dimanche 10 mai 2015

1112 - La Lune est un fruit pourri

Je suis attiré par son visage spectral, son air éthéréen, sa chevelure de blonde, ses yeux dans le vague...

Mes rendez-vous nocturnes avec Madame la Lune sont pourtant maladroits, tapageurs, pitoyables.

Je lui chante des cantiques sacrés avec ma voix de casserole et elle me répond par de longs silences mortifiants.

Son injurieuse indifférence pour ma flamme clownesque fait des étincelles dans le cirque cosmique : je crois que le firmament rigole jusqu’au zénith de ce guignol que je suis, s’agitant dans l’arène de l’infini.

Madame Sélénée s’amuse de se faire passer pour un mystère aux yeux des poètes crédules, alors qu’en réalité c’est une pure banane ronde qui se fout de la fiole des adeptes de la lyre !

VOIR LA VIDEO :