mardi 12 juillet 2016

1185 - J'écrabouille les bananes molles !

Moi je n’aime pas les gentils. Je les déteste même. Je les méprise et les incendie de la casquette aux chaussettes mais toujours par derrière, jamais de face, leur édulcorante bêtise les empêchant de voir les flammes de Zeus.

Ces agneaux ne voient pas plus loin que mes sourires trompeurs, ignorant que mes crocs sont faits pour les croquer.

Bref, les endives m’ennuient.

Ces andouilles au coeur pur sont des cornichons à la cervelle vide.

Moi je suis un méchant, un vrai, un dur à la dent tueuse, un chien féroce, un dévoreur de nouilles.

Leurs bonnes intentions étalées sans pudeur sur leurs blogs insipides ou dans les sables poisseux de FACEBOOK sont mes mets favoris : d’une seule bouchée j’avale leur foin sec et pâle mais quand même bien croustillant sous mon palais de feu.

Je me rassasie tout d’un bloc de leur mélasse : leurs hommages lénifiants à leur mémé, leur amour flasque pour leur cabot, leurs ruptures conjugales conjuguées à tous les passés pas simples, leurs fades souvenirs d’enfance, leur tiède tempérament de caniche, leurs larmes d’escargots baveux adressées aux chanteurs à la mode... 

J’anéantis ces fumées incolores d’un simple souffle, fais disparaître ces niaiseries d’un seul coup de mâchoire assassine, réduis à zéro ces héros de l’insignifiance !

Moi le dragon rigolard, j’écrabouille ces limaces larmoyantes. Je me délecte du spectacle des viscères de ces mollusques répandus dans le caniveau des joyeux-affreux dont suis l’empereur incontesté !

Les bonnes âmes qui écrivent des poèmes sur la douceur des sentiments m’écoeurent au plus haut degré. Les natures sensibles qui pleurent de compassion sur les malheurs des autres m’inspirent les plus cruelles représailles. Les oies blanches qui aiment aider les pauvres et le faire savoir au monde entier méritent la récompense de mon encre vengeresse la plus sanglante.

Ces “belles personnes” aimant chanter les “belles choses” et partager les “belles pensées” de leur “belle vie” sur le NET, je leur balance à la tronche les rats crevés et les chatons éventrés de mes plus “belles intentions”...

Avant de massacrer la banane blanche qui leur tient lieu de face d’un définitif, atomique, pulvérisateur coup de talon izarrien !

VOIR LA VIDEO :

https://www.youtube.com/watch?v=DlSIl5cOLDg&feature=youtu.be

http://www.dailymotion.com/video/x4k1hdy