mercredi 10 avril 2019

1333 - Hommes, mettez la main aux culs des fumelles !

La mise de la main aux fesses des fumelles est une tradition française, ça fait partie de la gaudriole de notre pays éternel.

Les femelles sont devenues des hyènes de nos jours. Une bonne torgnole les calmerait, ces connasses !

Ha les pauvres petites morues traumatisées par les compliments gaulois, elles vont aller se faire une psycho-thérapie ou bien aller pleurnicher dans les journaux gauchistes pour une anodine main au popotin...

"Victimes de la main au cul", la pire chose qui puisse leur arriver dans leur existence de mollassonnes à ces privilégiées élevées dans l'hyper-confort. Ces pétasses vindicatives se croient en enfer ici sur Terre pour l'unique raison qu'elle est peuplée de mâles...

Autant qu'il y a de dindes de leur espèce à se farcir, ne devraient-elles pas s'en réjouir ?

La main au postérieur des suffragettes, ça emmerde les féministes mais bourrer le crâne de leurs enfants avec des perversités de pédés, ces putasses trouvent ça normal !

Moi je suis dénué d'hypocrisie, contrairement à ces faux altruistes qui la ramènent juste parce que c'est la mode.

Je me méfie des bons samaritains autoproclamés...

Le vrai philanthrope est celui qui se préoccupe de son proche voisin au lieu de défiler dans la rue pour des causes lointaines.

Je suis machiste, pas féministe.

Respecter les femmes c'est les considérer comme des femmes qu'elle sont, non comme des hommes qu'elles ne seront jamais.

Selon certains être fier d'être une tarlouze détraquée c'est avoir une fierté bien placée mais agir en couillu c'est avoir une gloire mal placée !

Les gaillards de nos jours sont devenus des caniches épilés, lâchement castrés par les cruches dégénérées. Très peu pour moi ces croquettes pour chiots châtrés...

Je suis demeuré un vrai mâle, macho, phallocrate, dominateur et j'emmerde toutes ces pouffiasses vengeresses qui parce qu'elles ne supportent pas d'avoir leurs règles veulent nous faire chier, nous les lions, nous les porteurs de couilles.

La place de la merluche est aux casseroles et au plumard !

Aucun commentaire:

Liste des textes

1328 - Je suis apolitique