mercredi 17 octobre 2012

972 - La misère en France selon nos humanistes

A propos de la journée du refus de la misère, la déresponsabilisation et l’infantilisation de l’individu et du citoyen progressent à travers de nouvelles vues sur la question de la prétendue misère, vues toujours plus aberrantes, faussement humanistes, réellement embourgeoisées.
Ainsi des âmes charitables à la pointe de la “modernité humanitaire” se scandalisent-elles de constater que l’espérance de vie en France des ouvriers est en moyenne de six années de moins que celle du notable.

Abyssale stupidité !

Considérer les choses avec cet état d’esprit revient à vouloir se révolter contre la Création entière, se dresser contre les lois naturelles, combattre les “injustices” naturelles (qui en réalité forment la justice de l’Univers, ce qui fait le charme de la vie), se syndiquer contre Dieu lui même... Voir la société sous cet angle ce n’est pas un refus de la “misère” mais un refus de la condition humaine.

C’est le refus de naître, le refus de vivre, le refus de mourir.

Les ouvriers vivent donc en moyenne six ans de moins que les patrons. Oui et alors ?

C’est l’inverse qui serait anormal.

A ce niveau d’imbécillité les âmes généreuses éprises de justice et d’égalités en tous genres ont encore de quoi se scandaliser sur des sujets de révolte sur-mesure face aux infinies petites contrariétés de la vie quotidienne dont sont “victimes” leurs contemporains...

A quand les grandes manifestations humanitaires anti-vieillesse, anti-handicapés, anti-décès ?

Au rythme où s’accélère la bêtise ambiante de cette société de veaux, allons-nous bientôt entendre parler de débats sur la remise en question de la mécanique stellaire qui perturbe nos émissions télévisées avec ses agitations magnétiques autour de la planète ? Faire des procès au Soleil qui ne brille pas assez en mars et trop en juillet ?

En effet les prolétaires en France vivent en moyenne six années de moins que leurs dirigeants. Celui qui y voit de l’injustice n’est pas un humaniste, non.

C’est juste un tyran obsédé d’égalité ayant perdu tout sens des réalités.

Mais surtout, une âme pervertie par le culte de la justice standard nivelée à la hauteur dupontesque.

Bref, une âme appauvrie dénuée de toute poésie.

VOIR LA VIDEO :

https://rutube.ru/video/beda6de8d2016aba90f0816d3b2ac034/

2 commentaires:

Dénuée de Poésie a dit…

anti-izarra...pas mal comme programme.

Dénuée de Poésie a dit…

J'aime mieux les vers de terre que les fleurs...donc, siffle toujours. Beau merle.