mardi 27 août 2019

1518 - Ailleurs

Un jour des yeux bohèmes croiseront mes yeux en désir et je répondrai à leur appel, ému et languissant.

Ce visage ami me fera face et voudra me délivrer de mon sort, et le sourire que je lui adresserai signifiera « oui ».

Ce sera alors un sourire neuf sorti du fond de mon être prisonnier : j’ouvrirai enfin les mains à la suite de mon coeur.

Et pour de bon je partirai.

Sans un mot de trop je comprendrai tout, saurai tout de ce semblable, de cet être à la semelle usée et aux cheveux poussiéreux. Je l’aimerai parce que je trouverai une poésie, une pureté dans son regard, tout au fond de son âme, jusqu’au bout de ses pas.

J’irai, heureux, dans son sillage. Je serai enfin libéré d’un poids qui m’enchaîne aujourd’hui au néant.

J’irai rejoindre en sa compagnie des horizons qui ne me sont pas vains, un ciel qui existe, des étoiles qui brillent.

Sous la légèreté des jours ma peau se tannera comme la sienne, mon âme s’ouvrira également, et mon regard s’approfondira, semblable à son coeur.

Dans la beauté des jours je suivrai ce guide.

Et je serai loin d’ici : proche de vous.

VOIR LA VIDEO :

https://youtu.be/rT0ajfb0snI

Aucun commentaire:

Liste des textes

1328 - Je suis apolitique