samedi 1 septembre 2018

1292 - De la bière à la lumière

Je suis devant ma bière blonde, elle est dans sa tombe.

Je porte le verre à mes lèvres, je vois ses traits dans les vagues reflets de ce que je bois.

Ma plume se mêle à l'écume et là, mes mots trempent dans cette onde féconde, l'air de rien...

Le fluide coule en moi et me monte à la tête.

Abreuvé de pisse divine, je constate que la vie est toute jaune : la Lune, le Soleil, les fleurs, mon chat, les souvenirs comme des vieilles photos, sa chevelure révolue et enfin ses os de morte.

Ma coupe peu à peu se vide, mon âme petit à petit s'allume, sa beauté éteinte progressivement m'enflamme et je laisse sortir de ma "veine à verve" des jets furieux de termes bien chauds, des flots salés de folies sémantiques !

Par cette action onirique hautement poétique j'ensemence à ma façon la Voie Lactée de la face farineuse, lumineuse et lactescente de la défunte Farrah Fawcett.

VOIR LA VIDEO :

https://www.youtube.com/watch?v=A7Nkf1QT-vU

1 commentaire:

Liliana Dumitru a dit…

La bierre est insuportablement VULGAIRE, c'est du blaspheme de l'associer a l'image poetique de Farrah Fawcett. La bierre est la seule substance anti-poetique, hideuse, grossiere, dont tu pense faire de la poesie, en realite, tu y noise la Poesie de maniere sordide.
Meme de la merde ou de la transpiration on peut faire de la literature, parce que c'est du general-humain, mais jamais de la bierre, ce breuvage demoniaque. Je detheste la bierre et ignore comment une personne sensible, eduquee et elevee pourrait y toucher.

Liste des textes

1328 - Je suis apolitique