vendredi 4 février 2011

907 - Incitation à l'alcool

Il faut boire, mes amis.

Un verre, deux verres, trois verres... Ne vous les reprochez pas ! Que sont ces blâmes de comptables bornés au regard de l'infini qui s'ouvre au buveur ? Tout homme qui lève les yeux au ciel mérite d'être ivre car la conscience aime être anesthésiée. Le vin est la joie de l'esprit, la baignade du cerveau, le premier pas de l'être vers le mystère.

La sève de la vigne est divine et elle est faite pour l'homme, non pour la bête. Alors sans remords buvez !

Il faut boire car un verre que l'on vide, c'est un coeur que l'on remplit : qui regarde le fond de sa coupe y voit des nébuleuses. Celui qui se noie dans une fiole s'envole vers l'éther. Ni thé ni lait... Rien que du rhum ! Et du bon ! Tel est le secret de l'accès à l'empyrée.

L'alcool est une bonne chose, pourvu que vous vous enivriez en esthètes et non en brutes. Le vin fait vivre, il allège les jours, éveille les âmes, caresse les pensées, rend douces les pierres. Seuls les moralisateurs et les chastes au coeur sec vous diront le contraire. Ne les écoutez surtout pas : ils vivent cent ans mais sans raison. Tandis que le buveur vit cent un ans et... quelques bouteilles en plus !

Les sobres comptent le temps en années plates et ne regardent que leurs pieds. Les noceurs ne comptent pas aussi sottement les heures de leur vie : ils vivent, chantent et rient. Et s'ils trébuchent de temps à autre, c'est parce qu'ils marchent les yeux dans les étoiles.

L'eau est nécessaire en cela qu'elle abreuve les corps mais le nectar est essentiel car il illumine les têtes. Au moins le bon rouge, le petit blanc ou le précieux rosé, ça vous sonne un homme ! Et fait résonner en lui les chants subtils du vent, de l'hymen et du firmament qui, lorsqu'il titube, deviennent des énigmes. Et les banalités qui l'entourent, des merveilles. C'est quand Bacchus le raccompagne chez lui que l'homme se pose de vraies questions et ouvre enfin les yeux. Le bipède ivre redécouvre le monde : il chemine en chantant, embrasse les arbres, aime la pluie, trouve belle sa femme, parle aux nuages, s'étonne de la Lune.

Le champagne fait briller tous les chapeaux, l'eau-de-vie donne de la couleur au café du matin et la bière dorée embaume les soirs de houblon et d'oubli.

En descendant une bouteille vous monterez. Sans regret buvez à même le fût, chevauchez les tonneaux, côtoyez les barriques !

Mes frères en vérité je vous le dis, c'est depuis votre cave que vous apercevrez le ciel.

VOIR LA VIDEO :

https://www.youtube.com/watch?v=xBtUQElV4lA&feature=youtu.be

http://www.dailymotion.com/video/x3e2lvv