dimanche 1 décembre 2019

1540 - Plume d'autruche

La Lune est une bulle, la brume c'est de la littérature et l'une et l'autre résument la face évanescente de Farrah Fawcett.

Avec ses yeux pareils à des nébuleuses..

Je mêle volontiers les airs azuréens de son visage aérien aux rêves éthéréens et ailes d'autruche du satellite jaune glissant sur le brouillard argenté.

Le globe mort et muet plein de silence dans son espace impassible est lourd comme un énorme oiseau stupide, certes. Mais il a les grâces ineffables des mystères éternels qui tournent dans le ciel et brillent dans l'infini.

L'astre éteint que fut cette Vénus était devenu pitoyable, terne, flasque et ridé : le temps fane et flétrit toutes les femmes de la Terre. Telle est la cruelle loi du Cosmos. Pourtant il restait sur ses traits avariés la marque indélébile d'une flamme unique, le reste d'une lumière inoubliable.

En pourrissant par la chair et donc en dépassant les temporelles apparences, elle renaît ainsi qu'un fantôme éclatant dans l'éternité d'un firmament idéalisé, à l'image de la blonde et spectrale vagabonde de notre zénith...

Et continue de resplendir dans la tête de tout esthète.

C'est ça la puissance et l'enchantement de ma plume qui, en toutes lettres, s'émeut du poids d'un volatile et de la destinée d'une étoile et, au lieu de partir en fumée ou en vrille et finir en queue de poisson, retombe sur ses pieds puis s'envole en beauté !

Aucun commentaire:

Liste des textes

1328 - Je suis apolitique