vendredi 21 décembre 2018

1314 - Joyeux Noël !

Les pécheurs ont dénaturé la sainte fête de Noël.

En remplaçant le message céleste par une grimace, ils ont défiguré la face de Dieu.

Les pauvres gamins de ce siècle, analphabètes, abrutis par la décadence de l'Education Nationale, ignorants du culte chrétien, corrompus par leurs parents indignes, ne savent plus ce que représente ce jour.

L’âme violée par les écrans dés leur plus jeune âge, gavés de toutes les bagatelles à longueur d’année, ils ont perdu innocence, décence, patience.

La naissance du Sauveur est devenue une vaste pornographie alimentaire, une diablerie consumériste, une beuverie familiale.

La Nativité se réduit, chez ces sauvages, à répéter annuellement les mêmes bombances rituelles. Bêtement. Tragiquement.

C’est à dire à profaner le Ciel et ses anges, outrager la Croix, offenser la Vérité à travers leurs mastications festives de bovins décérébrés.

Une injure au Christ planifiée des mois à l’avance et généralisée à l’Occident.

Le soir du 24 décembre les impies s’habillent de toc, se repaissent de gras, s’offrent des futilités, se réjouissent de leurs imbécillités, n’espèrent rien.

Grossièretés, mièvreries, niaiseries puérilités, vacuités : c’est en ces termes qu’est célébrée la divine lumière...

L’obscénité, tel est l’esprit de ces foules sacrilèges lors de cette nuit sacrée.

Ces blasphémateurs qui se croient décents, honnêtes et dignes sont à prendre en pitié.

Prions pour ces ânes, veaux, moutons et porcs bipèdes qui, dans leur état, ne méritent pas l’estime des êtres supérieurs de mon espèce.

Aucun commentaire:

Liste des textes

1328 - Je suis apolitique