mercredi 9 juin 2010

876 - Farrah Fawcett : sourire perçant

Farrah Fawcett, frêle et radieuse incarnation de la féminité à la face hyper sexuée d'où, paradoxalement, émanait une chasteté quasi angélique, créature magnétique à large dentition contribuant à faire de chaque sourire un pur ravissement, rêve incarné dans une chevelure luxuriante et un visage éclatant est morte en tant que mythe durablement momifié par la renommée certes, mais principalement en simple vieille peau qu'elle était devenue...

Ce parfait produit d'une Amérique superficielle, artificielle, télévisuelle n'en fut pas moins dans sa jeunesse une authentique beauté, les fautes de goût de sa toilette yankee n'occultant point les charmes innés de sa nature.

Blonde, charmeuse, séraphique, cette Eve typiquement texane fut tout aussi spécifiquement américaine dans la déchéance de sa beauté... Qu'importe ! Ses laideurs tardives ne feront jamais oublier sa gloire révolue tant il est vrai qu'elles furent plus éphémères encore.

Farrah Fawcett aura vieilli avec un masque de grande douleur, celui du cancer bien sûr mais également celui de la Beauté devenue Hideur. Née sous le souffle de Vénus, elle finit ses jours sous le signe du crabe, avec pour uniques parures la ride et le sanglot, derniers cosmétiques déposés sur son front par la Camarde...

La chute vers la tombe n'en fut que plus vertigineuse.

On a de la compassion pour cette défunte si belle sur nos écrans, si épouvantable sous la stèle.

En ce monde toute beauté est vouée à la putréfaction.

Toutefois Farrah Fawcett aura emporté l'essentiel dans la fosse : sa superbe dentition qui, comme ses ossements, pendant des siècles témoigneront crûment, mais secrètement, de son passage sur Terre.

Mais surtout, et c'est là la force et la consolation du poète qui partout ne voit que le beau, je crois que depuis sa sépulture le visage décharné de Farrah Fawcett -visage devenu crâne- définitivement dirigé vers le ciel, figé en direction de l'infini avec son superbe alignement de dents carnassières, continue de charmer l'Univers.

En adressant un sourire éternel aux étoiles.

VOIR LA VIDEO :

http://www.dailymotion.com/video/x1gsq0q_farrah-fawcett-sourire-percant-raphael-zacharie-de-izarra_news

http://www.dailymotion.com/video/x1cpddu#user_search=1

https://www.youtube.com/watch?v=x1YgFpkOBCY

https://www.youtube.com/watch?v=YA-kijywZhY

https://www.youtube.com/watch?v=Z7Gay0sJGZA

https://www.youtube.com/watch?v=BeWk_e_f1_s

https://www.youtube.com/watch?v=4pq52tQlnk8

http://www.dailymotion.com/video/x206ho3_farrah-fawcett-cadavre-au-fond-du-tombeau-raphael-zacharie-de-izarra_webcam

3 commentaires:

Liliana Dumitru a dit…

Raphaël,
Je suis jalouse de Farrah Fawcett, de ses traits parfaits, de sa luminosité incomparable, de sa chevelure brillante. Par pour leur valeur en soi, non! Pour le fait qu'elles vous attirent les yeux, qu'elle vous retient les regard. Je sais que vous êtes épris de sa beauté , de son visage, de sa belle âme.
Elle est pourriture, moi vivante, pourtant c'est mon cœur qui se décompose lentement sous votre indifférence. Elle a votre amour et la paix dans la lumière éternelle, moi l'insignifiance et la tempête , c'est elle dans la Lumière et c'est moi qui git impuissante sous la stèle. C'est son sourire qui rayonne et mon crane qui grince les dents de douleur.
Et ma souffrance est encore plus cruelle quand je pense qu'elle vous aime, même morte, que votre amour fait vivant même au-delà de la tombe.
Les fleurs dorés sur son cercueil étaient sous votre amour plus vivantes que mon front sans grâce, qui se pencha sous les épines.
Liliana

Liliana Dumitru a dit…

Raphaël,
Je suis jalouse de Farrah Fawcett, de ses traits parfaits, de sa luminosité incomparable, de sa chevelure brillante. Par pour leur valeur en soi, non! Pour le fait qu'elles vous attirent les yeux, qu'elle vous retient les regard. Je sais que vous êtes épris de sa beauté , de son visage, de sa belle âme.
Elle est pourriture, moi vivante, pourtant c'est mon cœur qui se décompose lentement sous votre indifférence. Elle a votre amour et la paix dans la lumière éternelle, moi l'insignifiance et la tempête , c'est elle dans la Lumière et c'est moi qui git impuissante sous la stèle. C'est son sourire qui rayonne et mon crane qui grince les dents de douleur.
Et ma souffrance est encore plus cruelle quand je pense qu'elle vous aime, même morte, que votre amour fait vivant même au-delà de la tombe.
Les fleurs dorés sur son cercueil étaient sous votre amour plus vivantes que mon front sans grâce, qui se pencha sous les épines.
Liliana

une parisienne trés trés chic a dit…

j'ai beaucoup aimée ton texte qui relate la splendeur et la beauté de farrah fawcett c'est vrai qu'elle representait à l'époque et toujours quand on regarde ses anciennes photos la perfection physique la fin de ton texte est tout de même un peu cynique mais tellement vrai