hérésie n’a pas duré...
 
Au lieu de donner sur moi ces fleurs niaiseuses des idées molles en vogue, les germes du gauchisme ont finalement produit d’urticantes orties aux effets thérapeutiques sur ma terre aristocrate.
 
L’écoeurante guimauve que les endoctrineurs en savate ont voulu déverser à la tonne dans mon bec trop fin de dandy racé m’a définitivement vacciné du sucre.
 
Les épines de la percutante réflexion sont promptement apparues, crevant les baudruches lénifiantes que la gauche avait voulu imposer à ma tête royale.
 
Du jour au lendemain la larve du système que j’étais (par défaut, par ignorance, par naïveté, par innocence, par simple paresse intellectuelle) est devenue, dans un glorieux éblouissement de lucidité homophobe, un redoutable lion cracheur de vérités cinglantes mêlées de salutaire vitriol à la face de tous les menteurs et manipulateurs de la gauchosphère !
 
Les abus, les délires, les harcèlements des LGBT (et autres associations de criminels-corrupteurs-dégénérés du même tonneau) ont fait de moi le roi des fachos !
 
Très vite et tout naturellement, c’est de famille, je suis tombé en pâmoison dans le lustre azuré du royalisme : je porte le bleu du ciel dans mes gènes.

Aucun commentaire:

Liste des textes

1328 - Je suis apolitique