samedi 14 avril 2018

1256 - Après Lily, Toto !

Toi le petit Blanc aux mains propres et à l’âme tendre, toi le messie moqué des bonnes causes, toi le voyageur aux ailes pures et au bagage d’idéal, toi la cible de toutes les flèches, toi que tous persécutent pour cette faute impardonnable qui est de naître loin des oiseaux de malheur, toi le petit Blanc qui cherche les autres mais que nul ne veut comme hôte, toi dont le seul crime est d’être Blanc, dont l’unique gloire est de recevoir les crachats, dont le péché est d’oser protester, toi le mal-aimé de la Terre et de ses mythes, trouve asile en ces lieux bénis que je te montre...

Ton Ciel est dans mes nuages.

Sur ma page. Si proche du Soleil. Au pays de la Lumière.

Avec ta face nette comme la neige, ton coeur clair comme le jour, tes pensées aussi droites que possible, tu rayonnes de vérité, de bonté et de justice.

Rares sont ceux qui voient, frère Blanc, la vraie couleur de ton sang, la noblesse de tes desseins, la pureté de tes sentiments.

Au milieu des Noirs tu es le méchant quoi que tu fasses. Parmi les Juifs tu es le coupable parce que l’Histoire l’a un jour décidé. Chez les endiablés tu resteras l’ennemi : avoir la peau pâle est une impiété. Avec ceux qui se croient francs, tu n’es qu’une ivraie...

Entouré de cyniques, tu es le martyr de leur bêtise.

Ils ne voient pas la hauteur de tes vues, la vérité de tes mots, les raisons de tes clartés.

Pour eux, tu n’es qu’un fils de chien qu’il est permis de piétiner. Tu es le bouc-émissaire universel de leurs noirceurs.

Frère d’Europe, tu es différent parce que tu es bleu, tu es riche car ton front reflète l’or, tu es beau pour la raison que tu es enfant de Dieu, toi aussi.

Mais eux ne le savent pas, mais eux ne le croient pas, mais eux ne le veulent pas.

Tu t’appelles Jean, Paul, Jacques, tu es Blanc, tu es saint, tu es Français et tu es un Christ crucifié.

Brille donc dans cette bulle, sois léger sous ma plume, bois avec moi le vin de la vertu sous le halo de Lune et oublie les injures du monde.

Toi le petit Blanc aux vues saines, aux airs distingués, aux bras de cygne, pardonne à tes calomniateurs et sois le bienvenu chez les élus de l’Olympe.

VOIR LA VIDEO :

https://www.youtube.com/watch?v=fNTrdEPZ8cQ&feature=youtu.be

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Bonjour Raphounet :))

J'ai visionné votre vidéo :))
En entier :))
SANS LE SON :)) :)) :))

Puis-je vous suggérer de moderniser, de dynamiser votre gestuelle :))
Ci-joint une petite vidéo qui peut-être saura vous inspirer :)) :)) :))
https://www.youtube.com/watch?v=L2EtBqmaAv4

Je me rends sur le site du chroniqueur littéraire très talentueux Juan :))
Au cas où vous auriez malencontreusement égaré son adresse :)) :)) :))
https://www.youtube.com/watch?v=L2EtBqmaAv4

Les irréflexions de Eric sont également à ne pas manquer :))
http://courttoujours.hautetfort.com/

ETC pour mes sites chouchou :)) :)) :))

Sur ce, je vous abandonne à vos confitures :))
Perso, je préfère m'adonner à mes ratatouilles :))

Belle journée Raphounet :))

Au fait :))
A quand un texte sur votre chevalière :)) ( la bagouze quoi :)) :)) :))