mercredi 18 mars 2020

1575 - Mon analyse sur le virus

SELON MOI LE VIRUS EST UN PRÉTEXTE !

Le gouvernement est en train de violer les libertés fondamentales du citoyen avec l'assentiment du peuple français lui-même !

FRANCAIS RÉVEILLEZ-VOUS !

Après avoir conditionné nos esprits à accepter l'atteinte à la liberté de pensée et d'expression, sous couvert de ceci ou de cela, aujourd'hui nos maîtres passent à l'étape supérieure en enfreignant notre liberté de circulation...

Insidieusement les manipulateurs au pouvoir veulent faire de nous des pions de plus en plus dociles.

Comprenez que ce virus est un prétexte, une aubaine pour nos gouvernants cyniques qui ont trouvé là un moyen de pression idéal afin de nous asservir encore plus efficacement, nous le peuple de France. Avec notre propre consentement, ce qui nous donne l'illusion que nos marionnettistes agissent pour notre bien !

Tout ce cirque, au final, dans le dessein d'exercer leur domination perverse sur notre pays, l'assujettir à leur idéologie étatique dictatoriale.

Restriction de nos libertés essentielles, infantilisation, enfumage et diversion de nos esprits, détournement de notre attention pour nous faire oublier les vrais problèmes... Bref, tentative de lobotomie générale à coups de matraquages médiatiques soutenus par une coercition policière implacable, omniprésente. 

Le but de tout cela ? Nous ramollir les cerveaux pour, dans un second temps, nous faire avaler sans broncher les pires aberrations politiques...

Après cette épreuve, il sera évidemment plus facile de nous faire bouffer à la tonne du migrant, de la diversité, du féminisme, du transgenre ou autres infamies du même tonneau...

Quel meilleur électrochoc, afin de mater un prisonnier récalcitrant, qu'un bon séjour au cachot pour lui faire apprécier le retour dans sa cellule ordinaire ?

C'est exactement ce qui se passe avec les français en ce moment.

Compatriotes, ouvrez les yeux !

Certes je peux me tromper... Il est permis de douter de ce que j'avance... La suite des événements dira si j'ai raison ou si j'ai tort. Mais pour l'heure, je reste sur mes gardes.

Restez vigilants vous aussi.

Aucun commentaire:

Liste des textes

1328 - Je suis apolitique