mardi 23 avril 2019

1421 - Je ne suis pas "Charlie"

ATTENTAT Á CHARLIE HEBDO : IZARRA N'EST SOLIDAIRE D'AUCUN CAMP

A ceux qui de bonne ou mauvaise foi assimilent mes propos à une justification des assassinats perpétrés à Paris contre les dessinateurs de CHARLIE HEBDO, je leur réponds clairement que je condamne fermement cet attentat et ses auteurs et qu'en aucun cas mon article n'est une apologie de la violence contre mes adversaires ! Je ne fais que constater les choses dans mon texte, rien de plus. 

LES MOQUEURS DE L'ISLAM QUI JOUENT AVEC LE FEU

Liberté d'expression attaquée à "CHARLIE HEBDO" bêlent en choeur les moutons de France ? Aujourd'hui la liberté n'est admise que lorsqu'il s'agit de se moquer des religions, de ridiculiser les croyants, de ringardiser la famille.

Dés lors que l'on critique le mariage homosexuel on est poursuivi en justice pour "homophobie". Et si l'on ose se moquer des Juifs, hop on passe pour un méchant antisémite !

La liberté d'expression ne vaut que si elle va dans le sens de l'athéisme, de la promotion de l'homosexualité ou de la défense des hérésies morales et pratiques contre-nature.

En dépit des divers appels à la solidarité envers "CHARLIE HEBDO", je ne suis nullement solidaire. Je refuse de me faire embrigader par les gauchistes exacerbant la fibre émotive du populo.

Je ne veux pas me montrer cynique mais lorsqu’on excite l’aiguillon de l’adversaire, il ne faut pas s’étonner de recevoir un beau jour son venin en pleine face.

Je ne suis solidaire ni des assassins ni de leurs victimes qui, reconnaissons-le, dans le contexte actuel de tensions communautaires avaient bien dangereusement joué avec le feu.

Et puis lorsqu'un état au nom du culte enflammé de la laïcité légalise le mariage entre des gens de même sexe, n’est-ce pas un signe de sa profonde décadence ? Une manière pour ces fanatiques de la laïcité de prêter le flanc aux fanatiques du camp adverse.

La liberté d'expression devrait-elle être à sens unique, celui des chantres de la décadence et de l'athéisme ?

Les charitables humanistes si prompts à  défendre la liberté d'expression des moqueurs de l'Islam et de la chrétienté sont les mêmes qui souhaitent la museler à l'égard des honnêtes gens qui respectent et promeuvent ces religions...

Dés lors que cette liberté d'expression est exercée par les citoyens comme moi, taxés de fascistes sous prétexte qu'ils défendent les valeurs de leur religion, ces mêmes "progressistes" veulent la leur interdire !

Moi je prône non seulement ma liberté d'exprimer ma neutralité dans cette affaire mais également mon respect de l'Islam et de la chrétienté.

Je ne serai pas la marionnette des médias et de ce gouvernement désignant au peuple la cible à abattre. Je me désolidarise totalement et définitivement de la France dans cette histoire.

Vous tous qui avez voulu la guerre avec vos plus chers ennemis, vous l'avez. Maintenant comptez vos morts.

Vive l'Islam et vive la chrétienté !

LIBERTÉ D’EXPRESSION D’OPÉRETTE

Défendre la liberté d’expression ne cessent de marteler les moutons de la gauche ?

Un à un mes comptes tombent, fermés par la censure gauchiste ! Depuis ce matin c’est l’hécatombe.

Deux comptes Facebook, mon compte chez “L’EXPRESS”,censure systématique de mes articles chez le “NOUVEL OBSERVATEUR””...

Et sur tous les autres endroits de la toile. Ma parole se rétrécit comme peau de chagrin sur le WEB.

Je m’attends également à la censure youtoubesque ainsi que sur DAILYMOTION...

Le seul journal ayant accepté de publier mon texte est “LE POINT”.

J’irai donc éventuellement contre-manifester au Mans pour la VRAIE LIBERTÉ D’EXPRESSION, avec le risque de me faire embarquer par la police aux ordres de la clique gauchiste. En espérant que ma caméra-témoin ne sera pas confisquée par les forces de l’ordre...

LES INCITATEURS AU TERRORISME SONT LES DESSINATEURS DE CHARLIE HEBDO
Les incendiaires, ce sont les sinistres zigotos de CHARLIE HEBDO qui se sont amusés à exciter les chiens enragés en toute connaissance du danger...

Je pense surtout à la mort des innocents, les victimes collatérales de cette triste histoire ayant secoué notre pays.

Des hommes ayant perdu leur vie bêtement parce que des insouciants comme
 CABU, CHARB, WOLINSKY et TIGNOU faisaient joujou avec leurs crayons, s’amusant à exciter des taureaux en agitant leurs feutres rouges sous leurs naseaux.

Honte à eux !

Je ne comprends même pas comment des gens sensés peuvent les considérer aujourd’hui comme des héros alors qu’en réalité ces quatre sales gamins irrespectueux totalement inconscients et égoïstes étaient des CRIMINELS sans le savoir.

N’importe quel morveux qui s’amuserait à exciter des chiens féroces se prendrait une torgnole afin de lui apprendre à ne pas jeter de l'huile sur le feu !

Alors que ces quatre sinistres rigolos ont fait des victimes tout autour d’eux, on les adule !

Les graines malsaines qu’ils ont semées pendant tant d’années ont débouché sur une tragédie et pourtant ils passent pour des petits saints. 

Ils n’étaient que des roquets aboyeurs répandant la haine au nom de la liberté d’expression, ils ont injurié le Prophète en sachant pertinemment le risque qu’ils prenaient. Criminelle inconscience ! Les autres victimes de cette affaire sont les policiers et les otages, tombés à cause des hochets de ces gosses irresponsables.
MESSAGE ADRESSÉ AUX OVINS MARCHANT AU PAS INSTAURÉ PAR LES MÉDIAS TENANT LA BAGUETTE :
Avec vos “JE SUIS CHARLIE’' brandis comme des étendards dupontesques, vous bêlez au lieu de réfléchir. Vous faites ce que les médias vous demandent de faire. Où est votre liberté de réflexion ?

On vous viole et vous êtes contents... On vous dit quoi penser, quel foin avaler, quelle hérésie gober, quelle mode adopter, qui aimer, qui détester...

Et si vous osez dévier de la pensée unique alors vous serez assimilés à des "fachos".
C'est cela la fameuse liberté d'expression que vous défendez ?

Vous êtes manipulés, on vous fait bouffer du CHARLIE à tous les repas et vous en redemandez !

Vous avez perdu votre indépendance d'esprit, comme tous les moutons.

LE VRAI TERRORISTE, C'EST LA FRANCE

Le vrai terroriste, c’est la France.
La tuerie chez CHARLIE HEBDO est le résultat de la politique martiale de la France dans les pays où elle a piétiné les droits fondamentaux des adeptes du Prophète.
Le vrai terroriste dans cette affaire, c’est HOLLANDE, c’est la FRANCE, c’est le DRAPEAU TRICOLORE.
Ce "détail" mis à part, manifester pour exprimer son désaccord avec le terrorisme dont on est victime, c’est une affaire à la portée du premier concierge venu... Une telle mobilisation des masses populaires pour défoncer ce genre de porte ouverte, est-ce bien utile ?

D’ailleurs l’expression publique d’une telle banalité n’aurait réellement de prix que si l’expression de son contraire était possible. Mais si c’est pour exprimer une pensée unique-obligatoire-unilatérale, cela n’a AUCUNE VALEUR.

Quand au nom de la liberté de se foutre de la gueule des fanatiques religieux un querelleur professionnel s'amuse à exciter un de ces chiens enragés et finit par se faire mordre, est-il vraiment sûr que les responsabilités ne sont pas partagées entre victime et agresseur ?
MARCHE DES MOUTONS ET DES CONCIERGES :
TOUS UNIS, TOUS CHARLIE, BÊÊÊÊÊH !!!
Un ou deux millions de manifestants pour la manifestation.. Cela fait beaucoup. Et peu. Heureusement je me dis qu’il reste 65 millions de français qui n'ont pas manifesté, parmi lesquels cette fameuse majorité silencieuse qui pense comme moi. Mais qu’aucun journaliste ne mettra en valeur. Et pourtant, elle est là la majorité des français non manipulée par la gauche médiatique !

Si les médias ne parlent pas de moi, c’est parce qu’ils parlent de ces deux millions d’anonymes bêlants.

Voilà précisément l’immense illusion de la “démocratie”.
+++++++

Je ne justifie rien, au contraire je dénonce ces assassinats en disant que celui qui joue avec de la dynamite doit s'attendre à un éventuel  accident.

D'ailleurs les dessinateurs s'y attendaient car ils étaient sous surveillance policière et avaient changé de local.

Preuves qu'il se sentaient sérieusement menacés...

Quand on a conscience d'un tel danger, on ne s'amuse pas à jeter de l'huile sur le feu, c'est la moindre des choses vous ne trouvez pas ? Vous êtes en train de justifier la pyromanie ici, c’est à dire l'incitation au terrorisme !

C'est vous et les millions de moutons qui sont les responsables indirectes de cet attentat ! C'est vous qui justifiez ces attentats terroristes ! HONTE A VOUS !

CHARLIE HEBDO : LES VERTUS DE LA DIPLOMATIE

Je dénonce cet attentat en disant que celui qui joue avec de la dynamite doit s'attendre à un éventuel  accident. 
D'ailleurs les dessinateurs s'y attendaient car ils étaient sous surveillance policière et avaient changé de local. 
Preuves qu'il se sentaient sérieusement menacés... 
Quand on a conscience d'un tel danger, on ne s'amuse pas à jeter de l'huile sur le feu, c'est la moindre des choses. Ceux qui applaudissent les provocateurs font de la pyromanie, c’est à dire de l'incitation au terrorisme ! 
Certes les terroristes étaient des assassins et rien ne justifiait leurs actes, était-ce une raison pour alimenter leur folie criminelle ? Ce n’est pas parce qu’un adversaire à tort qu’il faut le provoquer, surtout s’il est dangereux.
Ce sont les millions d’irresponsables ayant soutenu les provocations de CH qui ont entretenu les tensions inter-communautaires ! Je vois là une forme d'incitation aux attentats terroristes, même si elle est indirecte et involontaire ! Voilà pourquoi j’ai toujours été contre les caricatures du prophète : pour éviter ce genre de tragédie que l’on vient de connaître. Hélas ! Personne n’a eu le courage de censurer les incendiaires à temps !
Je propose à tous ces acharnés défenseurs de la liberté d'expression, au nom de la liberté de s'amuser à enrager les fauves, d'aller exciter des pites- bull...
Les caricaturistes ont fait le terreau des terroristes avec leurs injures à la communauté musulmane. En agissant de la sorte ils ont adressé une déclaration de guerre aux fauves de l’Islam radical au lieu de les apaiser, de les tenir à distance.

Personnellement si j'étais responsable d'un journal comme CHARLIE HEBDO et qu'en face de moi j'avais des fanatiques religieux prêts à tuer pour un mot de travers, un dessin de trop, jamais je n'aurais été mettre ma vie et celle des autres en danger pour un principe de liberté qu'on peut fort bien mettre en berne ne serait-ce que pour se protéger soi-même ainsi que la société...
Il me semble que la vie de 17 personnes vaut bien un petit sacrifice de liberté d'expression... Je ne comprends pas qu'on puisse traiter en héros ces incitateurs au terrorisme que furent ces cinq dessinateurs irrespectueux et inconscients ! Ce n'est pas une question de démocratie que de se taire en des temps troublés, c'est tout simplement une question d'intelligence. 
Quand j'ai un ivrogne brutal devant moi, je ne vais pas m'amuser à le provoquer au nom de la liberté d'expression, non. Bien au contraire je fais profil bas en attendant qu'il désaoule. Malheureusement il y les fanatiques défenseurs de la liberté d’expression prêts à mettre leur vie et celle des autres en péril pour quelques dessins. Ils jettent de l'huile sur le feu et s’étonnent après qu'il y ait de la casse...
Au lieu d’opposer à l’enclume du fanatisme islamiste le gros marteau de la caricature bête et méchante, la sagesse aurait été d’agir avec la subtilité de l’oiseau de haut vol qui préfère éviter l’orage.
La justice aurait dû faire son travail en amont : condamner les incitateurs au terrorisme qu’étaient les cinq dessinateurs. Ces cinq égoïstes inconscients ont directement causé un grave trouble à l’ordre public. Ils sont responsables de 17 morts. Si moi je me mettais à publier des caricatures insultantes du Prophète et que je recevais des menaces de la part de musulmans en retour, je serais condamné par la justice pour TROUBLE A L’ORDRE PUBLIC.

Aucun commentaire:

Liste des textes

1328 - Je suis apolitique