mercredi 24 septembre 2014

NOS ÉVÊQUES N'ONT PAS DE COUILLES

Alors que le Docteur Xavier DOR  est actuellement persécuté par le système judiciaire français pour ses héroïques prises de position anti-avortement et manifestations non-violentes aux abords des hôpitaux où sont pratiqués des exterminations de fœtus, je prends conscience de la coupable inertie de nos évêques.

Pas un ne remue la mitre et ne bouge la crosse.

Véritables comptables de l’ordre républicain établi occupés à vérifier si les gargouilles de leurs cathédrales sont bien à leur place, orgueilleux pantins dominicaux parés d’artifices aussi éblouissants que stériles, il me semble que ces “hauts-fonctionnaires” de l’église sont surtout là pour s’étourdir des fumées d’encens et s’afficher dans leur glorieuse, sage, statique, prudente splendeur...

Comme au temps de la montée du nazisme en Allemagne où leurs prédécesseurs préféraient se tourner vers leurs cloches, aujourd’hui les prétendus défenseurs des valeurs les plus sacrées restent muets face au scandale de l’avortement. Si ces archanges de nos chefs-lieux ne se mouillent pas, hé bien moi je dis que ce sont quand même des poules mouillées.

Ne pas faire de vagues, collaborer par omission avec le pouvoir laïc d’inspiration maçonnique, c’est à dire athée, se fondre dans le siècle, tel paraît être le mot d’ordre chez les dignitaires de l’Eglise.

Ces soi-disant représentants de la vérité céleste sont en réalité des mollassons, des sans-couilles, des caniches à la solde de leurs maîtres sur le trône temporel leur lançant des cacahuètes endorphines depuis l’Elysée.

Ces évêques ne sont pas des pasteurs d’âmes en éveil mais de vulgaires gardiens de statues, des concierges de pierres dormantes, des toutous prostitués à la cause d’une putain républicaine-maçonnique au front tricolore.

Bref, des guignolos déguisés en évêques.

Le jour où nos évêques seront couillus, qu’ils taperont du poing au lieu de baisser leur froc devant le crime étatique, ce jour-là ils pourront sans honte arborer leur attribut viril en guise de crosse à la messe du dimanche pour montrer à leurs ouailles que c’est eux qui ont désormais la plus grosse.

Pour l’heure je les considère comme des eunuques, des petites bites, des couilles molles, des impuissants bons à tendre leur cul de tarlouzes à la république des enculeurs.

Pendant que nos évêques châtrés se font sodomiser par les apôtres de Marianne, un vieillard vertueux de 84 ans, parce qu’il a voulu défendre l’innocence, se fait lyncher par les tribunaux dans l’indifférence générale.

lundi 22 septembre 2014

"AGRESSION" Á NANCY : BROUTILLE MÉDIATISÉE

La vidéo est insignifiante.

Je ne vois pas là une "agression" véritablement mais une de ces épreuves anodines du temps de l'adolescence.

Le sort de nous tous au quotidien est également fait de ces petites contrariétés et menues injustices. Et même de bien d'autres souffrances autrement plus cinglantes que ces risibles chiquenaudes !

Pas de quoi faire un fromage de ces trois tapes sur la pommette !

Cette "agression" est finalement une broutille. Je dirais même que c'est un incident formateur, un événement ordinaire -voire nécessaire- de la post-puberté qui contribue à forger les tempéraments.

Criminaliser l'apprentissage social de l'âge initiatique est indigne d'une société responsable. C'est vraiment faire une montagne pour des ronds de fumée ! Notre justice n'a-t-elle rien d'autre à faire que de s'emballer pour du vent ?

Cet incident est réellement inconsistant. La jeune indélicate ayant “giflotté” sa “victime” mériterait même d'être félicitée pour avoir contribué à l’avoir rendue un peu pus forte cette mollassonne pleurnicharde (qui d'ailleurs n'avait pas à regarder de travers cette fille, mais ceci est une autre affaire).

Cette adolescente ayant reçu trois pichenettes sur la joue en verra d'autres dans le futur, croyons-le bien ! Et souhaitons-lui d'ailleurs longue vie avec toutes les épines édificatrices que cela comporte fatalement...

S'il fallait avertir la police et les médias à chaque petite adversités de l'existence, les journaux seraient pleins de gros titres du genre "SCANDALE : IL SE COINCE LE PETIT DOIGT DANS SA FERMETURE-ÉCLAIR ET UN PASSANT A RIGOLÉ !"

Cette société dévirilisée qui s'alarme aussi démesurément pour de telles peccadilles devient décidément de plus en plus infantile !

Raphaël Zacharie de IZARRA

VOIR LA VIDEO :

https://www.youtube.com/watch?v=4AtklEgQRb8&feature=youtu.be

mardi 16 septembre 2014

1075 - Passeurs : de grandes âmes

Parmi les êtres les plus délicieux que compte la Terre, il y a ceux que l’on nomme très affectueusement les passeurs d’immigrés clandestins”.

Ces aimables gentlemen sont des bienfaiteurs de l’Humanité : ils aident les malheureux, les crève-la-faim, les sans espoir, les persécutés de l’économie et autres miséreux au ventre creux n’ayant pas le sou, à rejoindre des horizons pleins de promesses, moyennant de modestes, mais vraiment minimes et même très symboliques sommes d’argent.

Seulement quelques dizaines de milliers d’euros. Pour atteindre le bonheur, franchement c’est donné !

Et puis si certains trouvent que ça fait quand même cher payé, moi je leur dis que le nirvana que constitue une vie illégale passée dans les ghettos de nos mégalopoles pour y être courtoisement et régulièrement sollicité par la pègre des quartiers “exotiques”, cela vaut bien le sacrifice de quelques dizaines de milliers d’euros, non ? Heureusement que ces braves passeurs sont là pour apporter un peu de rêve à tous ces pauvres gens fuyant la misère... Cela me fait tellement plaisir de rendre hommage à ces héros qui se lèvent tôt le matin pour donner le meilleur d’eux-mêmes -et de manière si désintéressée-, soit-il en passant...

Avec les passeurs c’est voyages tout confort et sécurité totale ! Pour la très modique somme évoquée plus haut ils offrent une saine croisière à leurs clients avec tous les avantages du plein air et les vertus d’un régime alimentaire des plus spartiates. Rien de tel pour arriver dans le pays d’accueil avec un moral d’acier ! 

Les embarqués des galères de plaisance, futurs endettés envers leurs très attentionnés contrebandiers d'humains, redevables de dizaines de milliers d’euros à leur égard, mais uniquement s’ils parviennent vivants à destination de la terre promise occidentale (preuve que les passeurs ne sont pas des requins), leur vouent une reconnaissance éternelle. Une fois parvenus à bon port, les heureux élus survivants travailleront des années et des années pour rembourser la somme symbolique de leur ticket de la traversée de la mer à la rame.

Et puis ce qui est bien avec les passeurs c’est que si un de ces ingrats de passagers est mécontent du service, allez hop à la mer !

Ca au moins ce sont de beaux tempéraments les passeurs, des hommes, des vrais, pas des mauviettes qui se laissent marcher sur les pieds ! Ca non alors ! Et puis comment peut-on décevoir des âmes aussi serviables ? Il faut reconnaître qu'ils se montrent parfois contrariants les clandestins...

En plus ils ont des mines tellement avenantes, les passeurs... Ils inspirent tant de sympathie avec leurs traits empreints de profonde bonté... Sur leurs visages d’ange et dans leurs regards tendres on y lit la bienfaisance, l’altruisme, la compassion...

Je vous dis tout ça c’est pour en arriver au fait que les passeurs ont partout mauvaise presse, vraiment là moi je ne comprends plus... 

lundi 8 septembre 2014

1074 - Apologie de la chrétienté et de l'hétérosexualité

Hétérosexualité, christianisme, machisme, apologie de la noblesse et esthétisme définissent, grosso modo, l’auteur de ces lignes.

Moi Raphaël Zacharie de IZARRA, petit aristocrate de province conscient de ma valeur et délicieusement imbu de ma personne, et par ailleurs sain d’esprit, suis particulièrement allergique à l’homosexualité masculine, sensible aux chants de messe chrétiens, me pose en défenseur des privilèges de la naissance. Admiratif et respectueux des porteurs de particule, épris de beauté, répugné par le féminisme, je cherche à bien montrer au monde que je suis homophobe, catholique pratiquant, royaliste, anti-avortement, esthète et plume d’exception pour couronner ce tableau qui, reconnaissons-le, ne manque pas de panache...

L’apologie de l’homosexualité -et l’athéisme républicain qui va souvent avec (que l’on appelle “laïcité”, une invention de mécréants)- me met en révolte.

La femme, je ne la souffre qu’en posture traditionnelle : en robe longue d’amante onirique ou en tablier de ménagère. Soumise, docile, honnête, éduquée, telle devrait être la femme basique. Le rôle de l’épouse n’est, selon moi, pas de faire de la politique mais de passer la serpillère au foyer.

Je suis un croisé de la phallocratie, un prophète de la flamme chrétienne ravivée,  le messie de l’anti-homosexualité.

Je souhaite délivrer notre France de la perversité anti-chrétienne, anti-royaliste et anti-esthétique de ceux qui la souillent, la corrompent et la dénaturent, je veux parler bien entendu des puissants et malfaisants lobbys féministes et sodomites rééduquant la jeunesse selon leurs critères délirants d’inversion des valeurs chrétiennes.

Ces flammes saintes qui ont fait notre monde, évangile universel de règles et de normes basées sur la vertu, la soumission heureuse aux bienfaisantes lois cosmiques et le bon sens commun.

Je veux parler de cette adhésion quasi innée à ces décrets célestes ayant édifié nos aïeux dans une âpre et fructueuse probité morale et brûlante ambiance de vérité (aspirations de toute âme décente), ce qui fut leur véritable ciment social et authentique azur spirituel, et érigé nos cathédrales dans la lumière des feux intérieurs.

Aujourd’hui on ne croit plus en Dieu, on rend un culte fervent à l’homosexualité. On ne respecte plus la Croix, on se prosterne devant le sexe. On ne chante plus le Ciel, on l’outrage dans un républicain éclat de rire général.

Hétérosexuel, chrétien pratiquant, anti-féministe, contre l’avortement, pour la promotion  du vrai, du bien, du beau, ainsi je me présente, désarmant de vérités oubliées, à l’Humanité.

VOIR LES DEUX VIDEOS :

https://www.youtube.com/watch?v=LfwDwWq3mwo&feature=youtu.be

http://www.dailymotion.com/video/x4gl22s

https://www.youtube.com/watch?v=UbXuGlBNPeo&feature=youtu.be

http://www.dailymotion.com/video/x3nzy13

https://www.youtube.com/watch?v=ACERZ6sNMLU

dimanche 7 septembre 2014

1073 - Farrah Fawcett, morte et enterrée

Verte crinière et mâchoire d’acier, ainsi se présentait, en pleine gloire, la poire de Farrah Fawcett.

De son seul sourire minéral, elle pétrifiait grenouilles sidérales et mâles esthètes.

Bonne fée charmant cailloux célestes et astres de la Terre, cette Vénus squelettique rayonnait comme un soleil. Elle avait, quand sa jeunesse la faisait briller, la face carrée et la lèvre haute des femmes inattendues.

Elle apparaissait maigre et magnétique tel un spectre de l’Olympe.

La beauté “électrocutante“ de ce papillon carnassier me constipe de fascination et me fait dégueuler mes mots les plus “argilesques”, comme des poteries funéraires.

Morte, l’ex-Aphrodite aux ailes de marbre et au regard de batracien s’est muée en ineffaçable légende sidérale. Désormais la Voie Lactée coasse son nom et reflète sa chevelure de sable et d’écume.

Dans la tombe, Farrah Fawcett me fait songer non seulement à l’éternité de l’azur qui renaît chaque matin et à la cendre statufiée des jours ensevelis par les siècles mais également à la rosée qui abreuve le silex et aux ténèbres révélant les étoiles.

VOIR LA VIDEO :

jeudi 4 septembre 2014

PUTEAUX AU POTEAU !

Les fachos de Puteaux ont imposé le rose aux petites filles et le bleu aux petits garçons à travers le don de cartables insupportablement “genrés” !

Un cadeau insultant.

Ce viol des consciences de nos enfants est intolérable.

Puisqu’après des siècles et des siècles de regrettables réflexes sexistes la société est enfin devenue normale, égalitaire, équilibrée, à Puteaux les élus auraient dû, en accord avec la mentalité actuelle et selon la nouvelle coutume républicaine en vigueur sur tout le reste du territoire, offrir des cartables roses aux petits porteurs de zizi et bleus aux futures représentantes du féminisme actif...

Sans aucune exception notre société ne doit admettre à la maternelle que le port de la robe pour les gars et du pantalon pour les demoiselles. Sauf à Puteaux. Là on laisse sévir un noyau d’infâmes réactionnaires entretenant l’imagerie rétrograde des sexes !

Malheureusement à travers l’affirmation décomplexée de clichés moyenâgeux de la part de la mairie de Puteaux on constate que les plus ignobles stéréotypes sexués subsistent encore en 2014 !

Ces arriérés de la mairie de Puteaux ont osé la provocation suprême avec leurs cartables roses et bleus, choquant la France entière.

Devant ce crime odieusement sexiste moi je dis, Puteaux au poteau !

lundi 1 septembre 2014

Á UN DÉFENSEUR DU VICE HOMOSEXUEL SE CROYANT TOLÉRANT

RÉPONSES FAITES Á UN DÉFENSEUR DU VICE HOMOSEXUEL SE CROYANT TOLÉRANT


Je suis homophobe par esprit de vertu. L'homophobie n'est pas un gros mot. Nul n'a le droit de m'obliger à me prosterner d'admiration devant ces pauvres détraqués sexuels revendiquant des droit au mariage homosexuel, c'est à dire au blasphème du mariage hétérosexuel.. Vous êtes un faible, moi je suis un fort. Votre prétendue bonté n'est que le fruit d'une lâche faiblesse, non d'une réflexion virile. Il y a des gens respectables, d'autres moins.

Chacun a certes le droit d'enculer son voisin, de bouffer sa merde ou de fantasmer sur des enfants et même sur des chiens. Par choix de vie, par goûts, sensibilité, orientation sexuelles, peu importe. Mais nul n'a le droit de revendiquer ces tares et autres détraquages sexuels en les officialisant, en les faisant reconnaître comme des normes.

Pire : nul ne devrait avoir le droit de corrompre l'esprit de nos enfants avec ces délires d'orientations homosexuelles et transexuelles ! L'homosexualité est une tare, une infirmité, une chose non désirable et non pas une richesse comme on essaie de le faire gober à des millions de pauvres gogos lobotomisés et autres esprits faibles..

Contrairement à ce que vous prétendez, les homosexuels font MAL AUX AUTRES ! Sinon nous ne réagirions pas ainsi, nous les défenseurs de la vertu. Ils corrompent les esprits, les institutions, le système, ils sont vindicatifs, christophobes, irrespectueux des sensibilités hétérosexuelles, agressifs, dictatoriaux et insultants à l'égard des valeurs traditionnelles de la FAMILLE ! Les homosexuels revendiquant le mariage homosexuel sont des gens MALFAISANTS que l'on devrait punir sévèrement. Ils ont en eux l'esprit satanique de rébellion et d 'inversion des valeurs sacrées de la famille.

Il y a un gouffre entre la tolérance ordinaire envers les homosexuels et le fait de céder à leurs revendications malsaines pour le mariage homosexuel ! Les homosexuels n'ont jamais été opprimés en France, qu'est-ce qui leur prend de réclamer le mariage ? Pour moi cette revendication au mariage, c'est du vice, de la pure perversité. Et j'aimerais que les lobbys homosexuels et leurs adeptes dégénérés soient punis très sévèrement pour le mal qu'ils font dans notre société. Un jour tous ces détraqués paieront cher leurs crimes, je le prophétise avec solennité. La société changera et les courageux dénonciateurs du vice et de la décadence comme moi seront réhabilités.

Jamais je n'injurie, sachez-le. Si vous prenez mes mots pour de l'insulte alors vous êtes soit incompétent pour vous confronter à des idées, soit de mauvaise foi. Mes stéréotypes hétérosexuels sont justes, fondés, salubres et saints. Ce sont les normes universelles, que vous le vouliez ou non. Si vous ne croyez en rien sauf au cul des sodomites, libre à vous d'en faire une religion mais je ne partage pas ce culte de l'homosexualité, quant à moi. Si pour vous la tolérance c'est accepter que des détraqués sexuels blasphèment le mariage, ridiculisent la famille et se paie le luxe suprême d'outrager les bonnes moeurs en montrant leurs fesses sur la voie publique dans des GAY PRIDES parfaitement décadentes, alors je suis fier d'être très intolérant. Je déteste l'homosexualité en effet et cela signe ma noblesse d'âme. On devrait interdire la promotion de cette tare et encourager la promotion de la famille et de l'hétérosexualité. Malheureusement il y aura toujours des pervers de votre genre pour inverser les valeurs les plus sacrées... Je vous laisse à vos rêves d'égalités chimériques et de glorification des pires déviances... Amusez-vous bien dans cette société décadente que vous fabriquez jour après jour ! Mais je vous le prédis à vous et à tous les pervers de votre espèce : dure sera la chute !

Si vous êtes homosexuel, alors cachez-le, ne mettez pas en avant votre infirmité comme une priorité sociale à défendre ! C'est la moindre des décences que de vivre son homosexualité dans une saine clandestinité au lieu de la revendiquer avec une fierté totalement déplacée et impudique. Non je ne vais pas vous admirer, vous applaudir parce que vous êtes un inversé. C'est peut-être cela qui vous chagrine tant. Il existe encore des âmes saines pour ne pas succomber aux hérésies de ce siècle perverti. Il faudra vous y faire, jamais les gens comme moi ne se corrompront en faisant allégeance aux lobbys homosexuels.

Vous êtes un sataniste, un pervers, un décadent non pas parce que vous souffrez de cette infirmité que constitue l'homosexualité, nul n'étant responsable de ses tares sexuelles, ni l'homosexuel, ni le pédophilie, ni le scatophile, mais parce que vous érigez votre infirmité en NORME avec réclamation de droits parfaitement indus. C'est comme si les pédophiles ou les zoophiles réclamaient des droits au mariage avec des enfants impubères ou des animaux, au nom de l'égalité... Je ne mets pas tous les sodomites dans le même sac. Il y a les inversés classiques qui sont très respectables car discrets, pudiques et respectueux des autres, et les nouveaux, les dégénérés, les décadents, les malfaisants qui veulent corrompre le mariage et la jeunesse avec leurs délires d'homosexualisation idéologique  de la société.

Moi si j'étais né homosexuel, j'aurais la PUDEUR de ne pas revendiquer des droits abusifs. J'aurais la DÉCENCE de ne pas crier mon infirmité sur les toits comme un étendard dont je devrais être fier. D'ailleurs fier de quoi ? Vous vous êtes contenté de naître, ce n'est pas un mérite ni un privilège d'être homosexuel. Vraiment, il n'y a aucune raison de tirer fierté de son homosexualité.

Raphaël Zacharie de IZARRA