jeudi 8 août 2019

1513 - Migrants de France

C'est parce que nous avons des millions de chômeurs français dans notre pays que nous avons besoin, pour notre plus grande chance, davantage de migrants issus du continent africain.

Sans diplômes, sans ressources, sans bagage culturel européen mais pleins d'avenir dans l'assistanat social conjugué avec la légendaire, ingénieuse et fructueuse "débrouille africaine" qu'on admire tous...

Ce qui justifie de manière éclatante la raison d'être de nos structures dédiées à cette merveilleuse idéologie de générosité, d'ouverture aux autres débouchant sur l'enrichissement de notre société par l'instauration du très attrayant, très réjouissant, très salvateur multiculturalisme !

Certes de mauvaises langues assimilent ce reluisant modèle de l'astuce et du savoir-faire allogène à de la "délinquance" pure et simple...

Mauvais choix de style linguistique de la part de ces arriérés introvertis. Nous savons bien que le repli identitaire de nos concitoyens est une authentique régression civilisationnelle, et c'est bien pour cette raison que nous accordons prioritairement à ces populations nouvelles toute légitimité pour la défense et la promotion au sein de la société française de LEURS particularismes natals, sociologiques, ethniques...

Ce qui motive cette si éclairée, si opportune, si appropriée politique migratoire intensive, c'est précisément notre grande ouverture d'esprit à l'égard des autres modes de pensées, des moeurs exotiques, des différentes traditions étrangères qui ne sont pas les nôtres et que nous souhaitons ardemment adopter au nom de notre conception lumineuse du progrès.

Bref, nous n'avons pas encore assez d'Africains, d'Arabes et autres réfugiés apatrides de tous pays non européens avides de s'imprégner dans le texte des pensées de Montaigne et du théâtre de Molière. Des modèles du genre dans l'assimilation de nos grands auteurs, cela est aujourd'hui incontestablement admis.

Pas assez de diversités bruyantes, colorées et à la mode de chez eux, c'est à dire de leur brousse natale, visibles dans nos rues !

Pas encore assez de ces enrichissants invités-sans-papiers illégaux (mais qui deviennent automatiquement légaux quand même à la fin) accueillis dans nos centres d'hébergement d'urgence, présents dans nos institutions séculaires, bénéficiaires de tous les droits de nos CAFS, de notre Sécurité Sociale, de nos allocations...

Des populations bien insérées, francisées jusqu'à la moelle, tellement éloquentes avec l'importation enchanteresse sur la voie publique de leurs sabirs maternels...

Avec leurs djellabas de pure origine, leurs boubous "comme au pays", leurs voiles faciaux adaptés à notre esprit progressiste (c'est à dire presque intégral mais pas totalement intégral), ces minorités-majoritaires intégrées sont l'avenir de la France, c'est certain.

Et que dire de leurs boutiques raciales (épiceries, coiffures afros et autres magasins halal) apportant au paysage urbain de notre France éternelle cette touche fleurie qui lui a toujours manquée ?

C'est parce que nous avons besoin d'encore et toujours plus de cet atout d'outres frontières que nous devons encore et toujours plus ouvrir nos coeurs, nos portes, nos mentalités à ce providentiel apport de talents, de forces vives, de sang neuf que constitue le repeuplement de notre territoire national par ces arrivants arrivistes pleins d'ambitions, pleins d'enfants, pleins de gratitude.

Aucun commentaire:

Liste des textes

1328 - Je suis apolitique