samedi 6 avril 2013

985 - Savoir parler aux femmes

Je déteste les grosses vaches. Je suis un vrai prince qui garde sa dignité : uniquement attiré par les femelles minces, si possible aux énormes cervelles explosives.

Quant à ma généreuse crinière de lion cosmique aux crocs ruisselants de bave argentée, elle s’auréole automatiquement de lumière savanesque pour les plus fringantes autruches.

Je ne me prosterne pas aux pieds des femmes comme un minable gueux sans valeur, moi je suis un seigneur et ce sont elles qui viennent me supplier de leur foutre illico presto mon énorme plume d’auteur-conteur-interprète dans leur joli trou à oeufs !

Mes grosses poires à jus pleines d’écume gluante de vrai carnassier sophistiqué sont exclusivement réservées aux bichettes à taille fine, les autres, les éléphantes à la panse comme des saucisses allemandes, qu’elles passent leur chemin ! Aucune truie ne savourera ma longue merguez parfumée au piment d’Espelette, seules les belles petites belettes au corps svelte auront droit de recevoir ma paire de rognons étincelants dans leur adorable cruche de pondeuse.

Mon système intellectuel de taureau carbure aux femmes qui ressemblent à des fées, non aux coches engraissées d’ordures dans nos campagnes sans finesse. La pouliche des cités antiques grecques, tel est mon idéal de femme, c’est vraiment ça qui fait durcir comme le roc les muscles de mes côtelettes viriles jusqu’au fond de leurs culottes bordées de dentelles ! Les petites chamelles aux flancs délicieusement étroits me feront toujours plus d’effet que les lourdes cochonnes aux chairs gargantuesques dilatées par la redoutable graisse campagnarde !

Une génisse qui broute le tendre gazon de sa cambrousse m’inspire plus de respect que l’ample madame humaine qui se goinfre de fritaille trempant dans l’huile de colza. La ruminante quadrupède et cornue donne de la bouse merdeuse et c’est encore utile pour l’équilibre super rigolo de la nature, tandis que la dame beuglante aux bourrelets se gavant de patates molles en friture, elle ne donne que des soucis à son mari dépité qui la taxe de pute adipeuse.

Regardez donc mon impressionnante banane verte agrémentée de ses pesantes noix de coco remplies de bonne confiture visqueuse de nénuphar : c’est pas du lait de guimauve-à-chiottes ça !

Voilà le résultat glorieux, magnifique et sain de la vue de ces demoiselles bien faites qui ne bouffent pas des sandwichs bourrés de fromages américains pour ensuite enfler comme des vaches normandes !

Alors donc si une de ces gentilles poulettes à peau de miel et aux formes linéales que j’aime tant a envie que je lui enfile ma corne de gladiateur endurci bien à fond dans sa taverne à passagers clandestins, qu’elle n’hésite pas à me faire une demande, j’y répondrai certes avec une authentique fureur névralgique mais aussi avec grande capacité d’extrapolation, surtout si elle possède une paire d’outres aux arrondis séléniens pareilles à celles des mammifères.

11 commentaires:

serge a dit…

ah que cest bien dit !!le summum de l'horreur ce sont ces truies qui s'attifent avec des vêtements qui les boudinent tellement que leur graisse ressort des 2 cotes et le pire oh le pire c'est le string sur ces cochonasses. Pa 1 mais 2, 3 4 ventres c'est gerbant !manque plus que les tatouages et les piercings et cest al totale (faut pas s'étonner qu'il y ait de plus en plus de gays)

Bébert le roteur a dit…

Pas d'accord! un homme sensé fourre la grosse mamouthe aux bonnes réserves adipeuses, pour avoir des bébés en bonne santé et il fourre la gazelle à l'estomac de moineau et à la taille de guepe, pour le plaisir.

adeline a dit…

Bébert le roteur : parce que pour toi être grosse c'est être en bonne santé? tu as lu ça où qu'une grosse faisait un bb en bonne santé? dans tes fantasmes? un homme sensé préfère engrosser une femme aux proportions normales pour justement ne pas engendrer un gros porc

Bébert le roteur a dit…

adeline, je me refuse à déformer une gazelle en l'engrossant, ce serait l'enlaidir et du plaisir gâché. Par contre la baleine, l'engrosser, n'y change rien à son physique, au contraire elle devrait s'estimer heureuse et reconnaissante devant l'intérêt généreux que lui porte un homme.

Bébert le roteur a dit…

adeline, je ne ressemble pas à un gros porc. Les grosses vaches engendrent aussi des taureaux à la puissante musculature avec pas un pet de graisse.

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Bébert le retour,

Je pense que pour un homme c'est déchoir de sa hauteur de mâle que d'engrosser une grosse.

Cela dit il en faut pour tous les goûts mais personnellement je ne bandouille izarresquement que pour les minces, les sveltes, les menues, les fines, les hirondelles et les linéales..

Quant aux sales grosses boudinées bourrées de graisse, je leur destine les cuisines ou bien le jardinage mais certainement pas l'alcôve !

Enfin pour tout vous dire je ne chéris que les modèles féminins ressemblant au type texan si bien incarné par la délicieuse mais morte et bien morte de chez morte Farrah Fawcett.

Mais étant donne qu'elle était unique, je ne vois pas d'autre femme susceptible de la rivaliser en beauté encore aujourd'hui.

D'ailleurs je ne bandouillarde pas du tout pour cette magnétique conception : elle se situe au-delà et même bien au-delà de la simple bandouillardise.

Raphaël Zacharie de IZARRA

Bébert le roteur a dit…

Monsieur de Izarra, vous avez raison sur le fait qu'il en faut pour tous les goûts. Mais j'aime bien être généreux de ma personne avec une grosse de la campagne (pas une grosse nourrie au macdo hein!) et elle me le rend bien en en me préparant de savoureux plats.

alain a dit…

Bébert le roteur
voilà où en est réduite la femme pour vous : la bouffe ! belle conception, vous me donnez envie de vomir

jean claude a dit…

@ Raphaël Zacharie de IZARRA
Elle vous en fait de l'effet la FACETTE ! mais à ce point quand même !! faut pas pousser mémère, elle était pas mal mais vos fantasmes d'ado à mon avis vous font idéaliser la madame ! Avez vous pensé à consulter pour en comprendre le sens?

jeanne a dit…

Raphaël mais pkoi avez vous mis cela sur votre page : Station hertzienne militaire de Pierre-sur-Haute

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Jeanne,

Pour augmenter mes vues et accéssoirement, montrer au gouvernement français tenu par des autruches qu'il ne me fait pas peur avec ses inepties martiales.

Il y a eu une histoire récemment avec cet aticle publié sur WIKIPEDIA, renseignez-vous, et j'ai donc relayé l'information, par héroïsme izarrien.

Raphaël Zacharie de IZARRA