lundi 18 novembre 2019

1534 - Le gauchisme ou la pensée à l'envers

Pour un gauchiste, tout hétérosexuel est un homosexuel refoulé...

Cette manière de penser est révélatrice de la perversité de son esprit détraqué.

Celui qui refuse de voir le Soleil tel qu'il est en prétendant que "le Soleil c'est en réalité la Lune refoulée" est un délirant. Preuve que le “progressisme” est une pathologie sociale.

Du point de vue du “progressiste”, c'est à dire du détraqué du ciboulot, le patriote qui ose se dresser contre un délinquant africain en situation irrégulière est fatalement un horrible raciste, l'opposant qui critique la gauche perverse et indécente est nécessairement un nazi, le père de famille qui n’adhère pas à l’idéologie de l'homosexualité décomplexée est évidemment un facho doublé d'un pédé refoulé...

Le voltairien niera toujours les plus éclatantes évidences.

S'il voit un opportuniste fouiller les poubelles, exactement comme moi, il en déduira que cette personne est dans la misère, affamée, exclue socialement, victime d'injustice... (Car c'est ce qui m'est arrivé et j'avais dû expliquer à cet imbécile de gaucho incrédule que j'étais dans l'opulence et le bonheur...)

Ces adorateurs de la matière et des déviances ne peuvent pas imaginer que des personnes (comme moi) se contrefichent de ne pas vivre selon leurs normes strictement horizontales.

Selon les égalitaristes tout ce qui en ordre, droit, propre, est forcément suspect, douteux. Ces libertaires ne croient que ce qui est tordu, il ne prennent en considération que les êtres viciés, à leur image, les seuls qui soient crédibles à leurs yeux.

En effet le rouge partisan ne peut pas concevoir qu'on puisse aspirer à la droiture, à la vertu, aux sacrifices matériels au nom de la pureté intérieure. Lui ne cherche que le dérèglement, le péché (que dans son esprit corrompu il nomme d'ailleurs "valeur").

Ces faiblesses, anomalies et souillures en lui, il en est même très fier ! Il veut les entretenir, les cultiver, les promouvoir et non les combattre...

Pour lui l'humain est obligatoirement une machine à jouir, un corps à combler de satisfactions matérialistes, un esprit à nourrir de joies profanes.

Et non une âme en quête de sommets.

Au nom de leur conception tyrannique de la justice sociale, de leur obsessionnel souci d'égalité, les antiautoritaires prônent l'avortement, l'homosexualité, l'éducation sexuelle dés la maternelle, les allocations sociales impératives et inconditionnelles pour les immigrés clandestins, surtout s’ils sont délinquants, le droit au logement pour ces mêmes étrangers qui s'invitent en France, la prime de Noël pour les musulmans mais jamais la prime du Ramadan pour les français de souche, etc....

Bref, moi je dis que le gauchisme est une pathologie sociale, une tare mentale, une aberration économique, un non-sens général.

Aucun commentaire:

Liste des textes

1328 - Je suis apolitique